: Budget de l’Ontario 2010 :
Points saillants - secteur
Industries du divertissement et de la création

Industries du divertissement et de la création

Les industries du divertissement et de la création sont parmi les plus dynamiques de la province. Ce secteur axé sur le savoir suit le rythme effréné de l’économie mondiale et crée des emplois pour les nombreux travailleurs talentueux et hautement qualifiés de la province.

Le secteur de la création de l’Ontario vient en troisième place en Amérique du Nord, tout de suite derrière ceux de la Californie et de New York. Au Canada, l’Ontario se classe au premier rang pour ce qui est de la production cinématographique et télévisuelle, de l’édition de livres et de magazines, et des enregistrements sonores. De plus, la province est de plus en plus reconnue comme un des grands carrefours de l’industrie des médias numériques.

Récentes réalisations

L’Ontario est depuis longtemps le berceau de quelques-uns des professionnels les plus talentueux à l’échelle mondiale dans le domaine de la création et de la technologie. Grâce à l’aide du gouvernement provincial, de grandes organisations décident d’investir dans les industries de la création et de créer des emplois ici même en Ontario. Par exemple :

  • L’Ontario devient rapidement l’endroit de prédilection pour certaines des plus grandes compagnies de production de jeux vidéo à l’échelle mondiale.
    • Les investissements du gouvernement dans le secteur du savoir ont attiré une grande société française de jeux vidéo, Ubisoft. Ce chef de file de la production de médias numériques ouvrira un studio ultra-moderne en 2010, ce qui créera 800 emplois au cours de la prochaine décennie.
  • L’appui du gouvernement à l’industrie du cinéma et de la télévision a renforcé la réputation de l’Ontario en tant que carrefour mondial de ces médias. En juin 2011, la province sera l’hôte de la cérémonie de remise des trophées de l’International Indian Film Academy Awards, un gala télévisé d’envergure internationale que regardent 350 millions de téléspectateurs. Toronto est la première ville nord‑américaine à accueillir cette prestigieuse cérémonie. L’Ontario s’attend à recevoir 40 000 visiteurs durant ce festival de quatre jours, y compris 500 producteurs et vedettes du grand écran.

Les investissements stratégiques du gouvernement dans les industries de la création ont réussi à créer des emplois dans l’économie du savoir :

  • En 2009, malgré la récession mondiale, les emplois ont augmenté de près de 3 % dans les industries ontariennes de la création. On compte aujourd’hui près de 295 000 emplois dans les industries de la création, de la culture et des loisirs.
  • La bonification des crédits d’impôt de l’Ontario a été particulièrement efficace pour stimuler la croissance dans l’industrie du cinéma et de la télévision de la province. Cette industrie a dépensé environ 945 millions de dollars en Ontario en 2009, soit une augmentation de 40 % par rapport à l’année précédente, malgré les pressions accrues exercées par la vigueur du dollar canadien, l’intensification de la concurrence internationale et la récession mondiale.
  • Depuis 2003, le nombre d’emplois dans l’industrie de la création a augmenté de 12 %.
Croissance de l'emploi dans les industries de la création en Ontario

En 2009, le gouvernement a annoncé certaines mesures visant à bonifier cinq crédits d’impôt destinés aux industries du divertissement et de la création, notamment :

  • l’élargissement de la portée du crédit d’impôt de l’Ontario pour les services de production (CIOSP) de façon à ajouter aux dépenses de main-d’oeuvre admissibles tous les frais de production admissibles engagés en Ontario;
  • le maintien à titre permanent des taux accrus du crédit d’impôt pour la production cinématographique et télévisuelle;
  • la bonification du crédit d’impôt de l’Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques (CIOPMIN), lequel passe de 30 % à 40 % pour les sociétés admissibles qui mettent au point et commercialisent leurs propres produits, alors qu’il passe de 25 % à 35 % pour les sociétés qui mettent au point des produits dans le cadre d’ententes de services rémunérés à l’acte;
  • l’élargissement de l’admissibilité au CIOPMIN afin que plus de concepteurs de jeux multimédias interactifs puissent s’en prévaloir;
  • la bonification du crédit d’impôt de l’Ontario pour les effets spéciaux et l’animation informatiques (CIOESAI) afin de l’appliquer à un plus grand nombre de dépenses en main-d’oeuvre et d’en simplifier l’administration;
  • la bonification du crédit d’impôt de l’Ontario pour les maisons d’édition de façon à y inclure tous les livres d’un auteur canadien ainsi que les frais raisonnablement liés à la publication de livres électroniques.

Le gouvernement ontarien a aidé Interactive Ontario à offrir aux sociétés ontariennes trois programmes dans les domaines de la formation professionnelle, du marketing et de l’établissement de réseaux d’investisseurs (On the Edge, Games ID et Ontario Video Game and Digital Media Investor Network).

