: Comptes Économiques de l'Ontario - Quatrième trimestre de 2015

Avril 2016
Quatrième trimestre de 2015
(octobre, novembre, décembre)
Ministère des Finances de l'Ontario

Table des matières

Faits saillants du quatrième trimestre de 2015
Bilan de l’année 2015
Dépenses réelles au quatrième trimestre
Revenus au quatrième trimestre
Renseignements sur les prix pour l’ensemble de l’économie
Production de l’Ontario par industrie
Liste des tableaux
Tableaux et graphiques analytiques du 1er trim. de 2001 au 4e trim. de 2015

FAITS SAILLANTS DU QUATRIÈME TRIMESTRE (OCTOBRE-DÉCEMBRE) DE 2015

  • Le produit intérieur brut (PIB) réel de l’Ontario a progressé de 0,8 % (au taux annualisé de 3,1 %) au quatrième trimestre de 2015, après avoir augmenté de 0,9 % (au taux annualisé de 3,7 %) au troisième trimestre.
  • Les dépenses des ménages se sont accrues de 1,2 %, en raison notamment de la forte croissance des dépenses en biens durables et non durables.  
  • Les dépenses d’investissement en construction résidentielle ont augmenté de 2,7 %, faisant suite à une hausse de 0,4 % au troisième trimestre. 
  • Les investissements des entreprises dans les machines et le matériel ont accusé une baisse de 3,6 %, tandis que les dépenses d’investissement en construction non résidentielle ont chuté de 3,8 %.
  • Les stocks des entreprises ont diminué de 1,5 milliard de dollars, après avoir connu une poussée de 1,0 milliard de dollars au troisième trimestre.
  • Les exportations ont augmenté de 0,7 %, ce qui représente une hausse pour un troisième trimestre d’affilée, tandis que les importations ont fléchi de 0,2 % pendant le trimestre. 
  • Le PIB exprimé en dollars courants s’est accru de 0,9 % au quatrième trimestre, après une augmentation de 1,5 % au troisième trimestre. La rémunération des employés a augmenté de 1,3 %, tandis que l’excédent net d’exploitation des sociétés a reculé de 1,0 % au cours du trimestre.
  • Les prix pour l’ensemble de l’économie ont augmenté de 0,1 %, après avoir affiché une hausse de 0,6 % au troisième trimestre.
  • La production économique, mesurée par industrie, a progressé de 0,9 % au quatrième trimestre.  La production du secteur des biens a affiché une hausse de 0,2 %, tandis que l’activité du secteur des services a augmenté de 1,2 %.

