Finances de l'Ontario - Rapports trimestriels 1996 troisième trimestre

FINANCES DE L'ONTARIO
DÉTAILS DES MODIFICATIONS EN COURS D'EXERCICE

FINANCES DE l'ONTARIO

Ontario
TROISIÈME TRIMESTRE 1996-1997 MISE À JOUR TRIM. - 31 DÉCEMBRE 1996 Ministère des Finances


Résultats financiers - sommaire
(en millions de dollars)
  1996-1997
  Chiffres 
réels   
1995-1996
Plan   
budgét.
Prévis.  
actuelles
Modif. en 
cours   
d'exercice
Recettes 48 359 46 660 47 830 1 170
Dépenses  
  Programmes 45 357 42 741 43 154 413
  Immobilisations 3 473 2 704 3 148 444
  Intérêt sur la dette publique 8 255 8 745 8 550 (195)
Total des dépenses 57,085 54 190 54 852 662
Réserve - 650 650 -
Déficit 8,726 8 180 7 672 (508)

POINTS SAILLANTS

RÉSULTATS AFFICHÉS AU COURS DE L'EXERCICE 1996-1997

DÉFICIT PRÉVU RAMENÉ À 7,7 MILLIARDS DE DOLLARS

  • Le déficit de 1996-1997 devrait s'élever à 7 672 millions de dollars, soit 508 millions de dollars de moins que selon le plan budgétaire et 501 millions de dollars de moins que d'après les chiffres du deuxième trimestre.

RECETTES DE 47,8 MILLIARDS DE DOLLARS

  • Les prévisions de recettes pour 1996-1997 sont de 47 830 millions de dollars, soit 1 170 millions de dollars de plus que dans le plan budgétaire de 1996 et 1 145 millions de dollars de plus que les chiffres de Finances de l'Ontario du deuxième trimestre. Cette hausse est principalement attribuable aux recettes plus élevées que prévu découlant de l'impôt sur le revenu des particuliers et à la vigueur de l'économie de l'Ontario.

DÉPENSES DE 54,9 MILLIARDS DE DOLLARS

  • Les dépenses totales, qui se chiffrent à 54 852 millions de dollars, sont supérieures de 662 millions de dollars aux chiffres du plan budgétaire et de 644 millions de dollars aux résultats du deuxième trimestre. Cette hausse découle principalement des montants supplémentaires versés au Fonds de restructuration.
  • Le Fonds de restructuration, qui fait partie des dépenses de programmes, s'est accru de 900 millions de dollars pour passer à 1,8 milliard de dollars. Le montant supplémentaire a été affecté au Fonds de réserve pour l'aide sociale municipale (700 millions), au Fonds de restructuration pour les dépenses en immobilisations et de fonctionnement des municipalités (250 millions), aux fins de la décision arbitrale touchant le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario (100 millions), aux fins d'une provision pour l'étoffement proposé de Travaux d'infrastructure Canada/Ontario (200 millions) et aux fins de la cession aux municipalités de la responsabilité des routes ainsi que de l'accélération des travaux de construction de l'autoroute 416 (67 millions), selon ce qui avait été annoncé dans le budget.

RÉSERVE DE 650 MILLIONS DE DOLLARS

  • La réserve, qui vise à protéger le plan financier contre les risques imprévus tels que les changement s imprévisibles et défavorables sur le plan des perspectives économiques et leur impact sur les recettes et les frais d'intérêt sur la dette publique, est maintenue à 650 millions de dollars. S'il n'est pas nécessaire d'aller puiser dans cette réserve, elle servira directement à la réduction du déficit.

RÉSULTATS FINANCIERS

CHANGEMENTS RELATIFS AUX RECETTES DEPUIS LE DEUXIÈME TRIMESTRE

  • Les recettes totales sont de 47 830 millions de dollars, soit de 1 145 millions de dollars de plus que dans les prévisions de Finances de l'Ontario du deuxième trimestre et de 1 170 millions de plus que dans le plan budgétaire. Ce gain est attribuable en grande partie aux recettes découlant de l'impôt sur le revenu des particuliers qui sont plus élevées que prévu. Les prévisions relatives à cet impôt pour 1996-1997 sont de 970 millions de dollars supérieures aux chiffres prévus au deuxième trimestre et dans le plan budgétaire. Les données de Revenu Canada portant sur l'imposition sur la base des déclarations des contribuables de 1995 indiquent que l'impôt sur le revenu des particuliers de 1995 est supérieur aux prévisions. Selon les directives du Conseil sur la comptabilité et sur la vérification dans le secteur public, l'Ontario est tenu d'inscrire cette année la différence entre les évaluations plus élevées et les chiffres réels publiés pour 1995-1996 pour ce qui est de cet impôt.

