Faits saillants du recensement 2006 : Feuille de renseignements 5

Familles et état matrimonial

Deux diagrammes à secteurs : Familles de recensement selon leur structure, Ontario, 2001 et 2006 Diagramme à barres : Taux de croissance des familles de recensement Ontario, 2001-2006 Diagramme à barres : Distribution des familles de recensement, Ontario Deux diagrammes à secteurs : Distribution selon l'état matrimonial Population de 15 and et plus en Ontario, 2001 et 2006 Diagramme à lignes : Personnes vivant seules selon leur âge et leur sexe Ontario, 2006 Diagramme à barres : Distribution selon l'état matrimonial chez les 65 ans et plus en Ontario

Cette feuille de renseignements examine l’évolution des familles, de l’état matrimonial, des ménages et des situations conjugales selon les renseignements récemment publiés par Statistique Canada dans le cadre du recensement de 2006.

Familles

  • La famille de recensement est définie comme un couple marié ou vivant en union libre, avec ou sans enfants, ou comme un parent seul habitant avec au moins un enfant dans le même logement. Le couple peut être de sexe opposé ou de même sexe.
  • Le recensement de 2006 a dénombré 3 422 320 familles de recensement, soit 7,2 % de plus qu’en 2001. Les familles comportant un couple marié formaient le groupe le plus important (73,9 %) mais leur nombre a diminué depuis 2001, alors que leur proportion était de 75,4 %.

Les familles comprenant un couple en union libre connaissent l’augmentation la plus rapide

  • Le recensement a compté 2 530 560 familles formées de couples mariés, soit 5,2 % de plus qu’en 2001. En revanche, le nombre de familles formées de couples en union libre a augmenté trois fois plus rapidement, affichant une croissance de 17,6 %, et atteignant un nombre de 351 045 en 2006.
  • En 2006, la proportion des familles formées de couples en union libre était passée de 9,4 % à 10,3 %, alors que celle des familles monoparentales était passée de 15,2 % à    15,8 %.
  • Une hausse de 11,2 % a porté le nombre de familles monoparentales à 540 715 en 2006. Parmi les chefs de familles monoparentales, le nombre d’hommes a grimpé davantage (17,4 %) que le nombre de femmes (9,9 %).
  • Dans près de 4 cas sur 5, soit pour 81,6 % des 540 715 familles monoparentales recensées en 2006, des femmes étaient chef de famille.
  • En 2006, il y avait 17 500 couples de même sexe en Ontario, soit 0,6 % du nombre total de couples. Entre 2001 et 2006, le nombre de couples de même sexe a augmenté  de 40 %. 

Les couples mariés avec enfants connaissent la croissance la plus lente

  • Les familles de recensement ayant connu la hausse la plus lente entre 2001 et 2006 (3,5 %) sont composées de couples mariés avec enfants. Pour leur part, les couples en union libre sans enfants étaient 20,5 % plus nombreux en 2006 qu’en 2001.
  • En 2006, la proportion de couples mariés avec enfants était de 44,5 %, soit un peu moins que les 46,1 % recensés en 2001. Au cours de la même période, la proportion des couples en union libre sans enfants est passée de 5,4 % à 6,1 %.

État matrimonial

  • En 2006, la proportion des Ontariennes et des Ontariens mariés et âgés de 15 ans et plus était de 51,9 %, une diminution depuis 2001 alors que ce taux était de 53,4 %.
  • Le nombre de personnes mariées (légalement mariées et non séparées) âgées de 15 ans et plus a cependant augmenté de 5,5 % entre 2001 et 2006 (passant de 4,9 à 5,2 millions).
  • Le recensement de 2006 a dénombré en Ontario 3,1 millions de personnes non mariées (et n’ayant jamais été légalement mariées) âgées de 15 ans et plus. Il s’agit d’une hausse de 12,6 % par rapport aux 2,8 millions recensés en 2001. En 2006, ces personnes représentaient 31,6 % de la population, comparativement à 30,4 % en 2001.
  • Les personnes séparées, divorcées ou veuves représentaient 16,2 % de la population en 2001. En 2006, cette proportion s’élevait à 16,5 %.

Le nombre de divorcés connaît l’augmentation la plus rapide

  • Parmi les catégories d’état matrimonial, le nombre de divorcés a connu l’augmentation la plus rapide entre 2001 et 2006 avec une hausse de 13,8 %.
  • Le nombre d’Ontariennes et d’Ontariens divorcés âgés de 15 ans et plus est passé de 597 595 en 2001 à 679 990 en 2006. En 2001, ce groupe représentait donc 6,5 % de la population, comparativement à 6,8 % en 2006.
  • La proportion de personnes âgées (65 ans et plus) divorcées est relativement faible. L’entrée future dans ce groupe d’âge de cohortes plus jeunes dont le taux de divorce et de séparation est déjà plus élevé modifiera ces résultats.

Les hommes du troisième âge sont mariés alors que les femmes sont veuves

  • Les hommes d’un certain âge ont plus de chances d’être mariés, alors que les femmes du même âge ont plus de chances d’être veuves.
  • En 2006, 74,5 % des Ontariens âgés de 65 ans et plus étaient mariés, comparativement à 44,0 % des Ontariennes du même âge. Même dans la catégorie des 85 ans et plus, la plupart des hommes étaient mariés (56,2 %), contre seulement  13,1 % des femmes.
  • En revanche, en 2006, 42,9 % des femmes âgées de 65 ans et plus étaient veuves, contre seulement 12,6 % des hommes.
  • Cette différence d’état matrimonial entre les sexes découle d’une combinaison de facteurs : (i) les femmes vivent plus longtemps que les hommes; (ii) les femmes ont tendance à épouser des hommes plus vieux qu’elles, ce qui, en plus de la différence d’espérance de vie entre les sexes, augmente les chances que les femmes se retrouvent sans époux à la fin de leur vie; et (iii) le taux de remariage des veufs est plus élevé que celui des veuves.
Renseignements : Alex Munger 416-325-0102


Bureau des politiques économiques
Direction de l'analyse en matière de démographie et de travail

Page : 2503  |