BILAN DE L’ANNÉE 2015

  • Le PIB réel de l’Ontario s’est accru de 2,6 % en 2015, après avoir affiché une hausse de 2,7 % en 2014.
  • La demande intérieure finale a progressé de 3,1 % en 2015, le taux de croissance le plus élevé depuis 2010.
  • Les dépenses des ménages ont augmenté de 3,2 % en 2015, après avoir progressé de 2,5 % en 2014. L’augmentation des achats des consommateurs touchait différents secteurs, des gains solides ayant été réalisés dans l’industrie de l’automobile (véhicules et pièces), dans les secteurs de l’ameublement et de l’électroménager et dans celui des services.
  • Les investissements des entreprises dans les machines et le matériel ont connu une augmentation de 6,9 % en 2015, identique à celle enregistrée en 2014. Les investissements dans la construction non résidentielle se sont accrus de 3,7 %, après avoir progressé de 1,6 % en 2014. 
  • Les investissements dans la construction résidentielle ont affiché une hausse de 8,7 % en 2015, attribuable en grande partie à la construction d’habitations neuves. Les dépenses au titre des rénovations ainsi que les coûts de transfert de propriété ont également augmenté pendant l’année.
  • Les exportations ont augmenté de 1,2 %, tandis que les importations se sont accrues de 1,6 % en 2015.
  • Le PIB exprimé en dollars courants a affiché une hausse de 3,6 % en 2015, après avoir connu une augmentation de 4,1 % en 2014.
  • La rémunération des employés a progressé de 3,7 % en 2015, après avoir affiché une hausse de 3,3 % en 2014.  L’excédent net d’exploitation des sociétés s’est accru de 3,1 % en 2015, ce qui représente un repli en regard de la hausse de 12,7 % enregistrée en 2014.
  • Les prix pour l’ensemble de l’économie, mesurés par l’indice implicite de prix du PIB, ont augmenté de 1,0 % en 2015, après s’être accrus de 1,4 % en 2014.
  • La production réelle par industrie a progressé de 2,5 % en 2015, ce qui correspond à la hausse enregistrée en 2014.  La production a augmenté de 2,9 % dans les industries de services et de 1,2 % dans les industries de biens en 2015.
FAITS SAILLANTS DES COMPTES ÉCONOMIQUES DE L’ONTARIO
(variation en % par rapport à la période précédente)
  2014 2015 2015
1er trim.
2015
2e trim.
2015
3e trim.
2015
4e trim.
PIB réel (en dollars chaînés de 2007) 2,7 2,6 0,2 0,4 0,9 0,8
(taux annualisé)   0,6 1,8 3,7 3,1
Dépenses des ménages 2,5 3,2 0,7 0,8 0,8 1,2
Dépenses publiques courantes 0,7 1,5 0,9 0,5 0,0 0,3
Construction résidentielle 0,4 8,7 2,9 3,7 0,4 2,7
Construction non résidentielle 1,6 3,7 0,4 2,2 -0,1 -3,8
Machines et matériel 6,9 6,9 -0,4 -4,6 -1,8 -3,6
Produits de propriété intellectuelle -2,8 -7,3 -5,1 -1,0 -1,6 -0,9
Demande intérieure finale 1,9 3,1 0,7 0,8 0,4 0,7
Exportations 1,9 1,2 -2,1 0,4 3,4 0,7
Importations 1,1 1,6 -0,2 0,3 0,0 -0,2
Variation des stocks des entreprises (milliards $ 2007) 4,9 3,4 8,3 5,9 1,0 -1,5
PIB nominal (en dollars courants) 4,1 3,6 0,5 0,7 1,5 0,9
Rémunération des employés 3,3 3,7 1,5 0,8 0,7 1,3
Excédent d’exploitation net des sociétés 12,7 3,1 -1,9 0,0 0,6 -1,0
Revenu primaire des ménages 3,5 3,6 1,0 1,4 0,7 1,1
Revenu disponible des ménages 2,5 4,0 0,6 2,5 1,3 1,1
Indice de prix implicite du PIB 1,4 1,0 0,3 0,3 0,6 0,1

DÉPENSES RÉELLES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

Les dépenses des ménages ont continué d’augmenter au
quatrième trimestre

Les dépenses des ménages ont augmenté de 1,2 %, après s’être accrues de 0,8 % au troisième trimestre.

Les dépenses en biens durables ont augmenté de 2,4 %, après avoir affiché une hausse de 2,9 % au troisième trimestre. Les gains du quatrième trimestre sont en grande partie attribuables aux ventes d’automobiles neuves. 

La hausse des dépenses en biens semi-durables (+3,2 %) et non durables (+1,4 %) ainsi que dans les services (+0,6 %) a également contribué aux gains du quatrième trimestre.

Hausse des dépenses en construction résidentielle

Les dépenses en construction résidentielle ont augmenté de 2,7 %, faisant suite à un gain de 0,4 % au troisième trimestre.

Dans l’ensemble, cette augmentation est attribuable à l’activité vigoureuse dans le secteur de la rénovation et aux dépenses plus élevées au titre du transfert de propriété. Ces gains ont été en partie neutralisés par une baisse des dépenses dans la construction de logements neufs.

Repli des dépenses en construction non résidentielle

Les dépenses en construction non résidentielle ont diminué de 3,8 %, après avoir fléchi de 0,1 % au trimestre précédent.

Les dépenses des entreprises dans les machines et le matériel ont chuté de 3,6 % après avoir connu une baisse de 1,8 % au troisième trimestre.

Baisse des stocks des entreprises

La valeur des stocks non agricoles a diminué de 1,5 milliard de dollars (dollars de 2007) après que les entreprises eurent ajouté 1,0 milliard de dollars de stocks au troisième trimestre. La baisse enregistrée au quatrième trimestre témoignait en grande partie d’une baisse des stocks dans les secteurs de la fabrication et du commerce de détail. Cette baisse des stocks au quatrième trimestre est la première en trois ans.

Hausse des exportations et baisse des importations

Les exportations de biens et de services ont augmenté de 0,7 %, après avoir affiché une hausse de 3,4 % au troisième trimestre. Les importations de biens et de services ont fléchi de 0,2 %, après n’avoir affiché aucune variation au trimestre précédent.

Les exportations internationales de marchandises ont progressé de 1,9 %, après avoir enregistré un gain robuste de 6,4 % au troisième trimestre. Les gains du quatrième trimestre sont attribuables surtout à la hausse des exportations de minéraux métalliques et non métalliques, de produits automobiles, de produits chimiques, et de produits en caoutchouc et en plastique.