  • Voici d'autres changements importants qui se sont produits au cours de l'exercice :

    • La taxe de vente au détail devrait être de 160 millions de dollars plus élevée, et l'impôt sur les sociétés devrait être supérieur de 300 millions de dollars. Ces hausses tiennent compte des meilleurs résultat s économiques de l'Ontario et des montants perçus jusqu'à maintenant cette année.

    • Les recettes devant provenir de la taxe sur l'essence ont été réduites de 25 millions de dollars, en raison des ventes un peu moins importantes que prévu, mais ces prévisions sont tout de même supérieures de 16 millions de dollars aux chiffres affichés en 1995-1996.

    • On prévoit que la taxe sur le tabac sera de 20 millions de dollars plus élevée en raison de la hausse de cette taxe imposée par le gouvernement fédéral en novembre 1996.

    • Les droits de cession immobilière ont été accrus de 50 millions de dollars parce que le marché du logement de la province a fait preuve de plus de vigueur que prévu en 1996.

    • La baisse de 349 millions de dollars au chapitre du transfert canadien en matière de santé et de programmes sociaux découle de la révision à la hausse de l'impôt sur le revenu des particuliers et des révisions des données fédérales sur le revenu imposable des sociétés.

    • Les remboursements au chapitre des Travaux d'infrastructure Canada/Ontario déjà sur pied ont diminué de 50 millions de dollars parce que certains projets ont été terminés plus tôt que prévu en 1995-1996, ce qui a eu pour effet d'augmenter les recettes en 1995-1996. Cette hausse a été contrebalancée par des recettes inférieures en 1996-1997.

    • Il y a eu une augmentation de 100 millions de dollars au chapitre des remboursements afin de tenir compte de la part de la provision pour l'étoffement proposé de Travaux d'infrastructure Canada/Ontario qui est assumée par le gouvernement fédéral.

    • Les autres paiements du gouvernement fédéral se sont accrus de 4 millions de dollars en raison de l'augmentation des remboursements dans le cadre du Programme d'amélioration stratégique des transports découlant de l'accélération des travaux de construction de l'autoroute 416.

    • Les recettes provenant de la Société des loteries de l'Ontario ont été réduites de 35 millions de dollars. Toutefois, on prévoit que ces recettes seront supérieures de 25 millions de dollars aux chiffres de 1995- 1996.

Remarque : Pour obtenir des détails sur les changements des trimestres précédents, veuillez consulter les documents Finances de l'Ontario des premier et deuxième trimestres.

CHANGEMENTS RELATIFS AUX DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT DEPUIS LE DEUXIÈME TRIMESTRE

  • Les dépenses de fonctionnement de 51 704 millions de dollars sont de 218 millions de dollars supérieures aux chiffres du plan budgétaire. Parmi les principales modifications apportées au cours du trimestre, qui ont entraîné une hausse nette des dépenses de fonctionnement de 185 millions de dollars, citons :

    • Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales : une augmentation de 3 millions de dollars, découlant principalement de l'accroissement du passif dans le cadre du Compte de stabilisation du revenu net au cours de l'exercice.

    • Ministère du Procureur général : une augmentation de 11 millions de dollars des dépenses au chapitre du Programme des certificats d'aide juridique découlant de renseignements supplémentaires provenant de la vérification du Régime d'aide juridique de l'Ontario aux fins des Comptes publics de 1995-1996; une augmentation des dépenses de 2 millions de dollars pour les victimes de mauvais traitements dans des établissements provinciaux; 1 million de dollars pour un plus grand nombre de procureurs de la Couronne aux fins d'un programme d'application des règlements coordonné par la province.

    • Ministère de l'Éducation et de la Formation : une augmentation de 100 millions de dollars au chapitre du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario pour tenir compte d'une récent e décision arbitrale, montant qui provient intégralement du Fonds de restructuration; un montant supplémentaire de 2 millions de dollars aux fins de l'équité salariale accordé à l'Université polytechnique Ryerson, montant provenant entièrement du Fonds de prévoyance.

