Budget de l’Ontario 2012 : Perspectives économiques et plan financier de l’Ontario
Section A : Aperçu

Points saillants

Économie de l’Ontario

  • Croissance du PIB réel projetée par le gouvernement pour 2012 – 1,7 %.
  • Croissance moyenne du PIB réel projetée par le secteur privé pour 2012 – 1,9 %.
  • Croissance du PIB réel projetée par le gouvernement pour 2013 – 2,2 %.
  • Croissance moyenne du PIB réel projetée par le secteur privé pour 2013 – 2,3 %.
  • Emplois nets créés depuis octobre 2003 – 508 900.
  • Emplois nets créés depuis le creux survenu pendant la récession en juin 2009 – 299 300.
  • Selon les projections, le taux de chômage baissera pour s’établir à 6,7 % en 2015.

Finances de l’Ontario

  • Déficit de 2011-2012 – 15,3 milliards de dollars, soit 1,0 milliard de dollars de moins que ce qui avait été prévu dans le budget de 2011.
  • Déficit prévu de 2011-2012 en proportion du PIB – 2,4 %.
  • En maintenant la croissance des dépenses à un faible taux et en misant sur le fait qu’il a réussi à dépasser les objectifs de réduction du déficit prévus dans les budgets de 2010 et de 2011, le gouvernement équilibrera son budget d’ici 2017-2018.

Section A : Aperçu

TABLEAU 2.1 Budget de 2012 – Les chiffres en bref
Économie de l'Ontario : Finances de la province :
Croissance prévue du PIB réel, 2012 1,7 % Prévision de déficit 2012-2013 15,2 milliards $
Croissance moyenne selon le secteur
  privé, 2012
1,9 % Prévision des revenus 2012-2013 112,2 milliards $
Croissance prévue du PIB réel, 2013 2,2 % Prévision des charges 2012-2013 126,4 milliards $
Emplois depuis mai 2009 233 400 Réserve 2012-2013 1,0 milliard $
Emplois depuis octobre 2003 508 900 Rapport déficit accumulé-PIB
  (2003-2004)
25,2 %
Croissance du PIB réel (2011 par
  rapport à 2003)1
10,9 % Rapport déficit accumulé-PIB
  (2011-2012)
25,0 %
Croissance du revenu réel disponible
  (2011 par rapport à 2003)1
23,6 % Rapport déficit-PIB
  (2010-2011)
2,4 %

1 Le PIB réel et le revenu réel disponible pour 2011 sont des estimations du ministère des Finances de l'Ontario.

Le PIB réel de l’Ontario s’est pleinement redressé à la suite de la récession mondiale de 2008-2009. La reprise a été soutenue par les mesures décisives du gouvernement McGuinty, l’augmentation considérable de l’investissement des entreprises qui a découlé du Plan fiscal de l’Ontario pour stimuler la création d’emplois et la croissance, ainsi que les dépenses de consommation. Depuis juin 2009, la province crée des emplois à un meilleur rythme qu’au Royaume-Uni, qu’aux États-Unis et que dans tous les États des Grands Lacs. On prévoit que le taux de chômage en Ontario chutera pour s’établir à 6,7 % en 2015, après avoir atteint un sommet de 9,4 % en juin 2009. Au cours des prochaines années, on s’attend à ce que l’Ontario poursuive sa croissance à un rythme modeste.

Bien que des prévisions d’une croissance modeste mais soutenue constituent une prémisse raisonnable pour la planification, l’Ontario fait face à une nouvelle réalité économique qui devrait persister dans un avenir prévisible. Dans ce contexte économique de plus en plus difficile, l’Ontario ne peut se fier à la seule croissance économique pour équilibrer son budget. Le succès qu’aura le gouvernement à atteindre ses objectifs financiers dépendra encore plus de sa capacité à gérer l’augmentation des charges.

Pour atteindre les objectifs financiers établis dans le budget de 2011, le gouvernement mise sur ses réussites en matière de transformation et de gestion des dépenses, en procédant de façon équitable, raisonnable et équilibrée. La croissance des dépenses de programmes sera maintenue à un taux annuel moyen de 1,0 % entre 2011-2012 et 2014-2015. En fait, les mesures financières proposées dans le présent budget signifient que pour chaque dollar additionnel consacré à de nouvelles mesures touchant les revenus, le plan comprend quatre dollars consacrés à des mesures touchant les charges afin de combler l’écart financier qui se produirait si aucune nouvelle mesure n’était prise pour maîtriser la croissance des charges de la province.

Le déficit pour 2011-2012 devrait être de 15,3 milliards de dollars, soit 1,0 milliard de dollars de moins que les prévisions énoncées dans le budget de 2011, ce qui représente une amélioration de plus de 38 % par rapport au déficit de l’exercice 2009‑2010, qui, selon les prévisions de l’automne 2009, devait être de 24,7 milliards de dollars. Grâce à une gestion financière rigoureuse en cours d’exercice, on prévoit que les dépenses de programmes et les dépenses totales seront inférieures aux prévisions.

À moyen terme, l’Ontario est en voie d’atteindre les objectifs financiers mis de l’avant dans le budget de 2011. Cela signifie des déficits à la baisse qui s’établiront à 15,2 milliards de dollars en 2012-2013, 13,3 milliards de dollars en 2013-2014 et 10,7 milliards de dollars en 2014-2015, pour en arriver à l’équilibre budgétaire en 2017‑2018.