Finances du premier trimestre de 2016-2017

Août 2016

Table des matières

A. Perspectives financières pour 2016-2017

B. Détails des variations en cours d’exercice

C. Perspectives économiques de l’Ontario

D. Résultats économiques

E. Détails des finances de l’Ontario

F. Programme de financement de l’Ontario 2016-2017

Introduction

La mise à jour trimestrielle des finances de l’Ontario contient les renseignements les plus récents sur les perspectives financières de l’Ontario pour 2016-2017, y compris les principaux éléments des revenus et des charges établis dans le budget de 2016.

Section A : Perspectives financières pour 2016-2017

Le gouvernement prévoit un déficit de 4,3 milliards de dollars en 2016-2017, soit un montant inchangé par rapport aux prévisions du budget de l’Ontario de 2016.

Comme il en est question dans le budget de 2016, le gouvernement est en voie d’équilibrer le budget d’ici 2017-2018 et prévoit que l’équilibre budgétaire sera maintenu en 2018-2019. Le plan du gouvernement pour atteindre l’équilibre budgétaire est réalisé grâce à une gestion responsable, qui consiste à gérer la croissance des charges de programmes et à maintenir l’intégrité des revenus provinciaux. Par ailleurs, le gouvernement continue de faire des investissements dans l’économie, la population, ainsi que dans un avenir sain, propre, prospère et sobre en carbone.

L’Ontario a connu une croissance économique relativement forte pendant la seconde moitié de 2015 et au début de 2016, ce qui a permis de revoir à la hausse les prévisions du secteur privé concernant la croissance du PIB réel en 2016. L’économie de l’Ontario profite de la croissance économique stable des États-Unis, des faibles prix du pétrole et d’un dollar canadien plus concurrentiel.

Cependant, la croissance mondiale plus faible que prévu et les bas prix des matières premières ont accru la volatilité dans les marchés des changes et les marchés des capitaux, en plus de faire reculer la confiance dans l’économie canadienne globale. L’incertitude qui règne concernant l’économie mondiale s’est accrue, à la suite du récent référendum britannique sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Par conséquent, les attentes de croissance à l’échelle mondiales seront probablement révisées à la baisse à brève échéance, ce qui aura des répercussions sur les perspectives économiques de l’Ontario. Cependant, grâce à son économie diversifiée, la province est bien placée pour faire face aux nouvelles conditions économiques mondiales.

Étant donné la grande incertitude concernant les perspectives de croissance économique et l’information sur les revenus à venir, le gouvernement maintient les prévisions de revenus du budget de 2016.

Résultats financiers en cours d’exercice 2016-2017

(en millions de dollars)
  2016-2017
Plan
budgétaire
2016-2017
Perspectives
actuelles
2016-2017
Variation en cours d’exercice
Revenus 130 589 130 590 1
Charges - Programmes 122 139 122 140 1
Charges - Intérêt sur la dette 11 756 11 756
Total des charges 133 895 133 896 1
Excédent/(Déficit) avant la réserve (3 306) (3 306)
Réserve 1 000 1 000
Excédent/(Déficit) (4 306) (4 306)
Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Le total des revenus devrait être de 130,6 milliards de dollars, essentiellement inchangé par rapport au plan budgétaire de 2016.

Les perspectives de charges de programmes, qui s’établissent à 122,1 milliards de dollars, sont inchangées par rapport au plan budgétaire de 2016, ce qui témoigne de l’engagement du gouvernement à gérer la croissance des dépenses.

Les prévisions concernant les charges au titre de l’intérêt sur la dette, qui devraient être de 11,8 milliards de dollars, restent inchangées par rapport à celles du budget de 2016.

Les perspectives de 2016-2017 comportent toujours une réserve de 1,0 milliard de dollars visant à protéger les perspectives financières contre des variations défavorables imprévues des revenus et des charges de la province, y compris celles qui découlent de variations des résultats économiques de l’Ontario ou des répercussions de catastrophes naturelles.

Comme il en est question dans le budget de 2016, on s’attend à ce que le ratio de la dette nette au PIB de la province atteigne un sommet de 39,6 % en 2015-2016, demeure à ce niveau en 2016-2017 et commence à diminuer en 2017-2018.