    • Ministère des Finances : une augmentation nette des dépenses de 4 millions de dollars principalement aux fins de la réévaluation selon la valeur, à l'échelle de la province.

    • Fonds de restructuration : une somme supplémentaire de 900 millions de dollars a été affectée au Fonds, qui est ainsi passé à 1,8 milliard de dollars. (Pour plus de détails, veuillez vous reporter à la page 11.)

    • Secrétariat du Conseil de gestion : une augmentation de 5 millions de dollars principalement aux fins de l'impartition des activités de recouvrement des comptes-clients en souffrance.

    • Ministère du Solliciteur général et des Services correctionnels : une augmentation de 1 million de dollars pour développer l'Unité de l'action contre les jeux illégaux en Ontario de la Police provinciale de l'Ontario et accroître les possibilités du Centre des sciences judiciaires d'appuyer un programme d'application des règlements coordonné par la province.

    • Ministère des Transports : régularisation de 53 millions de dollars au chapitre des paiements de transfert pour les services municipaux de transports en commun en raison d'estimations révisées du passif en cours.

    • Intérêt sur la dette publique : des économies de 170 millions de dollars en raison de taux d'intérêt plus bas que ce qui avait été prévu dans le budget, le gouvernement faisant preuve de prudence dans l'établissement de ses prévisions, et de la hausse du niveau de titres obligataires à taux d'intérêt variable plus bas.

Remarque : Pour obtenir des détails sur les changements des trimestres précédents, veuillez consulter les documents Finances de l'Ontario des premier et deuxième trimestres.

CHANGEMENTS RELATIFS AUX DÉPENSES EN IMMOBILISATIONS DEPUIS LE DEUXIÈME EXERCICE

  • Les dépenses en immobilisations de 3 148 millions de dollars sont supérieures de 444 millions de dollars aux prévisions du plan budgétaire et de 459 millions de dollars aux chiffres du deuxième trimestre. Les changements importants apportés au cours de l'exercice comprennent :

    • Ministère des Finances : une augmentation de 250 millions de dollars au chapitre du Fonds de restructuration pour les dépenses en immobilisations et de fonctionnement des municipalités en attendant que l'on ait alloué aux ministères appropriés les montants du Fonds pour 1996-1997. Ce montant provient entièrement du Fonds de restructuration. On a également constitué une provision de 200 millions de dollars pour l'étoffement proposé de Travaux d'infrastructure Canada/Ontario, montant provenant également du Fonds de restructuration.

    • Ministère des Transports : des sommes de 60 millions de dollars pour l'amélioration des routes dont l a responsabilité est cédée aux municipalités et de 7 millions de dollars pour accélérer les travaux de construction de l'autoroute 416, comme on l'avait annoncé dans le budget. Ces montants proviennent entièrement du Fonds de restructuration. Il y a également eu un montant additionnel de 44 millions de dollars en raison des estimations révisées du passif en cours au chapitre du fonds de transition pour les routes municipales; et des économies de 6 millions de dollars au chapitre de la stratégie concernant de nouvelles méthodes de prestation des services pour ce qui est de l'administration des services d'ingénierie et de construction pour les routes provinciales.

    • Régularisations découlant des Comptes publics de 1995-1996 : régularisations totalisant 97 millions de dollars en raison de projets de construction terminés plus rapidement que prévu en 1995 dans le cadre de Travaux d'infrastructure Canada/Ontario, ce qui a réduit le passif en cours de la province. Parmi les ministères touchés, on compte le ministère de l'Éducation et de la Formation (41 millions de dollars), l e ministère des Affaires municipales et du Logement (40 millions de dollars) et le ministère du Développement du Nord et des Mines (16 millions de dollars).

Remarque : Pour obtenir des détails sur les changements des trimestres précédents, veuillez consulter les documents Finances de l'Ontario des premier et deuxième trimestres.

LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE DE L'ONTARIO S'EST ACCÉLÉRÉE AU COURS DE LA PÉRIODE ALLANT DE JUILLET À SEPTEMBRE

  • Au cours du troisième trimestre de l'année civile 1996, le PIB réel de l'Ontario a augmenté au taux annualisé de 3,8 %, ce qui est supérieur au taux de croissance national de 3,3 %. La croissance réelle a été stimulée par une hausse considérable des investissements des entreprises, en particulier dans le matériel et l'outillage, et par la force soutenue du secteur du logement.