Les importations internationales de marchandises ont reculé de 0,7 %, en raison notamment d’une baisse des importations d’appareils électroniques et électriques, de biens de consommation ainsi que de machines et de matériel industriels.

REVENUS AU QUATRIÈME TRIMESTRE

La croissance du PIB nominal se poursuit au quatrième trimestre

Le PIB, mesuré en dollars courants, s’est accru de 0,9 % au quatrième trimestre, après avoir affiché une hausse de 1,5 % au troisième trimestre.

Soutenue par de solides gains en emplois au quatrième trimestre, la rémunération des employés a progressé de 1,3 %, après une hausse de 0,7 % au troisième trimestre.

L’excédent d’exploitation net des sociétés a fléchi de 1,0 %, après avoir affiché une augmentation de 0,6 % au troisième trimestre. 

RENSEIGNEMENTS SUR LES PRIX POUR L’ENSEMBLE DE L’ÉCONOMIE

Augmentation des prix au quatrième trimestre

Les prix pour l’ensemble de l’économie, mesurés par l’indice implicite de prix du PIB, se sont accrus de 0,1 %, après avoir affiché une hausse de 0,6 % au troisième trimestre. L’indice implicite de prix en termes de demande intérieure finale a connu une augmentation de 0,4 %, ce qui représente un repli par rapport à la hausse de 0,9 % enregistrée au troisième trimestre.

Les prix liés aux dépenses des ménages ont augmenté de 0,3 %, après avoir progressé de 0,7 % au troisième trimestre. Les prix des véhicules automobiles, des vêtements et des aliments ont connu une hausse, neutralisée en partie par la baisse des prix du gaz naturel et de l’essence.

Les prix des machines et du matériel ont augmenté de 1,7 %, tandis que les prix de construction non résidentielle sont restés inchangés au quatrième trimestre. Les prix de construction résidentielle ont progressé de 0,1 %, après avoir affiché une hausse de 1,2 % au troisième trimestre.

Les prix à l’importation ont augmenté de 0,7 % tandis que les prix à l’exportation sont restés inchangés au quatrième trimestre. Le dollar canadien s’est déprécié de 1,9 % relativement au dollar américain pendant le trimestre.

PRODUCTION DE L’ONTARIO PAR INDUSTRIE

Points saillants

Le PIB réel par industrie de l’Ontario s’est accru de 0,9 % au quatrième trimestre de 2015, en raison notamment d’une augmentation importante de 1,2 % dans le secteur des services. La hausse de la production dans les secteurs de la finance et des assurances, des services immobiliers et de location, et du commerce de gros a considérablement contribué à l’augmentation globale. La production dans le secteur des biens a connu une hausse de 0,2 %, attribuable surtout à des gains dans l’industrie de la construction et dans les industries primaires.

PRODUCTION DE L’ONTARIO PAR INDUSTRIE
(variation en % par rapport à la période précédente, en dollars chaînés de 2007)
  2014 2015 2015
1er trim.
2015
2e trim.
2015
3e trim.
2015
4e trim.
Secteur des biens 2,5 1,2 -0,3 -0,3 1,3 0,2
Industries primaires 1,2 0,0 -0,1 0,7 0,4 1,7
Services publics 0,2 -3,8 1,4 -3,8 -3,2 -1,5
Construction 1,3 4,0 1,1 0,9 0,3 0,4
Fabrication 3,7 1,1 -1,3 -0,4 2,6 0,1
Dont : Industrie de l’automobile 5,4 0,2 -6,9 -0,1 7,6 0,5
Secteur des services 2,5 2,9 0,3 0,9 0,7 1,2
Commerce de gros 5,2 2,9 -3,2 3,7 -0,9 1,3
Commerce de détail 4,0 4,8 0,7 1,4 1,2 1,4
Transport et entreposage 3,4 3,1 0,8 0,1 1,3 1,0
Industrie de l’information et industrie culturelle 0,3 0,1 0,8 1,1 0,6 0,6
Finance et assurances 4,3 4,6 1,2 0,4 1,5 1,0
Services immobiliers et de location 2,2 4,3 0,5 1,5 1,5 2,7
Services professionnels et administratifs 2,2 2,2 0,4 -0,5 0,3 0,9
Gestion de sociétés et d’entreprises 0,4 -0,7 1,9 -4,6 0,9 1,1
Éducation 0,5 1,7 0,8 0,0 -1,1 0,5
Soins de santé et assistance sociale 1,2 2,2 0,8 0,9 1,0 0,8
Arts, spectacles et loisirs 0,9 9,8 3,1 6,0 1,8 1,5
Hébergement et restauration 4,5 2,4 -1,4 2,0 1,3 0,5
Autres services 2,4 0,2 -0,1 -0,1 0,5 0,6
Administrations publiques 1,0 1,2 0,4 0,3 0,4 0,2
Production de l’Ontario aux prix de base 2,5 2,5 0,1 0,6 0,8 0,9

