BUDGET DES DÉPENSES 2010-2011

Tableau 10 : Fonctionnement et immobilisations : Énoncé comparatif des totaux
Ministères CHARGES DE FONCTIONNEMENT ET D'IMMOBILISATIONS
2010-2011 2009-2010 2008-2009
Affaires autochtones 75 457 314 71 139 914 55 358 497
Agriculture, Alimentation et Affaires rurales 2 891 983 714 952 174 614 695 975 789
Procureur général 1 662 802 314 1 578 402 814 1 600 753 275
Bureau du Conseil des ministres 28 973 714 31 756 200 31 033 474
Services à l'enfance et à la jeunesse 4 759 416 514 4 490 246 814 4 161 623 135
Affaires civiques et Immigration 178 621 387 178 150 287 144 289 994
Services sociaux et communautaires 9 280 722 814 8 603 365 814 8 018 700 248
Sécurité communautaire et Services correctionnels 2 706 842 587 2 274 753 514 2 134 164 030
Services aux consommateurs 59 953 914 54 916 414 57 292 424
Développement économique et Commerce 336 117 860 418 707 728 232 643 098
Éducation 30 045 239 687 20 850 998 914 19 622 093 406
Énergie et Infrastructure 1 445 635 387 4 510 263 187 333 762 219
Environnement 383 046 514 365 381 714 426 697 754
Finances 12 400 123 414 13 163 779 214 8 949 802 151
Office des affaires francophones 5 125 600 5 100 600 5 250 108
Services gouvernementaux 2 242 451 414 2 297 696 914 1 962 053 778
Santé et Soins de longue durée 46 182 935 087 44 598 974 887 40 781 766 651
Promotion de la santé 768 052 614 399 733 314 390 350 040
Travail 176 566 714 174 088 914 162 484 008
Bureau du lieutenant-gouverneur 1 360 000 1 362 900 1 291 064
Affaires municipales et Logement 1 448 015 487 1 169 975 487 863 445 008
Richesses naturelles 473 072 114 488 659 214 490 125 936
Développement du Nord, Mines et Forêts 736 268 414 580 064 514 527 648 234
Cabinet du Premier ministre 2 793 061 2 804 961 2 892 423
Recherche et Innovation 455 769 414 506 414 614 421 239 516
Revenu 4 203 772 387 882 730 273 635 425 079
Tourisme et Culture 591 214 728 577 821 301 428 205 221
Formation, Collèges et Universités 8 621 447 714 7 144 821 814 6 330 178 724
Transports 3 036 835 614 2 744 942 514 2 354 924 726
TOTAL 135 200 617 496   119 119 229 363   101 821 470 010

Go to the top of this page.

Tableau 10 : Fonctionnement et immobilisations : Énoncé comparatif des totaux
Ministères ACTIF
2010-2011 2009-2010 2008-2009
Affaires autochtones
-
-
-
Agriculture, Alimentation et Affaires rurales 19 027 300 18 830 000 6 148 200
Procureur général 2 779 500 790 000
-
Bureau du Conseil des ministres
-
-
-
Services à l'enfance et à la jeunesse 4 369 000 2 740 000
-
Affaires civiques et Immigration 2 000 2 000
-
Services sociaux et communautaires 38 148 400 38 915 200 33 108 000
Sécurité communautaire et Services correctionnels 27 389 400 13 562 900
-
Services aux consommateurs 653 000 201 000
-
Développement économique et Commerce 126 701 000 124 944 700 36 067 235
Éducation 745 000 1 650 000
-
Énergie et Infrastructure 1 000 1 000
-
Environnement 11 161 800 1 601 000
-
Finances 570 000 571 000
-
Office des affaires francophones
-
-
-
Services gouvernementaux 226 320 400 223 955 000 10 387 663
Santé et Soins de longue durée 83 749 000 89 532 600 65 423 063
Promotion de la santé 500 000 500 000 500 000
Travail 2 687 500 2 000
-
Bureau du lieutenant-gouverneur
-
-
-
Affaires municipales et Logement 1 000 301 000 12 200
Richesses naturelles 44 249 500 34 995 900 13 780 945
Développement du Nord, Mines et Forêts 835 775 800 648 375 000 510 384 872
Cabinet du Premier ministre
-
-
-
Recherche et Innovation 7 850 000 7 849 000
-
Revenu 43 300 000 26 762 000 4 039 913
Tourisme et Culture 4 000 4 000
-
Formation, Collèges et Universités 87 736 000 88 891 000 79 621 014
Transports 2 222 776 000 1 781 304 600 1 317 848 951
TOTAL 3 786 496 600   3 106 280 900   2 077 322 056


Note :
Les chiffres des bureaux de l'Assemblée législative, du directeur général des élections, de l'ombudsman et du vérificateur général seront inclus dans le Volume 2 du Budget des dépenses 2010-2011.

Depuis l'exercice 2009-2010, les immobilisations corporelles mineures (ICMM) de la province sont comptabilisées de manière prospective. Pendant les exercices précédents, les ICMM étaient inscrites au chapitre des dépenses dans l'année de leur acquisition par des imputations à un budget de fonctionnement ou d'immobilisations, et la comparaison directe des chiffres de 2010- 2011 avec ceux de 2009-2010 et des exercices antérieurs risque de ne pas être concluante.