Le gouvernement a créé le Fonds pour le développement de la propriété intellectuelle, un programme pilote doté de 10 millions de dollars qui appuie les activités de conception et de développement dans les industries du petit et du grand écran. Une telle initiative aide à stimuler les activités de création de contenu et à appuyer les industries du savoir.

Plan fiscal de l’Ontario pour stimuler la création d’emplois et la croissance

Lorsque la taxe de vente harmonisée (TVH) sera appliquée intégralement, le secteur des industries de l’information et de la culture bénéficiera d’un allégement de la taxe de vente se chiffrant à environ 565 millions de dollars par année.

L’adoption de la TVH aidera à placer les industries de la création sur un pied d’égalité avec leurs concurrents au pays et à l’étranger.

En outre, les industries de l’information et de la culture bénéficieront d’économies additionnelles de 165 millions de dollars par année découlant de la réduction de l’impôt sur le revenu des sociétés et de l’élimination de l’impôt sur le capital, ce qui leur permettra d’économiser un total de 730 millions de dollars par année au titre des taxes et impôts. Ce secteur profitera également de la réduction des coûts de conformité grâce à l’administration unifiée de la TVH.

Réalisations depuis 2003

Les mesures annoncées dans le budget de l’Ontario de 2010 s’ajoutent aux investissements déjà faits par le gouvernement, y compris :

  • la bonification des crédits d’impôt pour la production cinématographique et télévisuelle de l’Ontario en 2005 et en 2008;
  • la bonification et l’élargissement du crédit d’impôt de l’Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques en 2005, 2006, 2008 et 2009;
  • 49 millions de dollars annoncés dans le budget de 2006 et 47 millions de dollars annoncés dans le budget de 2009 pour soutenir les grands organismes et lieux culturels de l’Ontario, comme le Musée royal de l’Ontario, le Musée des beaux‑arts de l’Ontario, la Canadian Opera Company, l’École nationale de ballet, le Royal Conservatory of Music et le Musée de l’art céramique George R. Gardiner, puis 28 millions de dollars par année pour offrir un soutien permanent à divers organismes;
  • 7,5 millions de dollars pendant trois ans, mesure annoncée dans le budget de 2006, puis 3 millions de dollars par année à compter de 2009-2010, pour le Fonds de partenariats pour le secteur du divertissement et de la création, qui favorise la coopération entre les différents groupes de ce secteur;
  • 10 millions de dollars annoncés dans le budget de 2006 pour aider la Fiducie du patrimoine ontarien à remplir son mandat de recenser, de conserver et de protéger le patrimoine de l’Ontario;
  • un financement additionnel de 30 millions de dollars de 2004 à 2007 et un investissement ponctuel de 20 millions de dollars, annoncé dans le budget de 2009, à la Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario, laquelle assure la promotion de l’industrie et stimule les investissements, la création d’emplois et la création de contenu au nom du secteur des médias culturels de la province, y compris les industries du petit et du grand écran;
  • une augmentation annuelle de 20 millions de dollars, annoncée dans le budget de 2007, à la Fondation Trillium de l’Ontario. La Fondation aide à financer les initiatives communautaires dans les secteurs des arts et de la culture, de l’environnement, des services à la personne, des services sociaux et des sports et loisirs;
  • 15 millions de dollars, annoncés dans le budget de 2007, en financement supplémentaire de base d’ici 2009-2010 au Conseil des arts de l’Ontario, qui fait la promotion des arts et qui accorde de l’aide aux artistes;
  • 10 millions de dollars annoncés dans le budget de 2007 pour étoffer le Fonds de dotation pour les arts, qui assure un revenu à quelque 260 organisations;
  • 2,3 millions de dollars par année, annoncés dans le budget de 2007, en vue d’étoffer le programme des Subventions de fonctionnement aux musées communautaires, qui accorde une aide financière aux musées communautaires de la province afin de soutenir le travail qu’ils font pour protéger et promouvoir le patrimoine ontarien;
  • 7 millions de dollars sur quatre ans, depuis 2008-2009, pour étoffer et bonifier le Fonds pour les produits multimédias interactifs numériques de la Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario;
  • 4 millions de dollars sur quatre ans, à compter de 2008-2009, dans le Fonds international pour appuyer les coproductions, les initiatives de marketing et les tournées internationales ainsi que la participation culturelle aux foires et missions commerciales, afin de rehausser le profil des artistes et des industries culturelles de l’Ontario sur la scène mondiale;
  • un investissement de 10 millions de dollars en septembre 2009 pour appuyer l’achèvement de l’immeuble Bell Lightbox du Festival international du film de Toronto. Cette somme s’ajoute à un investissement de 25 millions de dollars déjà annoncé par le gouvernement provincial dans le budget de 2005.

-30-