Des précisions supplémentaires sur le plan financier de la province, y compris les résultats finaux pour 2015-2016, seront fournies dans de futures mises à jour financières.

Section B : Détails des variations en cours d’exercice

Revenus

Les perspectives de revenus pour 2016-2017, qui s’établissent à 130,6 milliards de dollars, demeurent pratiquement inchangées par rapport au budget de 2016. Cependant, depuis la publication du budget de 2016, les revenus ont connu la variation suivante :

  • Une augmentation de 0,9 million de dollars des revenus fédéraux versés dans le cadre du Programme national d’atténuation des catastrophes pour contrebalancer la hausse des charges engendrée par les mesures d’atténuation des inondations prises à l’échelle de l’Ontario.

On s’attend à ce que les risques relatifs aux perspectives de revenus pour 2016-2017 soient atténués, en raison d’une amélioration modeste de la croissance économique en 2016. Cependant, les données économiques et l’information sur les revenus qui seront reçues aux cours des prochains mois pourraient se répercuter sur les perspectives de revenus. Ces renseignements comprennent les cotisations fiscales pour l’impôt sur le revenu des particuliers et l’impôt des sociétés des années antérieures, la part de la taxe de vente harmonisée revenant à l’Ontario, les revenus fiscaux administrés par l’Ontario en 2016‑2017 et l’évolution de la conjoncture. Le gouvernement continuera de surveiller la situation en ce qui a trait à l’économie et aux revenus et fournira plus de détails à ce sujet dans de futures mises à jour financières.

Charges

Les perspectives de charges totales pour 2016-2017, qui sont de 133,9 milliards de dollars, concordent avec les projections du budget de 2016. Le gouvernement continue de gérer les dépenses selon le plan financier. Les charges ont connu les variations suivantes depuis la publication du budget de 2016, et le plan financier a été rajusté en conséquence.

Les principales variations des projections de charges, contrebalancées par des montants provenant des fonds de prévoyance, comprennent les suivantes :

  • Une hausse de 91,3 millions de dollars pour fournir plus de soutiens aux enfants et aux jeunes atteints d’autisme, comprenant la mise en œuvre accélérée du nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme.
  • Une hausse de 40,4 millions de dollars pour répondre à des besoins urgents en matière de santé et améliorer l’accès aux soins pour les peuples des Premières Nations, surtout dans le Nord.
  • Une hausse de 3,1 millions de dollars pour soutenir l’initiative triennale de commercialisation stratégique de l’Ontario Cattle Feeders’ Association visant à promouvoir le bœuf de grain de l’Ontario afin d’accroître sa part du marché au pays et les exportations mondiales.
  • Une hausse de 2,9 millions de dollars pour permettre à la Direction générale de l’action contre le racisme de s’acquitter de son mandat et de mettre en œuvre ses priorités.
  • Une hausse de 2,7 millions de dollars pour que le gouvernement contribue davantage à soutenir les familles vulnérables en cessant de traiter les pensions alimentaires pour enfants comme des revenus pour les prestataires de l’aide sociale.
  • Une hausse de 1,8 million de dollars pour soutenir les communautés autochtones de l’Ontario, comprenant le financement versé à l’Ontario Native Women’s Association.
  • Une hausse de 1,0 million de dollars pour le secours aux sinistrés des feux de forêt de Fort McMurray en Alberta et du tremblement de terre en Équateur. Le gouvernement a aussi déployé du personnel de gestion d’urgence pour aider à combattre les feux de forêt à Fort McMurray.
  • Une hausse de 0,4 million de dollars au titre des coûts de fonctionnement et la rétrocession de terres aux termes de l’entente conclue avec la Chapleau Cree First Nation concernant la revendication de droits fonciers issus de traité

Voici d’autres variations importantes des charges :

  • Un transfert de 116,4 millions de dollars pour les dépenses en capital, du ministère du Développement économique, de l’Emploi et de l’Infrastructure au ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales pour la mise en œuvre de projets d’infrastructure municipale dans le cadre du Fonds Chantiers Canada de 2014.
  • Un transfert totalisant 26,8 millions de dollars du ministère des Affaires civiques, de l’Immigration et du Commerce international au ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport, au ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse et au Secrétariat du Conseil du Trésor pour la revitalisation des collectivités et les célébrations du 150e anniversaire de l’Ontario.
  • Une hausse de 0,9 million de dollars, entièrement contrebalancée par une hausse des revenus fédéraux versés dans le cadre du Programme national d’atténuation des catastrophes, pour soutenir les mesures d’atténuation des inondations prises à l’échelle de l’Ontario.

