: Perspectives économiques et revue financière de l'Ontario 2016
Allocution

(Sous réserve de modifications)

Introduction

Monsieur le Président, j’ai l’honneur de présenter le document Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2016.

En tant que membres de cette assemblée, nous cherchons tous à améliorer la vie des citoyens partout en Ontario…

Reconnaissant ainsi leur dur labeur.

Les gestes que nous posons aujourd’hui servent à bâtir un avenir meilleur.

Partout dans la province, les gens se sont levés ce matin…

Pour aller à l’école, se rendre au travail, faire du bénévolat.

Ils font une différence…

Et ils font leur part pour rendre notre province plus vigoureuse.

Notre plan

Monsieur le Président… À l’échelle de notre grande province, les gens travaillent à l’édification de l’Ontario, mais ils n’agissent pas seuls.

Ils s’attendent à ce que le gouvernement fasse aussi sa part.

Notre rôle au sein de cette assemblée est de créer plus de débouchés pour eux.

Lorsque nous soutenons une personne, nous lui facilitons un peu la vie.

Et lorsque nous facilitons la vie de 14 millions d’Ontariennes et d’Ontariens…

Notre économie s’en trouve renforcée, ce qui favorise notre prospérité future.

Monsieur le Président, notre plan est d’aider tout le monde à réussir.

Il consiste à aider les mamans et les papas à se rendre au travail et à rentrer au foyer, de façon sécuritaire et rapide…

À aider les entreprises à stimuler notre économie et la création d’emplois...

À offrir aux jeunes un avenir prometteur grâce à des écoles, à des collèges et à des universités de haut calibre…

À assurer que tout le monde reçoit d’excellents soins de santé à l’hôpital ou à domicile.

Monsieur le Président, nous partageons tous le désir d’améliorer la qualité de vie des Ontariennes et des Ontariens.

Voilà pourquoi nous soutenons les services publics et les programmes sur lesquels ils comptent.

Et, Monsieur le Président, afin de pouvoir nous permettre ces services et ces programmes cruciaux, nous devons maintenir le cap et faire preuve de rigueur pour équilibrer le budget l’an prochain… et les années suivantes.

Promouvoir un climat d’affaires plus innovateur et dynamique

Monsieur le Président… Notre rôle est de contribuer à créer des conditions favorables à la compétitivité des entreprises…

Pour leur permettre de créer une économie entrepreneuriale axée sur l’innovation…

Pour aider les entreprises ontariennes à devenir des chefs de file et des exportateurs à l’échelle mondiale.

Et pour aider les sociétés à profiter des marchés d’exportation en expansion et de l’économie émergente sobre en carbone.

Les technologies propres constituent l’un des nombreux secteurs de l’économie croissante et diversifiée de l’Ontario.

Un grand nombre de nos sociétés de technologies propres ont vu le jour lorsque l’Ontario a abandonné le charbon et est passé à l’électricité propre, devenant un chef de file mondial dans le domaine de l’électricité sans émissions.

Le Plan d’action de l’Ontario contre le changement climatique investira le produit du programme de plafonnement et d’échange directement dans des projets verts… aidant ainsi plus d’entreprises et de ménages à économiser sur les coûts de l’énergie.

De la fabrication de pointe à la transformation des aliments en passant par l’industrie minière et la biotechnologie…

L’Ontario compte à son actif de nombreuses grandes réussites, et nous voulons en avoir encore plus.

Alors aujourd’hui, dans la foulée de notre Initiative pour la croissance des entreprises, nous annonçons un investissement de 32,4 millions de dollars sur quatre ans afin d’aider plus de petites et moyennes entreprises à devenir d’importants exportateurs dans le cadre du Programme de bons pour le démarrage et l’expansion des entreprises, qui offre un soutien sur mesure aux entreprises à forte croissance.

Nous savons que renforcer nos sociétés se traduit par l’augmentation des emplois et des possibilités.

Monsieur le Président, nous demeurons aussi à la fine pointe de la technologie financière. Cette technologie transforme l’industrie traditionnelle des services financiers, qui constitue le deuxième secteur d’activité économique en importance dans la province.

En adoptant la technologie financière et les technologies perturbatrices, nous pouvons maintenir notre position de chef de file mondial dans le domaine des services financiers.

Nous sommes conscients que nos organismes de réglementation doivent évoluer pour éviter d’alourdir indûment le fardeau de nos sociétés, tout en protégeant les consommateurs et les investisseurs.

Nous annonçons donc aujourd’hui de plus amples détails sur notre plan visant à établir le nouvel Office de réglementation des services financiers.

