Faits saillants de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 : Fiche d’information 1

Immigration

Proportion de la population de l'Ontario née à l'étranger Distribution des immigrants au Canada par province Proportion d'immigrants récents en Ontario par région d'origine RMR du Canada abritant les plus fortes proportions de personnes nées à l'étranger en 2011 Pourcentage de la population de la RMR de Toronto née à l'étranger par rapport au reste de l'Ontario Municipalités de la RMR de Toronto ayant le plus grand pourcentage de personnes nées à l'étranger, 2006 et 2011

Cette fiche d’information examine les données sur l’immigration et la citoyenneté publiées par Statistique Canada dans le cadre de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 1.

Proportion de personnes nées à l’étranger en Ontario

  • Selon l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011, il y aurait quelque 3 611 365 personnes nées à l’étranger en Ontario représentant 28,5 % de l'ensemble de la population, soit plus que dans toutes les autres provinces (la Colombie-Britannique arrivait en deuxième position avec 27,6 %). En 1961, les personnes nées à l’étranger comptaient pour 21,7 % de la population ontarienne.
  • En 2011, 53,3 % des personnes nées à l’étranger vivant au Canada (6,8 millions de personnes) habitaient l’Ontario.
  • Entre 2006 et 2011, le nombre de personnes vivant en Ontario et nées à l’étranger s’est accru de 6,3 %, par rapport à 4,6 % pour les personnes nées au Canada.
  • L’Ontario a continué d’attirer une proportion importante (43,1 %) du total de 1,2 million de nouveaux immigrants arrivés au Canada entre 2006 et 2011, bien que la proportion ait baissé par rapport au pourcentage de 52,3 % enregistré entre 2001 et 2006.
  • D’après l'Enquête nationale auprès des ménages, 501 060 immigrants sont arrivés en Ontario entre le 1er janvier 2006 et le 10 mai 2011. Ces nouveaux arrivants représentaient 13,9 % des personnes nées à l’étranger et 4,0 % de l'ensemble de la population.

Immigrants récents principalement originaires d’Asie

  • L’Asie (y compris le Moyen-Orient) est restée la source la plus importante d’immigrants pour l’Ontario. Entre 2006 et 2011, 63,1 % des nouveaux arrivants étaient originaires de cette région, contre 64,6 % entre 2001 et 2006.
  • Les nouveaux arrivants nés en Europe formaient le deuxième groupe le plus important d’immigrants récents avec 12 %, comparativement à 14.6 % pour les cinq années précédentes.
  • Prise globalement, la proportion d’immigrants venant d’Afrique, des Caraïbes et d’Amérique centrale et du Sud s’est accrue au cours des cinq dernières années (20,4 % en 2011 contre 18,2 % en 2006).
  • Entre 2006 et 2011, l’Inde était le principal pays source de nouveaux arrivants originaires d’Asie qui se sont établis en Ontario (13,4 % des immigrants récents), suivie par la Chine (10,8 %) et les Philippines (10,6 %).
  • Les principaux pays d’Europe source de nouveaux arrivants étaient le Royaume-Uni et la Fédération de Russie.

Toronto est la principale porte d’entrée des immigrants au Canada

  • Selon les estimations de l’ENM, en 2011, il y avait 2 537 410 personnes nées à l’étranger à Toronto, soit plus que dans n’importe quelle autre région métropolitaine du pays. Ces personnes représentaient 70,3 % de la population immigrante de l’Ontario et 37,4 % de celle du Canada.
  • Entre 2006 et 2011, le nombre de personnes nées à l’étranger s’est accru de 9,4 % dans la région métropolitaine de recensement de Toronto (RMR), par rapport à 8,1 % pour les personnes nées Canada.
  • En 2011, les personnes nées à l’étranger vivant à Toronto représentaient 46,0 % de l'ensemble de sa population, comme en 2006, et le pourcentage le plus élevé de toutes les RMR au Canada. Vancouver est arrivé en deuxième place avec 40,0 %.

Plus des trois quarts des nouveaux immigrants de l’Ontario se sont installés dans la RMR de Toronto

  • Parmi les 501 060 personnes nées à l’étranger qui ont immigré en Ontario entre 2006 et 2011, environ 381 745 (76,2 %) ont décidé de s’établir dans la RMR de Toronto. Ces immigrants récents représentaient jusqu’à 6,9 % de l'ensemble de la population de Toronto en 2011.
  • Les deux principaux pays sources d’immigrants récents étaient l’Inde et la Chine. Ensemble, ces deux pays ont représenté près de trois nouveaux arrivants sur dix dans la RMR de Toronto.
  • Entre 2006 et 2011, le nombre d’immigrants originaires de l’Inde qui se sont installés à Toronto était supérieur au nombre d’immigrants originaires de Chine. Environ 59 670 immigrants, soit 15,6 % de l'ensemble des nouveaux arrivants dans la RMR de Toronto venaient d’Inde. Un nombre supplémentaire de 46 255 nouveaux arrivants, soit 12,1 % du total, étaient originaires de Chine.

Proportion importante de personnes nées à l’étranger vivant dans les municipalités autour de la ville de Toronto

  • En 2011, la ville de Toronto (ou subdivision de recensement de Toronto) abritait plus de personnes nées à l’étranger que n’importe quelle autre municipalité de la province. Cependant, d’autres municipalités autour de Toronto comptent de plus fortes proportions de personnes nées à l’étranger.
  • En 2011, plus de la moitié (57,9 %) des habitants de Markham étaient nés à l’étranger, soit plus que partout ailleurs en Ontario; en 2006, ce pourcentage était de 56,5 %.
  • Les autres municipalités de l’Ontario abritant de fortes proportions de personnes nées à l’étranger étaient Richmond Hill (54,9 %), Mississauga (52,9 %), Brampton (50,6 %) et Toronto (48,6 %).
  • Parmi ces municipalités, seulement Toronto a enregistré une baisse du nombre de personnes nées à l’étranger par rapport à l’ensemble de la population, leur proportion étant passée de 50,0 % en 2006 à 48,6 % en 2011.

1 Comparabilité entre les chiffres du Recensement de 2006 et les estimations de l’ENM de 2011 : Lorsqu’on compare les estimations au fil du temps, il faudrait tenir compte de deux grandes différences : 1. L’ENM est un sondage à participation volontaire et peut faire l’objet de plus d’erreurs dues à la non-réponse que le Recensement de 2006. 2. Les deux sources représentent des populations différentes - le Recensement de 2006 comprend les personnes qui vivent dans des logements collectifs et à l’étranger, alors que l’ENM exclut ces deux groupes.

Juin 2013

Renseignements : Alex Munger 416-326-7062

Bureau des politiques économiques
Direction de l'analyse en matière de démographie et de travail