Favoriser l'essor de l'ontario pour tous bannière

: Un cheminement raisonnable vers un budget équilibré

DOCUMENT D’INFORMATION – Le 14 novembre 2016

Le cheminement raisonnable du gouvernement vers un budget équilibré implique de choisir les investissements qui aident les gens dans leur quotidien, tout en se souciant de la rentabilité.

En gérant les finances du gouvernement de manière responsable et viable sur le plan financier, notamment en adoptant une approche prudente dans l’estimation des charges liées aux régimes de retraite, l’Ontario prévoit des budgets équilibrés en 2017-2018 et en 2018-2019.

Cette approche équilibrée jette les bases de la viabilité financière à long terme ainsi que des programmes et services essentiels dont dépendent les Ontariennes et Ontariens, comme les services de garde, l’éducation et les soins de santé.

Actions de l’Ontario

Les perspectives économiques et financières de la province s’améliorent sur plusieurs fronts :

  • Croissance économique supérieure à celle du Canada au cours des deux dernières années. Les économistes du secteur privé s’attendent à ce que l’Ontario mène le bal quant à la croissance au cours des deux prochaines années.
  • Amélioration constante du marché du travail de la province, plus de 641 000 nouveaux emplois nets ayant été créés depuis la récession et le taux de chômage étant à son plus bas en huit ans.
  • Déficit prévu de 4,3 milliards de dollars en 2016-2017, conformément aux prévisions du budget de 2016.
  • Prévision d’emprunt à long terme de 23,8 milliards de dollars en 2016-2017 – une amélioration de 2,6 milliards de dollars comparativement aux prévisions du budget de 2016 – et programme d’emprunt le plus faible depuis 2008-2009.
  • Objectif pluriannuel d’optimisation des actifs de 5,7 milliards de dollars pour financer des investissements dans l’infrastructure en voie d’être atteint, notamment en portant au crédit du Fonds Trillium 3,4 milliards de dollars des revenus nets tirés de la vente d’actions de Hydro One en 2015 et du terrain où est situé le siège social de la LCBO en juin 2016.
  • Mesures de conformité améliorées qui ont généré des revenus additionnels de plus de 230 millions de dollars par rapport aux chiffres indiqués dans le budget de 2016.

Prochaines étapes

Plusieurs facteurs indiquent que l’Ontario montrera une vigueur économique et financière soutenue, notamment :

  • Croissance du produit intérieur brut réel prévue de 2,2 % en moyenne jusqu’en 2019.
  • Taux de chômage inférieur à la moyenne nationale 18 mois de suite, et l’on prévoit qu’il continuera à baisser de manière soutenue.

Description de graphique

Graphique : Plan de l’Ontario visant à éliminer le déficit

Ce graphique à barres compare les déficits réels de l’Ontario aux objectifs de réduction du déficit entre 2009-2010 et 2015-2016. Dans le document Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2009, l’Ontario prévoyait un déficit de 24,7 milliards de dollars pour 2009-2010. Dans les faits, le déficit de 2009-2010 s’établissait à 19,3 milliards de dollars. Le budget de 2010 prévoyait des déficits de 19,7 milliards de dollars pour 2010-2011, de 17,3 milliards de dollars pour 2011-2012, de 15,9 milliards de dollars pour 2012-2013 et de 13,3 milliards de dollars pour 2013-2014. Les déficits réels étaient de 14,0 milliards de dollars en 2010-2011, de 13,0 milliards de dollars en 2011-2012, de 9,2 milliards de dollars en 2012-2013 et de 10,5 milliards de dollars en 2013-2014. Dans le budget de 2014, on prévoyait un déficit de 12,5 milliards de dollars pour l’Ontario en 2014-2015. Le déficit réel pour 2014-2015 s’établissait à 10,3 milliards de dollars. Dans le budget de 2015, on prévoyait un déficit de 8,5 milliards de dollars pour l’Ontario en 2015-2016. Le déficit réel pour 2015-2016 s’établissait à 5,0 milliards de dollars.

Il montre également les perspectives financières pour la période de 2016-2017 à 2018-2019 qui figurent dans le document Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2016. Le gouvernement prévoit actuellement un déficit de 4,3 milliards de dollars en 2016-2017, et un budget équilibré en 2017-2018 et 2018-2019, conformément au plan budgétaire de 2016.

Retourner au graphique