Cet organisme de réglementation autonome modernisera la réglementation des services financiers et des régimes de retraite. Il sera davantage axé sur le consommateur et offrira une meilleure protection aux consommateurs, aux investisseurs et aux bénéficiaires de régimes de retraite.

Bâtir l’infrastructure de demain dès maintenant

Monsieur le Président, les Ontariennes et Ontariens ont une vie chargée.

Les parents se dépêchent le matin pour préparer leurs enfants et les amener à l’école ou à la garderie.

Et beaucoup doivent affronter la circulation pour aller travailler.

Nous voulons les aider à se rendre au travail et à rentrer au foyer plus rapidement et en toute sécurité.

Certains commencent leur déplacement quotidien sur les routes locales ou à un arrêt d’autobus près de leur domicile.

Beaucoup de gens comptent sur les autoroutes de la série 400.

Dans quelques années, les déplacements quotidiens d’un grand nombre d’Ontariennes et d’Ontariens seront plus faciles grâce à nos investissements dans le cadre du plan Faire progresser l’Ontario.

Dans la région du grand Toronto et de Hamilton, les gens pourront utiliser de nouvelles lignes de métro, le transport léger sur rail et les services élargis de GO – plus près de chez eux.

Dans l’immédiat, nous continuons d’améliorer l’autoroute 401… nous prolongeons l’autoroute 407… et nous élargissons la route 69 entre Sudbury et Parry Sound.

Dans les petites collectivités rurales, nous construisons et réparons des routes, des ponts et d’autres infrastructures essentielles.

Il est crucial de faire en sorte que les produits se retrouvent rapidement sur le marché.

Cela fait partie de notre plan visant à réaliser l’investissement dans l’infrastructure publique le plus important de l’histoire de notre province.

Nous investissons plus de 160 milliards de dollars sur 12 ans, un investissement qui soutient plus de 110 000 emplois en moyenne chaque année.

De Windsor à Cornwall en passant par Stratford…

De Thunder Bay à Niagara en passant par Sault Ste. Marie…

Investir dans les talents et les compétences des gens

Monsieur le Président… Ce matin 260 000 enfants sont allés à la maternelle et au jardin d’enfants à temps plein, d’un bout à l’autre de la province.

Mes trois enfants sont plus vieux maintenant, mais je me souviens qu’il n’était pas toujours facile de leur faire franchir le seuil de la porte le matin.

Je sais que cela a été le cas pour certains parents ce matin.

Sans doute, il y en a eu un qui ne voulait pas se lever…

Un autre que son chandail piquait trop…

Ou, pire, un autre qui a oublié l’objet clé pour sa présentation en classe.

Mais lorsqu’ils sont arrivés à l’école et qu’ils ont vu leurs amis et leurs enseignants, leur journée s’est améliorée…

Tout comme celle de leurs parents.

La maternelle et le jardin d’enfants à temps plein leur permet de partir du bon pied à l’école et dans la vie.

Et pour aider encore plus de familles à donner à leurs enfants un bon départ pendant la petite enfance, nous créerons 100 000 places supplémentaires dans les garderies agréées au cours des cinq prochaines années.

En fait, Monsieur le Président, nous annonçons aujourd’hui avec fierté que, comme point de départ, nous investirons 65,5 millions de dollars pendant l’année scolaire en cours pour la création de 3 400 places en garderie.

Monsieur le Président, nous sommes résolus à soutenir tous les enfants.

Voilà pourquoi nous avons bonifié le soutien offert aux familles qui vivent avec l’autisme dans le budget de 2016.

Le nouveau programme ontarien des services en matière d’autisme offrira à tous les enfants, quel que soit leur âge, des services plus souples tenant compte de leurs besoins particuliers.

Par ailleurs, Monsieur le Président, plus de 150 000 étudiantes et étudiants iront au collège ou à l’université en septembre prochain, sans inquiétudes quant à leurs frais de scolarité.

Qu’ils fréquentent La Cité collégiale à Ottawa ou l’Université Lakehead à Thunder Bay…

Le Collège St. Clair à Windsor ou l’Université Queen’s à Kingston…

Grâce à la nouvelle Subvention ontarienne d’études, leurs frais de scolarité seront plus abordables…

Et, dans certains cas, ils profiteront même de la gratuité scolaire.

Cela est un investissement dans notre avenir puisque nous créons des possibilités pour plus de gens.

Monsieur le Président, nous choisissons d’investir dans nos enfants et nos écoles.

Voilà pourquoi, cette année seulement, nous inaugurons 29 nouvelles écoles… qui renforceront les communautés et répondront aux besoins des familles de l’Ontario.

