Faits saillants du recensement 2006 : Feuille de renseignements 5

Ménages et situations conjugales

Deux diagrammes à secteurs : Ménages selon la taille Ontario, 2001 et 2006 Diagramme à barres : Taux de croissance des ménages selon leur taille Ontario, 2001-2006 Diagramme à barres : Taux de croissance des ménages selon leur type Ontario, 2001-2006 Diagramme à barres : Personnes vivant en union libre, Ontario, 2001-2006 Diagramme à lignes : Personnes vivant seules selon leur age et leur sexe Ontario, 2006 Diagramme à barres : Jeunes adultes habitant chez leurs parents, Ontario

Ménages
La taille des ménages continue de diminuer

  • Le recensement de 2006 faisait état de 4 555 025 ménages privés en Ontario, soit une croissance de 8,0 % depuis 2001.
  • Ces 8,0 % indiquent que le nombre de ménages privés a augmenté plus rapidement que la population totale au sein des ménages privés, car cette dernière a, pour sa part, connu une hausse de 6,5 % entre 2001 et 2006.
  • La proportion des ménages de grande taille a diminué, alors que la tendance vers les ménages de plus petite taille ne cesse de poursuivre son essor.
  • Entre 2001 et 2006, le nombre de ménages d’une personne en Ontario a augmenté de 11,6 %, alors que celui des ménages de cinq personnes ou plus n’a progressé que de   2,6 %.
  • Le recensement a donc permis de constater que la proportion de ménages d’une personne était, avec 24,3 % du nombre total de ménages, au-delà de deux fois plus élevée que celle des ménages de cinq personnes et plus, qui n’en représentaient que 10,5 %.
  • La taille des ménages essuie cette baisse parce que les gens ont moins d’enfants ou parce qu’ils n’ont pas d’enfants qui habitent avec eux. Ce déclin découle également de l’augmentation des divorces et des séparations.

Montée du nombre de ménages formés de couples sans enfants

  • Le nombre de ménages composés de couples sans enfants a augmenté de 4,7 % entre 2001 et 2006, alors que celui des ménages composés de couples avec enfants a diminué de  2,9 %.
  • La baisse des ménages formés de couples avec enfants reflète non seulement le faible niveau de fécondité, mais aussi le vieillissement de la population.

Les ménages multifamiliaux font les progrès les plus rapides

  • Les ménages multifamiliaux (composés de deux familles ou plus habitant dans le même logement) sont trois fois plus nombreux en 2006 qu’en 2001 (ils sont passés de 99 425 à 325 540).
  • En revanche, le nombre de ménages unifamiliaux a connu une chute de 0,4 % (passant de 2 986 075 à 2 975 595) au cours de la même période.
  • Entre 2001 et 2006, les ménages non familiaux (composés de personnes non apparentées qui habitent ensemble) ont augmenté plus rapidement que les ménages familiaux. Ces deux types de ménages ont affiché des majorations respectives de 10,6 % et 7,0 %.

Situations conjugales

  • En 2006, 52,6 % de la population, soit environ 6,3 millions d’Ontariennes et d’Ontariens âgés de 15 ans et plus, vivaient avec un conjoint ou un partenaire, un chiffre presque inchangé depuis 2001.
  • La vie en couple avec un conjoint ou un partenaire atteint, chez les femmes dans la quarantaine, un sommet qui ne se présente pas chez les hommes avant la soixantaine. En 2006, 87,8 % des femmes âgées de 40 à 44 ans vivaient avec un conjoint ou un partenaire.
  • À la fin de la soixantaine, la proportion de femmes qui vivent en couple diminue à 66,6 %. Il faut attendre que les hommes soient octogénaires avant d’observer chez eux une telle réduction.

L’union libre gagne en popularité

  • En 2006, le recensement a dénombré 691 760 Ontariennes et Ontariens âgés de 15 ans et plus vivant en union libre. Ce nombre représentait 7,0 % de la population, soit une légère hausse depuis les 6,4 % recensés en 2001.
  • Les unions libres étaient plus répandues chez les jeunes adultes, mais au cours des cinq dernières années, l’augmentation la plus fulgurante a été observée au sein des groupes plus âgés. Des gains rapides ont été notés parmi les quinquagénaires et les gens dans la soixantaine.

Personnes vivant seules

  • En 2006, 1,1 million de personnes vivaient seules en Ontario. Elles représentaient 9,2 % de la population en ménages privés, soit légèrement plus que la proportion de 8,8 % mesurée en 2001.
  • La proportion de personnes vivant seules était faible parmi les jeunes adultes des deux sexes. Toutefois, à partir de 65 ans et plus, environ un quart de la population vivait seule. À partir de 75 ans, ce nombre atteint 34,4 % ou 1 personne sur 3.

La proportion d’enfants vivant en compagnie de parents mariés continue de diminuer

  • En Ontario, presque trois-quarts (74,6 %) des 2,2 millions d’enfants âgés de 14 ans et moins vivaient avec leurs parents mariés en 2006. Il s’agit d’une réduction par rapport à leur nombre de 75,9 % en 2001.

Plus de jeunes adultes habitent chez leurs parents

  • En 2006, 68,1 % des jeunes adultes âgés de 20 à 24 ans vivaient chez leurs parents, une augmentation par rapport aux 64,5 % dénombrés en 2001.
  • Parmi ceux qui étaient âgés de 25 à 29 ans, 29,9 % résidaient toujours au foyer familial en 2006, une hausse par rapport aux résultats de 2001 qui indiquaient 26,1 %. En tout, près de la moitié (49,6 %) des jeunes adultes habitaient encore avec leurs parents.  

Renseignements : Alex Munger 416-325-0102


Bureau des politiques économiques
Direction de l'analyse en matière de démographie et de travail

Page : 2504  |