LA CROISSANCE DE L'EMPLOI SE POURSUIT EN ONTARIO EN 1996

  • Le marché de l'emploi de l'Ontario s'est accru de 80 000 emplois en moyenne au cours de 1996.

FORTE AUGMENTATION DES EMPLOIS DANS LE SECTEUR PRIVÉ EN 1996

  • Le secteur privé de l'Ontario a créé 90 000 nouveaux emplois nets en 1996.

AUGMENTATION DES EXPÉDITIONS DE MARCHANDISES

  • Au cours des 11 premiers mois de 1996, les expéditions de marchandises de l'Ontario se sont accrues de 3,1 %, dépassant ainsi le taux de croissance de 2,6 % du Canada.

FORTE CROISSANCE DES EXPORTATIONS DE L'ONTARIO EN 1996

  • Au cours des 11 premiers mois de 1996, les exportations internationales de marchandises de l'Ontario ont augmenté de 5 % par rapport à la même période l'année dernière, surpassant ainsi le gain de 4,2 % enregistré par l'ensemble du Canada.

LE MARCHÉ DU LOGEMENT CONTINUE DE SE RAFFERMIR

  • Les mises en chantier de logements dans la province ont augmenté de 20,2 % en 1996, tandis que les reventes de logements se sont accrues de 31,3 %. À Toronto, les ventes de nouveaux logements ont fait un bond de 59,6 %.

L'INFLATION RESTE FAIBLE EN ONTARIO EN 1996

  • Le taux provincial d'inflation de l'IPC a été de 1,6 % en moyenne en 1996, comparativement à 2,4 % en 1995.

Remarque : Pour obtenir des détails, veuillez consulter le document Comptes économiques de l'Ontario du troisième trimestre.



Plan pour un budget équilibré en Ontario  
L'Ontario est sur la bonne voie pour éliminer le budget d'ici 2000-2001, avec une réduction graduelle du déficit, qui est passé de 7,7 milliards de dollars en 1996-1997 à 2,6 milliards de dollars en 1999-2000, et aucun déficit en 2000-2001 Le gouvernement est sur la bonne voie pour éliminer le déficit et équilibrer le budget d'ici 2000-2001. Selon les prévisions actuelles, le déficit de 1996-1997 devrait se situer sous la barre des 7,7 milliards de dollars, ce qui surpasse de plus de 500 millions de dollars l'objectif fixé dans le plan visant à équilibrer le budget.
  La croissance des dépenses a été plus rapide que celle de la population et de l'inflation
Entre l'exercice 1984-1985 et le moment où le présent gouvernement est entré au pouvoir, soit en juin 1995, les dépenses ont augmenté à un rythme beaucoup accéléré que celui de la croissance de la population et de l'inflation. Grâce à l'accent mis par le gouvernement sur la planification des activités, les dépenses ont été ramenées à des niveaux plus contrôlables et raisonnables. La croissance des dépenses au cours de 12 dernières années, comparativement aux dépenses enregistrées en 1984 lorsque rajustées en fonction de la croissance démographique et de l'inflation, a été plus rapide, atteignant près de 1000 $ de plus par personne entre 1991 et 1994. Toutefois, elle a par la suite commencé à diminuer.
Les dépenses par rapport au PIB sont à la baisse  
Les dépenses de l'Ontario en pourcentage du PIB sont demeurées stables de 1984 à 1989, à environ 15 %. Elles ont culminé à 19 % en 1992, mais sont en baisse depuis, affichant légèrement plus de 17 % en 1996. Contrairement au début des années 1990, les dépenses de l'Ontario en pourcentage du produit intérieur brut (PIB) sont à la baisse. À l'heure actuelle, elles représentent 16,9 % pour 1996-1997.