Les perspectives concernant les charges au titre de l’intérêt sur la dette restent inchangées par rapport au plan budgétaire de 2016. Le coût prévu des emprunts concorde avec les projections du budget de 2016, car les taux d’intérêt demeurent conformes aux prévisions du budget.

Optimisation des biens

La province fait des progrès pour ce qui est de sa stratégie d’optimisation des biens.

Depuis la publication du budget de 2016, le gouvernement a procédé à une émission secondaire de 14 % des actions ordinaires de Hydro One en avril 2016 et a conclu la vente des terrains du siège social de la LCBO en juin 2016.

Le gouvernement est en bonne voie de générer des gains de revenus nets de 5,7 milliards de dollars avec le temps grâce à son initiative d’optimisation des biens. Tous les gains de revenus nets tirés de la vente de biens admissibles seront versés dans le Fonds Trillium en vue de financer des investissements dans les transports, le transport en commun et d’autres projets d’infrastructure prioritaires dans le cadre du plan Faire progresser l’Ontario.

Cet objectif en matière d’optimisation des biens contribuera à financer le programme d’investissement dans l’infrastructure le plus important de l’histoire de la province.

Prudence financière

Le budget de 2016 comprenait une réserve de 1,0 milliard de dollars en 2016-2017 visant à protéger les perspectives financières contre des variations défavorables imprévues des revenus et des charges de la province, y compris celles qui découlent de variations des résultats économiques de l’Ontario ou des répercussions de catastrophes naturelles. Les perspectives financières actuelles maintiennent la réserve totale.

Les perspectives actuelles prévoient aussi des fonds de prévoyance qui visent à atténuer les risques liés aux charges – surtout dans des cas où la santé et la sécurité, ou encore les services aux personnes les plus vulnérables, pourraient être en péril – qui pourraient avoir sinon une incidence négative sur les résultats financiers de l’Ontario.

Section C : Perspectives économiques de l’Ontario

En date du 5 juillet 2016, les prévisionnistes du secteur privé prévoient en moyenne que le PIB réel de l’Ontario devrait augmenter de 2,6 % en 2016, ce qui est supérieur à l’augmentation de 2,3 % prévue au moment de la publication du budget de 2016. La croissance prévue pour 2017 est inchangée à 2,5 %.

Les attentes quant à la croissance économique mondiale en 2016 ont diminué depuis le budget de 2016. Le Fonds monétaire international a revu à la baisse ses prévisions de croissance mondiale pour 2016, les faisant passer de 3,4 % au moment de la publication du budget à 3,1 % en juillet, en raison de la faiblesse des économies avancées et émergentes et des répercussions possibles du récent référendum britannique sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. La moyenne des prévisions de croissance du PIB réel des États‐Unis pour 2016, le plus important partenaire commercial de l’Ontario, est passée de 2,1 % lors de la publication du budget de 2016 à 1,9 % en juillet.

Section D : Résultats économiques

L’économie de l’Ontario continue de croître malgré la conjoncture précaire, le PIB réel ayant affiché un solide gain de 0,8 % (3,0 % au taux annualisé) pendant le premier trimestre de 2016, après une hausse semblable au quatrième trimestre de 2015. La croissance du PIB réel a été plus élevée en Ontario qu’au Canada, qu’aux États-Unis et que dans tous les autres pays du G7 au premier trimestre de 2016.

La vigueur de l’économie ontarienne a favorisé une hausse constante de l’emploi, qui s’est accru de 85 100 emplois pendant les six premiers mois de 2016, comparativement à la même période en 2015. En juin 2016, l’emploi a affiché une hausse de 9,8 % (+ 625 100 emplois nets), ce qui est supérieur au creux de la récession de juin 2009, et le taux de chômage a diminué, passant à 6,4 %, sous la moyenne nationale et le plus bas depuis septembre 2008.