Nota : La production par industrie est définie comme le produit intérieur brut (PIB) réel, aux prix de base, en dollars chaînés de 2007.
Le PIB aux prix de base comprend les impôts moins les subventions attribuables aux facteurs de main-d’oeuvre et capital, mais exclut les impôts sur les produits finaux.

Hausse de la production manufacturière

La production du secteur de la fabrication s’est accrue de 0,1 % au quatrième trimestre, après une hausse de 2,6 % au troisième trimestre.

Cinq des 11 industries manufacturières ont affiché une augmentation de production au cours du trimestre.

Les gains les plus marqués pour la production manufacturière ont été constatés pour les produits chimiques et pétroliers (+4,5 %) et les machines (+2,3 %). Ont également connu une augmentation pendant le trimestre le matériel de transport (+0,7 %), le papier et l’impression (+2,5 %) ainsi que les produits en bois et les meubles (+0,2 %).

Dans le secteur du matériel de transport, l’industrie de l’automobile (véhicules et pièces) a affiché une hausse de 0,5 % après un gain de 7,6 % au troisième trimestre. Cette hausse continue témoigne d’une demande accrue et du lancement par des fabricants de modèles redessinés de véhicules populaires après des fermetures d’usine temporaires plus tôt cette année.

La production liée à d’autre matériel de transport, regroupant principalement le secteur de l’aérospatiale, a augmenté de 1,5 % au quatrième trimestre, après un recul de 2,4 % au troisième trimestre.

Hausse de la production dans les
industries primaires et baisse dans
les services publics

La production dans les industries primaires s’est accrue de 1,7 % pendant le trimestre, en raison surtout de gains dans le secteur des mines (+2,7 %), en particulier l’exploitation de minerais métalliques.

La production dans les services publics a connu un recul de 1,5 % au quatrième trimestre, dû à la baisse de production dans les secteurs de l’électricité et du gaz naturel. Au quatrième trimestre, la demande dans le secteur des services publics a subi les contrecoups d’un temps anormalement chaud.

Hausse de la production dans
le secteur de la construction

La production dans le secteur de la construction* a augmenté de 0,4 %, soit une hausse pour un huitième trimestre de suite. Une forte augmentation dans la construction résidentielle (+3,0 %) a été en partie neutralisée par une baisse dans la construction de bâtiments non résidentiels ainsi que les travaux de génie et de réparation (-1,4 %).

* La production de l’industrie de la construction est mesurée en fonction de la valeur ajoutée de l’industrie. Les dépenses d’investissement en construction, d’après le PIB en termes de dépenses, mesurent les dépenses liées à de nouveaux projets de construction.

Hausse du commerce de gros et de détail

L’activité dans le commerce de gros a connu une hausse de 1,3 % au quatrième trimestre, après une baisse de 0,9 % au trimestre précédent. Ce gain s’explique surtout par la hausse des ventes de véhicules et pièces automobiles ainsi que de matériaux et de fournitures de construction.

Le secteur de la vente de détail continue d’afficher de solides gains, ayant connu une hausse de 1,4 %, ce qui représente un septième gain trimestriel d’affilée. Les hausses les plus importantes ont été constatées dans les magasins de véhicules et de pièces automobiles, de matériaux de construction et d’équipement de jardinage.

Hausse de la production des services
immobiliers et de location

La production du secteur des services immobiliers et de location a progressé de 2,7 %, faisant suite à une hausse de 1,5 % au troisième trimestre. L’activité dans le secteur des services immobiliers continue de bénéficier de la vigueur du marché du logement.

Hausse de la production des secteurs
de la finance et des assurances

Dans les secteurs de la finance et des assurances, la production a augmenté de 1,0 %, soit une hausse pour un septième trimestre de suite, due en grande partie à des gains dans le secteur des activités bancaires et autres activités d’intermédiation par le biais de dépôts.

Autres industries du secteur des services

Au quatrième trimestre, des gains considérables ont aussi été réalisés dans les secteurs des services professionnels et administratifs (+0,9 %), des soins de santé et de l’assistance sociale (+0,8 %) et des services d’éducation (+0,5 %).

Page : 285  |