Le gouvernement de l’Ontario pour la population prend des mesures pour rendre la vie plus abordable pour les particuliers, les familles et les entreprises, tout en rétablissant la confiance, la transparence et la responsabilité à l’égard des finances de l’Ontario.

Investir dans la population – Une des réductions d’impôt les plus généreuses pour les travailleurs à faible revenu en une génération

Le gouvernement de l’Ontario pour la population propose une des réductions d’impôt pour les travailleurs à faible revenu les plus généreuses en une génération – le crédit d’impôt pour les personnes et les familles à faible revenu (CIPFR).

  • S’il est adopté, le CIPFR profitera à 1,1 million de personnes partout dans la province.
  • Il fournirait aux travailleurs à faible revenu et à ceux qui touchent le salaire minimum un allégement de l’impôt sur le revenu des particuliers de l’Ontario pouvant atteindre 850 $ et 1 700 $ pour les couples.
  • Grâce à cet allégement fiscal, une personne célibataire travaillant à plein temps qui touche le salaire minimum (gagnant près de 30 000 $) ne paierait pas d’impôt sur le revenu des particuliers de l’Ontario.
  • L’allégement fiscal serait graduellement réduit pour les contribuables dont les revenus individuels sont supérieurs à 30 000 $ ou dont les revenus familiaux sont supérieurs à 60 000 $.
  • Un contribuable sur six en Ontario recevrait le CIPFR et bénéficierait, en moyenne, d’un allégement fiscal d’environ 450 $.
  • Le crédit d’impôt entrerait en vigueur le 1er janvier 2019.
Allègement fiscal pour les bénéficiaires du ciper
Description accessible du graphique

Soutenir les services de santé mentale et mettre fin à la médecine de couloir

L’Ontario s’emploie à réduire les temps d’attente pour les patients et à mettre fin à la médecine de couloir en prenant les mesures suivantes :

  • investir 1,9 milliard de dollars dans les services de santé mentale et de lutte contre les dépendances au cours de la prochaine décennie, soit un montant égal à celui promis par le gouvernement fédéral;
  • créer de nouvelles cliniques d’accès rapide pour le traitement de la toxicomanie (ARTT), ou élargir celles qui existent, pour que les personnes aux prises avec des problèmes de dépendance puissent obtenir le traitement spécialisé dont elles ont besoin;
  • investir 90 millions de dollars supplémentaires en 2018‑2019 pour ouvrir 1 100 lits et places en milieu hospitalier et communautaire, dont plus de 640 en prévision de la saison de la grippe; 
  • investir plus de 300 millions de dollars pour soutenir l’ajout de 6 000 lits de soins de longue durée, lesquels représentent la première vague des plus de 15 000 lits de soins de longue durée qui seront établis au cours des cinq prochaines années.

Faire économiser les consommateurs de bière et de vin, tout en donnant plus de choix et de commodité

L’Ontario augmente le choix et remet de l’argent dans les poches des gens en prenant les mesures suivantes :

  • permettre à The Beer Store, à la LCBO et à d’autres détaillants autorisés, tels que les épiceries et les magasins-agences, de vendre de l’alcool de 9 h à 23 h, sept jours sur sept;
  • déposer des mesures législatives afin de mettre un terme à la hausse de taxe de trois cents par litre de bière établie par le gouvernement précédent;
  • abaisser le prix minimum de toutes les bières ayant un volume d’alcool inférieur à 5,6 % pour le faire passer à 1 $; jusqu’à maintenant, plus de 50 000 caisses de bières à 1 $ ont été vendues en Ontario;
  • élaborer des options pour permettre aux dépanneurs, et à un plus grand nombre d’épiceries et d’hypermarchés, de vendre de la bière et du vin en fonction de la demande du marché, et non en fonction d’un décret gouvernemental.

Laisser plus d’argent dans les poches des gens

Le gouvernement de l’Ontario pour la population respecte les contribuables, les propriétaires fonciers et les locataires, et leur fait confiance. C’est pourquoi le gouvernement :

  • met fin à la taxe sur le carbone liée au plafonnement et à l’échange, ce qui fera économiser au ménage moyen quelque 260 $ par année au titre de l’essence, du gaz naturel et d’autres coûts;
  • poursuit la lutte contre le plan du gouvernement fédéral visant à imposer aux familles et aux entreprises une taxe sur le carbone destructrice d’emplois, et explorer de nouvelles mesures de transparence pour faire en sorte que le public soit bien informé du coût réel de cette taxe;
  • respecte son engagement de conserver le contrôle des loyers pour les locataires existants;
  • résilie 758 contrats d’énergie renouvelable afin de réduire les factures d’électricité, permettant aux consommateurs d’économiser 790 millions de dollars, ce qui contribue au respect de l’engagement de l’Ontario de réduire les factures d’électricité de 12 % pour les familles, les exploitations agricoles et les petites entreprises;
  • gèle les droits de permis de conduire;
  • mettra fin au programme Air pur Ontario pour les voitures de tourisme à compter du 1er avril 2019, ce qui permettra aux contribuables d’économiser environ 40 millions de dollars par an;
  • aide à rendre les tarifs d’assurance-automobile plus équitables en travaillant à éliminer la discrimination contre les conducteurs fondée sur leur lieu de résidence.