Les principaux indicateurs économiques de l’activité dans le secteur des affaires ont connu une hausse marquée pendant la première moitié de 2016. D’une année à l’autre, les exportations internationales de marchandises de l’Ontario ont augmenté de 12,6 % comparativement aux cinq premiers mois de 2015. Pendant la même période, les ventes de biens manufacturés ont progressé de 7,6 %, en raison surtout de gains dans l’industrie automobile. De même, les ventes de détail, la revente de logements et les mises en chantiers ont enregistré de solides gains depuis le début de l’exercice.

(variation en pourcentage désaisonnalisée par rapport à la période précédente, sauf indication contraire)
  Mensuel 2016
Avril
Mensuel 2016
Mai
Mensuel 2016
Juin
Trimestriel
T1 2016
Trimestriel
T2 2016
Annuel
2015
Produit intérieur brut - PIB réel N.D. N.D. N.D. 0,8 N.D. 2,6
Produit intérieur brut - PIB nominal N.D. N.D. N.D. 0,7 N.D. 3,5
Marché du travail - Population active (variation en milliers) 13,7 -10,1 -20,1 36,8 7,5 7,5
Marché du travail - Emploi (variation en milliers) -3,3 21,6 -4,2 36,1 15,2 45,3
Marché du travail - Taux de chômage (en pourcentage) 7,0 6,6 6,4 6,8 6,7 6,8
Secteur des ménages - Ventes au détail 0,4 N.D. N.D. 1,5 N.D. 4,2
Secteur des ménages - Mises en chantier de logements -25,9 5,6 25,8 6,5 -4,7 18,6
Secteur des ménages - Reventes de logements 2,8 -0,1 0,2 2,3 4,5 9,6
Ventes de biens manufacturés - Matériel de transport 0,6 -3,6 N.D. 7,1 N.D. 8,6
Indice des prix à la consommation1 2,1 1,9 N.D. 1,7 N.D. 1,2
[1] Variation en pourcentage par rapport aux chiffres enregistrés un an auparavant, données non désaisonnalisées.
N.D. = Données non disponibles.
Sources : Statistique Canada, ministère des Finances de l’Ontario, Société canadienne d’hypothèques et de logement et Association canadienne de l’immeuble.

Section E : Détails des finances de l’Ontario

Revenus

(en millions de dollars)
  2016–2017
Plan
budgétaire
2016–2017
Perspectives actuelles
2016–2017
Var. en cours d’exercice
Revenus fiscaux - Impôt sur le revenu des particuliers 32 167 32 167
Revenus fiscaux - Taxe de vente2 23 976 23 976
Revenus fiscaux - Impôt des sociétés 12 050 12 050
Revenus fiscaux - Impôts fonciers prélevés aux fins scolaires3 5 834 5 834
Revenus fiscaux - Impôt-santé des employeurs 6 007 6 007
Revenus fiscaux - Contribution-santé de l’Ontario 3 604 3 604
Revenus fiscaux - Taxe sur l’essence 2 522 2 522
Revenus fiscaux - Droits de cession immobilière 2 051 2 051
Revenus fiscaux - Taxe sur le tabac 1 221 1 221
Revenus fiscaux - Taxe sur les carburants 790 790
Revenus fiscaux - Taxe sur la bière et le vin 611 611
Revenus fiscaux - Paiements tenant lieu d’impôts (électricité) 515 515
Revenus fiscaux - Autres impôts et taxes 471 471
Total 91 819 91 819
Gouvernement du Canada - Transfert canadien en matière de santé 13 858 13 858
Gouvernement du Canada - Transfert canadien en matière de programmes sociaux 5 128 5 128
Gouvernement du Canada - Péréquation 2 304 2 304
Gouvernement du Canada - Programmes d’infrastructure 1 017 1 017
Gouvernement du Canada - Programmes du marché du travail 989 989
Gouvernement du Canada - Logement social 434 434
Gouvernement du Canada - Autres paiements fédéraux 914 915 1
Total 24 644 24 645 1
Entreprises publiques - Société des loteries et des jeux de l’Ontario 1 953 1 953
Entreprises publiques - Régie des alcools de l’Ontario 2 025 2 025
Entreprises publiques - OPG Inc./Hydro One Ltd./Brampton Distribution Holdco Inc. 1 049 1 049
Total 5 027 5 027
Autres revenus non fiscaux - Remboursements 983 983
Autres revenus non fiscaux - Droits – Permis de conduire et immatric. des véhicules 1 751 1 751
Autres revenus non fiscaux - Redevance de liquidation de la dette (électricité) 625 625
Autres revenus non fiscaux - Recouvrements – Contrats d’approv. en électricité 643 643
Autres revenus non fiscaux - Ventes et locations 2 421 2 421
Autres revenus non fiscaux - Produits générés par le régime de plafonnement et d’échange 478 478
Autres revenus non fiscaux - Autres droits, permis et licences 987 987
Autres revenus non fiscaux - Réduction nette du passif – Conv. d’achat d’électricité 129 129
Autres revenus non fiscaux - Redevances 287 287
Autres revenus non fiscaux - Autres – Revenus non fiscaux 795 795
Total 9 099 9 099
Total des revenus 130 589 130 590 1
[2] Les revenus provenant de la taxe de vente ne comprennent pas le crédit de taxe de vente de l’Ontario ni le volet énergie du crédit d’impôt de l’Ontario pour les coûts d’énergie et les impôts fonciers.
[3] Les revenus tirés des impôts fonciers prélevés aux fins scolaires ne comprennent pas le volet impôts fonciers du crédit d’impôt de l’Ontario pour les coûts d’énergie et les impôts fonciers, ni la Subvention aux personnes âgées propriétaires pour l’impôt foncier.
Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Total des charges