FINANCES DE L'ONTARIO
TABLEAUX FINANCIERS

RECETTES

(en millions de dollars) 1996-1997
  Chiffres 
réels   
1995-1996
Plan   
budgét.
Prévis.  
actuelles
Modif. en 
cours   
d'exercice
RECETTES FISCALES
  Impôt sur le revenu des particuliers 15 633 15 213 16 183 970
  Taxe de vente au détail 9 424 9 520 9 680 160
  Impôt sur les sociétés 5 174 5 370 5 690 320
  Impôt-santé des employeurs 2 695 2 665 2 665 --
  Taxe sur l'essence 1 944 1 985 1 960 (25)
  Taxe sur les carburants 500 520 520 --
  Taxe sur le tabac 337 330 350 20
  Droits de cession immobilière 342 365 435 70
  Autres recettes fiscales 267 200 220 20
  TOTAL 36 316 36 168 37 703 1 535
GOUVERNEMENT DU CANADA
  Transfert canadien en matière de santé et de programmes sociaux -- 5 260 4 911 (349)
  Financement des programmes établis 3,820 -- -- --
  Régime d'assistance publique du Canada 2,508 -- -- --
  Stabilisation fiscale 367 -- -- --
  Loi nationale sur la formation professionnelle 55 26 26 --
  Expansion du bilinguisme 62 50 50 --
  Loi sur les jeunes contrevenants 61 59 59 --
  Recyclage professionnel 63 46 46 --
  Travaux d'infrastructure Canada/Ontario 351 223 273 50
  Autres 358 366 370 4
  TOTAL 7 645 6 030 5 735 (295)
RECETTES DES ENTREPRISES PUBLIQUES
  Société des loteries de l'Ontario 651 736 676 (60)
  Régie des alcools de l'Ontario 667 685 685 --
  Société des casinos de l'Ontario 422 575 575 --
  Société de logement de l'Ontario (255) (232) (232) --
  Réseau GO (208) (157) (157) --
  Autres (10) 75 75 --
  TOTAL 1 267 1 682 1 622 (60)
AUTRES RECETTES
  Droits de permis de conduire et d'immatriculation des véhicules 736 790 790 --
  Autres droits et permis 631 680 680 --
  Recettes de la Commission des permis d'alcool de l'Ontario 530 530 530 --
  Redevances 263 260 260 --
  Ventes et locations 81 67 67 --
  Amendes 143 100 100 --
  Divers 747 353 343 (10)
  TOTAL 3 131 2 780 2 770 (10)
TOTAL - RECETTES 48 359 46 660 47 830 1 170



DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT

(en millions de dollars) 1996-1997
MINISTÈRE Chiffres 
réels   
1995-1996
Plan   
budgét.
Prévis. 
actuelles
Modif. en 
cours   
d'exercice
Agriculture, Alimentation et Affaires rurales 420 425 428 3
Procureur général 1,085 637 654 17
Commission de régie interne 206 120 120 --
Affaires civiques, Culture et Loisirs 363 322 322 --
Services sociaux et communautaires 8 816 8 200 8 198 (2)
Consommation et Commerce 140 110 132 22
Développement économique, Commerce et Tourisme 385 245 241 (4)
Éducation et Formation 8 390 7 601 7 608 7
  - Régime de retraite des enseignants et enseignantes 812 902 1 002 100
Environnement et Énergie 239 172 172 --
Bureaux du corps exécutif 13 13 13 --
Finances 701 392 415 23
  - Intérêt sur la dette publique 8 255 8 745 8 550 (195)
  - Fonds de réserve pour l'aide sociale municipale -- -- 700 700
  - Fonds de restructuration -- non alloué* -- 900 483 (417)
Santé 17 607 17 718 17 718 --
Affaires intergouvernementales 5 5 5 --
Travail 135 115 113 (2)
Secrétariat du Conseil de gestion 534 432 437 5
  - Régime de retraite des fonctionnaires/du SEFPO 685 284 284 --
  - Fonds de prévoyance -- 213 163 (50)
  - Indemnités de cessation d'emploi des employés 420 -- -- --
Affaires municipales et Logement 1 802 1 888 1 888 --
Secrétariat des affaires autochtones 16 13 13 --
Richesses naturelles 519 373 430 57
Développement du Nord et des Mines 66 42 42 --
Office des affaires francophones 2 2 2 --
Bureau de la Condition féminine 18 17 15 (2)
Solliciteur général et Services correctionnels 1 111 1 116 1 125 9
Transports 867 684 631 (53)
Économies à la fin de l'exercice -- (200) (200) --
TOTAL - DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT 53 612 51 486 51 704 218

*Le tableau de la page 12 renferme les montants du Fonds de restructuration dont la répartition a été approuvée.