Pour un Ontario ouvert aux affaires

Le gouvernement prend des mesures concrètes afin que l’Ontario soit ouvert aux affaires, pour favoriser la croissance économique, et pour créer et protéger les emplois à l’échelle de la province. Ainsi :

  • il prend des mesures pour éliminer la majeure partie de la bureaucratie fastidieuse que le gouvernement précédent a imposée en vertu de la Loi de 2017 pour l’équité en milieu de travail et de meilleurs emplois, le projet de loi 148 destructeur d’emplois;
  • il maintient le salaire minimum actuel à 14 $ l’heure jusqu’en 2020, après quoi les hausses seront fonction de l’inflation;
  • il remplace les lourdes règles concernant les congés d’urgence personnelle établies par le précédent gouvernement tout en permettant aux travailleurs de prendre jusqu’à trois jours de congé de maladie, deux jours de congé de deuil et trois jours de congé pour obligations familiales;
  • il s’attaque aux pénuries qui touchent les métiers spécialisés en remplaçant le modèle d’apprentissage périmé de la province par un modèle qui comprendra un ratio de un compagnon pour un apprenti ou une apprentie pour chaque métier auquel le système de ratio s’applique;
  • il met fin progressivement à l’Ordre des métiers de l’Ontario, une source de complexité inutile qui nuit à l’emploi dans les métiers spécialisés en Ontario;
  • il propose d’annuler un changement fiscal annoncé par le précédent gouvernement qui aurait augmenté les impôts jusqu’à 40 000 $ par année pour quelque 7 900 petites entreprises de l’Ontario;
  • il réduit les primes à verser à la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail (WSIB), représentant des économies de 1,45 milliard de dollars pour les employeurs en 2019;
  • il prend des mesures pour réduire la bureaucratie de 25 % d’ici 2022 afin de diminuer les coûts et de faciliter le démarrage et l’expansion d’une entreprise en Ontario;
  • il ne fera pas obstacle à un projet de pipeline qui transporterait du pétrole de l’Ouest du Canada à l’Ontario ou à la côte est du pays.

Le graphique qui suit illustre l’incidence combinée de la réduction des primes à la WSIB, de l’annulation de la taxe sur le carbone liée au plafonnement et à l’échange et du maintien du salaire minimum à 14 $ l’heure pour un petit restaurant ayant des revenus de 49 000 $ et sept employés, dont quatre gagnent le salaire minimum.

Économies réalisées par un petit restaurant
Description accessible du graphique

Nota : Bien que cet exemple ne représente pas une entreprise réelle, les profils financiers et d’emploi sont fondés sur les données d’administration de l’impôt et de Statistique Canada pour les entreprises de l’industrie de la restauration.

Soutenir le Nord

La province soutient l’économie du Nord de l’Ontario en prenant les mesures suivantes :

  • elle s’attaque aux retards qui entravent le développement du Cercle de feu pour assurer le développement durable dans le Nord;
  • elle encourage l’exploitation des ressources naturelles dans les communautés autochtones et du Nord en aidant celles-ci à partager les avantages de l’exploitation de leurs ressources minières, forestières et des agrégats;
  • elle examine les dispositions sur l’aménagement du territoire de la Loi de 2010 sur le Grand Nord afin de favoriser la croissance économique, la création d’emplois et l’autonomie dans la région; 
  • elle accroît la sécurité et la fiabilité de la route Transcanadienne afin de favoriser le développement économique et de faciliter le déplacement des gens, et cherche d’autres moyens de répondre aux besoins en transport des résidents du Nord, y compris les services de transport des voyageurs par train et par autobus; 
  • elle facilite la participation du secteur privé à l’expansion du réseau de gaz naturel pour fournir des raccordements à plus de 70 collectivités et 33 000 ménages;
  • elle investit dans l’infrastructure à large bande pour étendre la connectivité à un réseau d’Internet fiable, rapide et abordable afin que les collectivités et les entreprises puissent participer pleinement à l’économie numérique et y être compétitives;
  • elle met sur pied un groupe de travail spécial sur l’industrie minière qui s’emploiera à trouver des moyens d’accélérer des approbations réglementaires et d’attirer de nouveaux investissements majeurs.