Charges des ministères
(en millions de dollars)
  2016–2017
Plan
budgétaire
2016–2017
Perspectives
actuelles
2016–2017
Variation en cours d’exercice
Affaires autochtones4 77,0 78,8 1,8
Agriculture, Alimentation et Affaires rurales5 915,9 919,0 3,1
Procureur général 1 867,8 1 867,8
Commission de régie interne 219,9 219,9
Services à l’enfance et à la jeunesse 4 346,1 4 448,1 102,0
Affaires civiques, Immigration et Commerce international 220,8 194,0 (26,8)
Services sociaux et communautaires 11 467,5 11 470,2 2,7
Sécurité communautaire et Services correctionnels 2 649,5 2 649,5
Développement économique, Emploi et Infrastructure/Recherche et Innovation6 1 177,0 1 177,0
Éducation7 25 635,8 25 635,8
Énergie8 322,1 322,1
Environnement et Action en matière de changement climatique 531,4 531,4
Bureaux du corps exécutif 44,0 47,9 3,9
Finances9 963,1 963,1
Office des affaires francophones 5,7 5,7
Services gouvernementaux et Services aux consommateurs 607,6 607,6
Santé et Soins de longue durée 51 785,2 51 815,6 30,4
Travail 309,5 309,5
Affaires municipales et Logement10 900,0 900,0
Richesses naturelles et Forêts11 750,6 750,6
Développement du Nord et Mines 790,7 790,7
Tourisme, Culture et Sport12 1 250,8 1 273,5 22,7
Formation, Collèges et Universités 7 876,8 7 876,8
Transports 3 850,9 3 850,9
Secrétariat du Conseil du Trésor13 316,9 320,3 3,4
Intérêt sur la dette14 11 756,0 11 756,0
Autres charges15 4 056,8 3 914,5 (142,3)
Économies à la fin de l’exercice16 (800,0) (800,0)
TOTAL DES CHARGES 133 895,4 133 896,3 0,9
[4], [5], [6], [7], [8], [9], [10], [11], [12], [13], [15] Les détails des autres charges des ministères se trouvent dans Détails des autres charges.
[14] Les charges liées à l’intérêt sur la dette ne comprennent pas les intérêts capitalisés durant la construction d’immobilisations corporelles se chiffrant à 183 millions de dollars en 2016-2017.
[16] Comme par les années passées, les économies à la fin de l’exercice témoignent de gains d’efficience réalisés grâce à la gestion des dépenses pendant l’exercice et à la sous-utilisation des fonds attribuable à différents facteurs comme la gestion des programmes ou encore des modifications aux plans de démarrage ou de mise en œuvre de projets.
Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.
L’incidence de la restructuration des ministères annoncée récemment sera présentée dans de futures mises à jour.

