Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2016
Chapitre II : Un cheminement raisonnable vers un budget équilibré

Section A : La voie choisie par l’Ontario pour équilibrer le budget

Le gouvernement entend gérer les coffres de la province en adoptant une approche financièrement responsable qui contribuera à faire croître l’économie, à créer des emplois et à assurer la viabilité des programmes et des services qui aident les Ontariennes et Ontariens à vivre au quotidien.

Le renforcement de l’économie ontarienne, conjugué à l’approche du gouvernement pour la gestion financière, favorise les investissements stratégiques dans de nouvelles places de garderie, dans les hôpitaux et dans l’allégement des coûts d’électricité pour les consommateurs.

L’Ontario continue de travailler à équilibrer le budget en faisant des investissements qui stimulent la croissance économique; en réorganisant le gouvernement et en gérant les dépenses de façon responsable; en s’attaquant à l’économie souterraine et en assurant l’équité fiscale. Le gouvernement entend bien atteindre sa cible de réduction du déficit en 2016-2017, équilibrer le budget en 2017-2018 et maintenir cet équilibre en 2018-2019.

Budget de 2016 : Des emplois pour aujourd’hui et demain

On prévoyait dans le budget de 2016 un déficit provisoire de 5,7 milliards de dollars en 2015-2016, un déficit de 4,3 milliards de dollars en 2016-2017, le retour à l’équilibre budgétaire en 2017-2018 et le maintien de l’équilibre en 2018-2019.

Progrès

Selon les Comptes publics de l’Ontario 2015-2016 publiés en octobre, le déficit en 2015-2016 se chiffrait à 5,0 milliards de dollars, soit 3,5 milliards de dollars de moins que les 8,5 milliards de dollars prévus dans le budget de 2015.

Ces résultats marquent la septième année de suite où l’Ontario a dépassé ses objectifs concernant le déficit. Grâce à ces résultats, le gouvernement gère la dette de la province et maintient l’intérêt sur la dette à un niveau raisonnable. Cela contribuera à protéger les Ontariennes et Ontariens, aujourd’hui et demain, contre la hausse des frais d’intérêt, qui risquerait autrement de réduire les fonds destinés aux programmes et aux services qui soutiennent la population ontarienne au quotidien.

Le gouvernement prévoit toujours un déficit de 4,3 milliards de dollars en 2016-2017, le retour à l’équilibre budgétaire en 2017-2018 et le maintien de cet équilibre en 2018-2019, ce qui est conforme au budget de 2016. Le renforcement de l’économie ontarienne, conjugué à l’approche responsable adoptée par le gouvernement pour la gestion financière, favorise les investissements stratégiques, comme l’allégement des coûts d’électricité pour les consommateurs ontariens, le soutien aux hôpitaux publics et la création de nouvelles places dans les garderies. Conformément au traitement comptable adopté dans les Comptes publics de l’Ontario de 2015-2016, dont le rajustement touchant l’actif net des régimes de retraite, les perspectives reflètent aussi une approche prudente aux prévisions des charges liées aux régimes de retraite chaque année (voir la section B du présent chapitre, Réorganiser le gouvernement et gérer les coûts).

Même en tenant compte des investissements et du rajustement au titre des régimes de retraite dans les perspectives financières, le gouvernement demeure déterminé à atteindre l’équilibre budgétaire en 2017-2018 et à maintenir cet équilibre en 2018-2019. Pour contribuer à atténuer l’incidence possible du rajustement au titre des régimes de retraite, qui n’était pas prévu au moment du budget de 2016, le gouvernement a réduit le montant de la réserve, inclus dans le plan financier pour prémunir les perspectives financières de la province contre des changements négatifs imprévus (voir la section B du chapitre III, Perspectives financières, pour de plus amples détails). D’autres facteurs clés ont contribué à ces prévisions, dont les projections de revenus plus élevées que ce à quoi on s’attendait et l’intérêt sur la dette plus faible que prévu.

La croissance économique prévue de l’Ontario et l’engagement continu de transformer les programmes et services gouvernementaux placent la province en bonne position pour assurer sa viabilité financière. Le ratio de la dette nette au PIB devrait être de 40,3 % en 2016-2017 et commencer à diminuer à partir de 2017-2018. Cette baisse continue est attribuable aux investissements que le gouvernement effectue pour stimuler la croissance économique et qui feront en sorte que le PIB augmentera plus rapidement que la dette, contribuant du coup à ramener le ratio de la dette nette au PIB à son niveau d’avant la récession.

Dorénavant, le plan de l’Ontario visant à éliminer le déficit comprend trois éléments déterminants :

  • les investissements pour stimuler la croissance économique;
  • la réorganisation du gouvernement et la gestion responsable des dépenses;
  • la protection de l’intégrité des revenus et la lutte contre l’économie souterraine.

Les sections suivantes du présent chapitre décrivent les mesures que le gouvernement prend pour atteindre l’équilibre budgétaire d’ici 2017-2018 et le maintenir en 2018-2019, tout en aidant les Ontariennes et Ontariens à vivre au quotidien.

Description des graphiques

Graphique 2.1 : Plan de l’Ontario visant à éliminer le déficit

Ce graphique à barres compare les déficits réels de l’Ontario aux objectifs de réduction du déficit entre 2009-2010 et 2015-2016. Dans le document Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2009, l’Ontario prévoyait un déficit de 24,7 milliards de dollars pour 2009-2010. Dans les faits, le déficit de 2009-2010 s’établissait à 19,3 milliards de dollars. Le budget de 2010 prévoyait des déficits de 19,7 milliards de dollars pour 2010-2011, de 17,3 milliards de dollars pour 2011-2012, de 15,9 milliards de dollars pour 2012-2013 et de 13,3 milliards de dollars pour 2013-2014. Les déficits réels étaient de 14,0 milliards de dollars en 2010-2011, de 13,0 milliards de dollars en 2011-2012, de 9,2 milliards de dollars en 2012-2013 et de 10,5 milliards de dollars en 2013-2014. Dans le budget de 2014, on prévoyait un déficit de 12,5 milliards de dollars pour l’Ontario en 2014-2015. Le déficit réel pour 2014-2015 s’établissait à 10,3 milliards de dollars. Dans le budget de 2015, on prévoyait un déficit de 8,5 milliards de dollars pour l’Ontario en 2015-2016. Le déficit réel pour 2015-2016 s’établissait à 5,0 milliards de dollars.

Il montre également les perspectives financières pour la période de 2016-2017 à 2018-2019 qui figurent dans le document Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2016. Le gouvernement prévoit actuellement un déficit de 4,3 milliards de dollars en 2016-2017, et un budget équilibré en 2017-2018 et 2018-2019, conformément au plan budgétaire de 2016.

Retourner au graphique 2.1

Graphique 2.2 : Ratio de la dette nette au PIB et ratio du déficit accumulé au PIB

Le ratio de la dette nette au PIB de la province devrait atteindre un sommet de 40,3 % en 2016-2017. On s’attend à ce que le ratio du déficit accumulé au PIB se chiffre à 26,2 % au 31 mars 2017.

Retourner au graphique 2.2