Nous choisissons de préparer les gens de tous les âges à réussir dans un marché du travail en transformation.

Cela est essentiel pour la croissance et la compétitivité de l’Ontario.

Nous avons donc établi la nouvelle Stratégie pour une main-d’oeuvre hautement qualifiée, qui aide les gens à acquérir les habiletés et les titres de compétence dont ils ont besoin pour obtenir les emplois qu’ils veulent…

Et qui amène plus d’entreprises à investir en Ontario parce qu’elles sont confiantes que nous avons les meilleurs et les plus brillants éléments.

Soins de santé

Monsieur le Président, notre système de santé de haute qualité, financé par les deniers publics, est un des atouts de l’Ontario et une priorité pour les familles.

Nous avons déposé une loi qui donne la priorité aux patients pour que nos soins de santé continuent de s’améliorer.

Nous soutenons nos équipes dévouées qui travaillent auprès des populations ayant des problèmes de santé mentale et de dépendance en augmentant les ressources.

Nous sommes fiers de nos professionnels de la santé dévoués qui aident à élargir le programme d’immunisation et à soutenir les personnes touchées par une fausse couche ou la perte d’un enfant.

Nous comprenons l’importance de soins spécialisés pour les familles dans le besoin.

C’est pourquoi nous avons amélioré l’accès à des services de cardiologie de grande qualité grâce à un investissement de 162 millions de dollars dans l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa.

Des soins de santé universels jouent un rôle crucial pour chacun de nous.

Et c’est pourquoi, Monsieur le Président, nous annonçons aujourd’hui que les hôpitaux publics de l’Ontario recevront des fonds supplémentaires de 140 millions de dollars cette année.

C’est donc dire que chaque hôpital public de la province disposera de plus de ressources pour mieux soutenir les patients et réduire les temps d’attente.

Ce montant s’ajoute aux 345 millions de dollars annoncés dans le budget de 2016 pour les coûts de fonctionnement.

Qui plus est, Monsieur le Président, nous bâtissons de nouveaux hôpitaux.

Pour mieux desservir les collectivités locales aux quatre coins de la province, nous bâtissons, agrandissons ou rénovons 37 hôpitaux, ce qui s’ajoute aux 20 projets réalisés depuis 2013.

Monsieur le Président, il est essentiel de bâtir des hôpitaux modernes pour répondre aux besoins d’aujourd’hui et de demain.

Sécuriser la retraite

Monsieur le Président, des dizaines de milliers de jeunes de partout en Ontario commencent leur carrière.

Beaucoup travaillent à contrat ou dans de petites entreprises et ne bénéficient pas d’un régime de retraite d’employeur.

Pour beaucoup, il est difficile de commencer à épargner pour l’avenir.

C’est pourquoi nous renforçons la sécurité de la retraite.

Et prenons des mesures pour moderniser les régimes de retraite existants.

Le travail que nous avons accompli relativement au Régime de retraite de la province de l’Ontario a été le catalyseur du consensus national sur la bonification du Régime de pensions du Canada que nous avons atteint l’été dernier.

Cette entente nationale extraordinaire n’aurait pas été possible sans le leadership inspiré et la ténacité de notre première ministre, Kathleen Wynne.

Ses efforts contribueront à accroître grandement la sécurité de la retraite pour les générations futures.

Améliorer l’abordabilité du logement

Même si beaucoup de jeunes ne pensent pas nécessairement à la retraite aujourd’hui, leur capacité à devenir propriétaires d’un logement devient un sujet de préoccupation compte tenu du marché de l’immobilier d’aujourd’hui.

L’achat d’un premier logement est une des décisions les plus emballantes dans la vie des jeunes gens.

Cependant, beaucoup s’inquiètent de savoir comment ils pourront se permettre d’avoir leur premier condo ou leur première maison.

Monsieur le Président, nous annonçons donc aujourd’hui qu’à compter du 1er janvier 2017, nous proposons de doubler le remboursement maximal des droits de cession immobilière pour les acheteurs d’un premier logement pour le faire passer à 4 000 $.

Pour beaucoup, cela signifiera qu’ils n’auront à acquitter aucuns droits de cession immobilière à l’achat de leur premier logement.

Nous allons également moderniser le régime des droits de cession immobilière pour la première fois en une génération.

Le marché du logement est une source importante de croissance et d’emplois en Ontario.

Et améliorer l’abordabilité du logement aidera plus d’Ontariennes et d’Ontariens à y participer.