Détails des autres charges

Charges des ministères
(en millions de dollars)
  2016–2017
Plan
budgétaire
2016–2017
Perspectives
actuelles
2016–2017
Variation en cours d’exercice
Affaires autochtones - Investissements ponctuels – y compris les règlements 0,4 0,4
Agriculture, Alimentation et Affaires rurales - Investissements de durée limitée dans l’infrastructure 116,4 116,4
Développement économique, Emploi et Infrastructure/Recherche et Innovation - Programmes d’infrastructure fédéraux-provinciaux 618,7 502,2 (116,4)
Éducation - Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario17 (452,0) (452,0)
Énergie - Gestion stratégique des biens et transformation liées à Hydro One 70,9 70,9
Finances - Fonds de partenariat avec les municipalités de l’Ontario 505,0 505,0
Finances - Coûts des contrats d’achat d’électricité 643,1 643,1
Affaires municipales et Logement - Investissements de durée limitée dans les logements sociaux et abordables des municipalités 160,3 160,3
Affaires municipales et Logement - Autres investissements de durée limitée 0,9 0,9
Richesses naturelles et Forêts - Mesures urgentes de lutte contre les incendies 69,8 69,8
Tourisme, Culture et Sport - Investissements de durée limitée pour les Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 88,6 88,6
Secrétariat du Conseil du Trésor - Fonds de prévoyance pour les immobilisations 100,0 100,0
Secrétariat du Conseil du Trésor - Fonds de prévoyance pour le fonctionnement 1 100,0 956,4 (143,6)
Secrétariat du Conseil du Trésor - Avantages sociaux et prestations de retraite 1 152,5 1 152,5
Total des autres charges 4 056,8 3 914,5 (142,3)
[17] Les chiffres tiennent compte des charges de retraite du Conseil sur la comptabilité dans le secteur public. Les cotisations de contrepartie de l’Ontario au Régime ont atteint 1 664 millions de dollars en 2016-2017.
Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.
L’incidence de la restructuration des ministères annoncée récemment sera présentée dans de futures mises à jour.

Dépenses liées à l’infrastructure en 2016-2017

(en millions de dollars)
Secteur Perspectives actuelles pour 2016-2017
Investissements dans les immobilisations18
Perspectives actuelles pour 2016-2017
Transferts et autres dépenses – Infrastructure19
Perspectives actuelles pour 2016-2017
Dépenses totales liées à l’infrastructure20
Transports - Transports en commun 4 701 688 5 389
Transports - Routes provinciales 2 108 43 2 150
Transports - Autres – Transports, biens et planification 603 166 768
Santé - Hôpitaux 2 621 263 2 884
Santé - Autres – Santé 60 248 308
Éducation 1 834 171 2 005
Postsecondaire - Collèges et autres 608 4 613
Postsecondaire - Universités 187 187
Services sociaux 8 304 311
Justice 58 197 255
Autres secteurs21 436 934 1 370
Total 13 038 3,202 16 240
[18] Comprend 183 millions de dollars d’intérêt capitalisé durant la construction d’immobilisations corporelles.
[19] Comprend les transferts aux municipalités, aux universités et aux organismes non consolidés.
[20] Comprend les investissements de tiers dans les hôpitaux, collèges et écoles, et les contributions fédérales provisoires aux investissements provinciaux dans l’infrastructure.
[21] Comprend l’administration du gouvernement, les ressources naturelles, et les secteurs de la culture et du tourisme.
Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Principales statistiques financières et économiques