DÉPENSES EN IMMOBILISATIONS

(en millions de dollars) 1996-1997
MINISTÈRE Chiffres 
réels   
1995-1996
Plan   
budgét.
Prévis.  
actuelles
Modif. en 
cours   
d'exercice
Agriculture, Alimentation et Affaires rurales 5 -- -- --
Procureur général -- 46 46 --
Affaires civiques, Culture et Loisirs 29 6 7 1
Services sociaux et communautaires 14 38 38 --
Développement économique, Commerce et Tourisme 113 41 21 (20)
Éducation et Formation 559 222 181 (41)
Environnement et Énergie 238 196 196 --
Finances 1 -- -- --
  - Fonds de restructuration pour les dépenses en immobilisations et de fonctionnement des municipalités   -- 250 250
  - Provision pour l'étoffement proposé de Travaux d'infrastructure Canada/Ontario   -- 200 200
Santé 168 167 167 --
Secrétariat du Conseil de gestion 272 146 146 --
  - Fonds de prévoyance -- 14 11 (3)
Affaires municipales et Logement 531 332 292 (40)
Secrétariat des affaires autochtones 9 15 15 --
Richesses naturelles 47 32 34 2
Développement du Nord et des Mines 163 228 212 (16)
Solliciteur général et Services correctionnels 2 6 12 6
Transports 1 322 1 215 1 320 105
TOTAL - DÉPENSES EN IMMOBILISATIONS 3 473 2 704 3 148 444



FONDS DE RESTRUCTURATION

(en millions de dollars) 1996-1997
Budget de 1996-1997 900
Augmentation au cours du trimestre 900
Total - Fonds de restructuration 1 800
Montants alloués :
  Dépenses de programmes
    - Fonds de réserve pour l'aide sociale municipale 700
    - Montant estimatif découlant de la décision arbitrale - Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario 100
  Dépenses en immobilisations
    - Fonds de restructuration pour les dépenses en immobilisations et de fonctionnement des municipalités 250
    - Provision pour l'étoffement proposé de Travaux d'infrastructure Canada/Ontario 200
    - Cession de routes et autoroute 416 67
  Montant non alloué jusqu'à maintenant 483
Total 1 800



ÉTAT DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

(en millions de dollars) 1996-1997
  Chiffres 
réels   
1995-1996
Plan   
budgét.
Prévis.  
actuelles
Modif. en 
cours   
d'exercice
Déficit 8 726 8 180 7 672 (508)
Ajustement de période - encaisse
   Variation nette - créditeurs et débiteurs (1 915) 90 26 (64)
   Emprunts au nom d'organismes (129) 533 450 (83)
Dette venant à échéance 2 142 6 086 6 086 0
Besoins totaux de trésorerie 8 824 14 889 14 234 (655)
Financement
   (Augmentation)/ Diminution des réserves liquides (3,325) 4 705 6 407 1 702
   Autres sources 120 184 51 (133)
   Nouveaux emprunts 12 029 10 000 7 776 (2 224)
TOTAL - FINANCEMENT 8,824 14 889 14 234 (655)



ACTIVITÉS DE FINANCEMENT POUR 1996-1997 JUSQU'À MAINTENANT
(en millions de dollars) Nouv. emprunts
(au 31 décembre)
Fonds restant à
obtenir
Besoins
comblés
(%)
NOUVEAUX EMPRUNTS* 5 953 1 823 77 %

*Comprennent des emprunts à court terme prévus de 706 millions de dollars



  • Les besoins de trésorerie de la province pour l'exercice 1996-1997 se chiffrent au total à 14 234 millions de dollars, soit 655 millions de dollars de moins que dans le plan budgétaire. Ces besoins devraient être comblés par des emprunts publics totalisant 7 776 millions de dollars et par une réduction de 6 407 millions de dollars des réserves liquides. Les 51 millions de dollars qui restent devraient provenir d'autres sources qui sont des comptes à des fins spéciales administrés de façon interne.

  • La dette venant à échéance au troisième trimestre s'élevait au total à 1 512 millions de dollars. Elle représente 5 539 millions de dollars pour les 11 premiers mois de l'exercice.

  • Les nouveaux emprunts à long terme contractés au cours du trimestre ont totalisé 1 490 millions de dollars : 662 millions de dollars sont provenus du marché intérieur canadien; 476 millions de dollars de bons à moyen terme négociables sur le marché européen; et 352 millions de dollars d'obligations (samurai) émises pour la deuxième fois par la province sur le marché intérieur japonais.

  • On prévoit que la dette de la province à ses propres fins totalisera 100,3 milliards de dollars le 31 mars 1997, comparativement à 98,6 milliards de dollars le 31 mars 1996.

Page : 1244  |