Favoriser une société équitable et aider les personnes dans leur quotidien

Notre époque en mutation a une incidence sur la façon dont la population de l’Ontario travaille, vit et fait des affaires.

Notre engagement à bâtir une société équitable procède également d’une croissance qui est plus inclusive.

Pour aider les gens à sortir de la pauvreté.

Et s’assurer que nous avons tous la chance de réaliser notre plein potentiel.

C’est pourquoi nous élaborons un projet pilote portant sur le revenu de base.

En plus de nous attaquer à l’écart salarial entre les hommes et les femmes.

C’est pourquoi nous aidons les réfugiés à s’établir en Ontario.

C’est pourquoi nous soutenons la réconciliation avec les peuples autochtones.

Prendre des mesures pour faciliter le quotidien des gens est important pour chacun de nous, Monsieur le Président.

Nous sommes tous préoccupés par la hausse des coûts.

Nous avons donc pris des mesures.

À compter de janvier 2017, nous offrirons un rabais sur les factures d’électricité résidentielle équivalant aux huit pour cent de la composante provinciale de la TVH, ce qui aidera cinq millions de consommateurs résidentiels, de petites entreprises et de fermes.

La voie choisie pour équilibrer le budget

Monsieur le Président, ce ne sont là que quelques-uns des aspects de notre plan pour stimuler la croissance économique et la création d’emplois.

Notre plan fonctionne.

Au cours des deux dernières années, notre économie a affiché une croissance de 5,3 %.

L’an dernier, notre croissance était deux fois plus élevée que la moyenne nationale.

En fait, pendant le premier trimestre de cette année, la croissance de l’Ontario a été plus rapide que celle des États-Unis et des autres pays du G7.

Plus de 641 000 emplois nets ont été créés depuis le creux de la récession mondiale de 2008.

La majorité de ces emplois sont des emplois à plein temps, dans le secteur privé, et dans des industries où le salaire est supérieur à la moyenne.

Le taux de chômage est à son niveau le plus bas en huit ans.

Ce sont là des signes positifs de croissance économique, mais nous savons que des défis persistent à l’échelle mondiale.

Et nous devons continuer de nous préparer.

Mais notre but a toujours été clair.

Nous n’avons jamais perdu de vue notre objectif financier… soit d’équilibrer le budget.

Selon les Comptes publics de l’Ontario 2015-2016, le déficit prévu a été de 3,5 milliards de dollars inférieur au plan budgétaire de 2015.

Cela signifie que pour une septième année d’affilée, nous avons dépassé notre objectif de réduction du déficit.

Et, Monsieur le Président, je suis heureux de confirmer aujourd’hui que, conformément au budget de 2016, le déficit de l’Ontario pour 2016-2017 devrait être de 4,3 milliards de dollars, comme prévu dans notre plan.

Nous équilibrerons le budget en 2017-2018, et cet équilibre sera maintenu en 2018-2019, comme prévu.

Ce ne sera pas facile.

Mais nous continuerons de faire des investissements stratégiques pour stimuler la croissance de notre économie.

Nous ferons les bons choix pour remettre l’Ontario sur la voie de l’équilibre.

Conclusion

Monsieur le Président, j’ai commencé mon allocution en parlant de notre désir commun d’assurer un avenir prometteur pour tous les Ontariens et Ontariennes.

Je crois honnêtement que si nous faisions le tour de cette salle aujourd’hui…

Si nous allions à l’extérieur…

Et demandions aux Ontariennes et aux Ontariens…

Quels sont vos espoirs?

Quels sont vos rêves pour vos enfants et vos petits-enfants?

Qu’est-ce qui compte le plus pour vous?

Je pense qu’il y aurait un thème commun.

Quelles que soient vos croyances…

Quelle que soit votre culture…

Quel que soit votre héritage ou votre allégeance politique…

Nous voulons tous les mêmes choses.

Des emplois qui nous satisfont.

Un système de santé universel qui est là quand nous en avons besoin.

Un système d’éducation public vigoureux qui nous prépare pour l’avenir.

Une bonne qualité de vie pour nos familles.

Nous pouvons être en désaccord sur les moyens, et le manifester, comme nous le faisons souvent avec vigueur dans cette enceinte…

Mais pour chacune et chacun de nous, l’objectif final est le même.

Les Ontariennes et Ontariens de toute la province travaillent à améliorer leur vie.

Et améliorer la vie des êtres qui leur sont chers.

Chaque jour, donc, ici même, nous nous emploierons à les soutenir.

À nous soutenir les uns les autres.

Pour favoriser l’essor de l’Ontario.

Merci, Monsieur le Président.