(en millions de dollars)
  2012–2013 2013–2014 2014–2015 Chiffres
provisoires
2015–2016
Perspectives actuelles
2016–2017
Revenus 113 369 115 911 118 546 126 547 130 590
Charges - Programmes 112 248 115 792 118 225 120 883 122 140
Charges - Intérêt sur la dette22 10 341 10 572 10 635 11 200   11 756
Total des charges 122 589 126 364 128 860 132 083 133 896
Excédent/(Déficit) avant la réserve (9 220) (10 453) (10 314) (5 536) (3 306)
Réserve 150     1 000
Excédent/(Déficit) (9 220) (10 453) (10 314) (5 686)  (4 306)
Dette nette 252 088 267 190 284 576 296 109 308 315
Déficit accumulé 167 132 176 634 187 511 193 447 197 753
Produit intérieur brut (PIB) aux prix du marché 680 084 693 210 721 970 747 101 779 407
Revenu primaire des ménages 459 111 473 905 490 412 508 714 531 151
Population – Juillet (en milliers) 13 410 13 551 13 678 13 792   13 960
Dette nette par habitant (en dollars) 18 798 19 717 20 806 21 470 22 086
Revenu des ménages par habitant (en dollars) 34 236 34 972 35 855 36 885   38 048
Intérêt sur la dette en pourcentage des revenus 9,1 9,1 9,0 8,9 9,0
Dette nette en pourcentage du PIB 37,1 38,5 39,4 39,6 39,6
Déficit accumulé en pourcentage du PIB 24,6 25,5 26,0 25,9 25,4
[22] L’intérêt sur la dette ne comprend pas les intérêts capitalisés durant la construction d’immobilisations corporelles, se chiffrant à 134 millions de dollars en 2013-2014, à 202 millions de dollars en 2014-2015, à 131 millions de dollars en 2015-2016 et à 183 millions de dollars en 2016-2017.
Sources : ministère des Finances de l’Ontario et Statistique Canada.

Section F : Programme de financement de l’Ontario 2016-2017

Province et Société financière de l’industrie de l’électricité de l’Ontario

(en milliards de dollars)
  2016–2017
Plan
budgétaire
2016–2017
Perspectives
actuelles
2016–2017
Variation en cours d’exercice
Déficit/(Excédent) 4,3 4,3
Investissement dans les immobilisations 11,2 11,2
Redressements sans effet sur la trésorerie (5,8) (5,8)
Autres prêts/investissements nets (0,9) (1,1) (0,2)
Dette arrivant à échéance 21,5 21,2 (0,2)
Remboursement de titres 0,1 0,1
Total des besoins en matière de financement 30,3 29,8 (0,4)
Emprunts auprès du Régime de pensions du Canada (0,1) (0,1)
Diminution/(Augmentation) des emprunts à court terme (1,0) (1,0)
Augmentation/(Diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie (2,7) (2,3) 0,4
Emprunts anticipés de 2015-2016 (2,0) (2,0)
Total des besoins d’emprunt à long terme sur les marchés publics 26,4 24,4 (2,0)
Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Mise à jour sur les emprunts (au 30 juin 2016)

(en milliards de dollars)
  Contractés Restants Total
Province 8,1 16,3 24,4
Société financière de l’industrie de l’électricité de l’Ontario 0,0 0,0 0,0
Total 8,1 16,3 24,4
Nota : Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des chiffres, qui ont été arrondis.

Au 30 juin 2016, 8,1 milliards de dollars avaient été empruntés à long terme sur les marchés publics :

(en milliards de dollars)
Émissions sur le marché canadien 4,5
Émissions sur le marché international/américain/autres 3,6
Total 8,1

Au 30 juin 2016, environ 55 % des emprunts de cette année ont été contractés en dollars canadiens. La province pourrait réviser sa cible d’emprunt en dollars canadiens établie à 75 % dans le budget de 2016 si la demande internationale d’obligations de l’Ontario dépasse la demande intérieure.

Ministère des Finances
www.fin.gov.on.ca

Pour de plus amples renseignements au sujet des Finances du premier trimestre de 2016-2017, appeler, sans frais :

Demandes en français et en anglais : 1 800 337-7222
Téléimprimeur (ATS) : 1 800 263-7776

© Imprimeur de la Reine pour l’Ontario, 2016

Graphique : Croissance du PIB réel de l'Ontario

Ce graphique à barres montre les prévisions du budget de 2016 et la moyenne des prévisions du secteur privé concernant la croissance du PIB réel de l’Ontario en 2016 et en 2017. Dans le budget de 2016, on prévoyait que le PIB réel de l’Ontario augmenterait de 2,2 % en 2016 et de 2,4 % en 2017. En date du 5 juillet 2016, les prévisionnistes du secteur privé prévoient en moyenne que le PIB réel de l’Ontario devrait augmenter de 2,6 % en 2016, ce qui est supérieur à l’augmentation de 2,3 % prévue au moment de la publication du budget de 2016. Les prévisions du secteur privé concernant la croissance du PIB réel de l’Ontario en 2017 demeurent à 2,5 % telles qu’elles étaient au moment de la publication du budget.

Retourner au graphique