: S’associer aux entreprises pour créer des emplois

Document d’information Le 23 avril 2015

L’Ontario continue de créer des emplois gratifiants et bien rémunérés. L’emploi a rebondi par rapport au creux de la récession en juin 2009, plus de un demi-million d’emplois ayant été créés, les trois quarts d’entre eux dans des industries où les salaires sont plus élevés que la moyenne. La province a largement récupéré tous les emplois perdus depuis la récession économique mondiale. Ces emplois de qualité offrent aux Ontariennes et aux Ontariens des possibilités de développement personnel, tout en contribuant à la stabilité financière et en assurant la prospérité de toute la population.

FAITS EN BREF :

La province a réduit de 17 % le nombre de règlements touchant les entreprises depuis 2008. Le coût de faire des affaires en Ontario est concurrentiel, tant à l’échelle nationale qu’internationale.

Grâce au soutien de ses secteurs clés, l’Ontario connaît une croissance prometteuse dans de nouveaux secteurs économiques à forte valeur ajoutée tels que la fabrication de pointe, la biotechnologie, les sciences de la vie et les technologies de l’information et des communications.

Créer des emplois pour les Ontariennes et Ontariens

200 millions de dollars

Le gouvernement augmentera la dotation du Fonds pour l’emploi et la prospérité (FEP) de 200 millions de dollars pour attirer plus d’investissements des entreprises afin de stimuler l’innovation et de créer des emplois, ce qui portera le montant total du Fonds à 2,7 milliards de dollars sur 10 ans.

138 millions de dollars

En outre, l’Ontario élargira l’admissibilité du FEP à l’industrie forestière de la province afin de l’aider à accroître sa capacité de production et à pénétrer de nouveaux marchés, tout en s’assurant que les ressources forestières seront gérées de façon durable.

Ce financement aidera aussi à moderniser le secteur forestier et facilitera la production de produits à plus grande valeur ajoutée en soutenant l’adoption de nouvelles technologies.

Soutenir l’innovation et les exportations

Initiative pour l’innovation

Le gouvernement participera à la création d’une nouvelle initiative pour l’innovation qui rassemblera un groupe de chefs d’entreprises chevronnés qui mettront leurs capitaux, leurs connaissances et leurs réseaux au service des entreprises ontariennes en démarrage pour en favoriser la croissance.

20 millions de dollars

Suivant les recommandations du Conseil ontarien de l’innovation en santé, le gouvernement établira le Fonds d’aide à l’évaluation des nouvelles technologies de la santé, qui sera doté de 20 millions de dollars, et nommera un stratège en chef de l’innovation en santé.

Accroître le commerce régional

Le gouvernement collaborera avec le Québec afin d’accroître les échanges et les investissements régionaux.

Stimuler les investissements des employeurs

Financée par l’Entente Canada-Ontario sur le Fonds pour l’emploi, la Subvention Canada-Ontario pour l’emploi est une initiative de formation axée sur les employeurs.

En assumant les deux tiers de l’ensemble des coûts de formation admissibles jusqu’à concurrence de 10 000 $ – une plus grande souplesse étant accordée aux petits employeurs –, la Subvention Canada-Ontario pour l’emploi offre aux employeurs l’occasion d’investir dans leur main-d’oeuvre. Le nouveau programme a commencé à accepter les demandes des employeurs en septembre 2014.

Aider les entreprises à gérer leurs coûts d’électricité

Le gouvernement continue d’offrir, après mars 2016, un appui en matière de tarifs d’électricité aux grandes installations industrielles admissibles dans le Nord qui soutiennent les emplois et la compétitivité mondiale.

Initiative d’économies d’énergie en milieu industriel

Dans le budget de 2014, le gouvernement s’était engagé à élargir l’Initiative d’économies d’énergie en milieu industriel afin d’offrir un meilleur incitatif pour amener un plus grand nombre d’entreprises de taille moyenne et grande à réduire leur consommation d’électricité pendant les périodes de pointe, de façon à augmenter la fiabilité du système et à en baisser les coûts totaux.

On élargit l’Initiative d’économies d’énergie en milieu industriel grâce à la réduction du seuil applicable aux secteurs industriels admissibles, qui passera de cinq à trois mégawatts.

La réduction de ce seuil permettra à plus de sociétés d’accéder à ce programme d’atténuation des tarifs d’électricité et aidera une plus vaste gamme d’entreprises à économiser sur le coût de l’électricité.

FAITS EN BREF :

En 2007, l’Ontario a établi des objectifs concrets de réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990, soit de 6 % d’ici 2014, de 15 % d’ici 2020 et de 80 % d’ici 2050.

S’attaquer au changement climatique

Plafonnement et échange

Le gouvernement instaurera un système de plafonnement et d’échange comme mécanisme de tarification des émissions de carbone.

Ce système est un moyen d’intégrer un prix pour le carbone au processus décisionnel. Le gouvernement peut imposer une limite globale aux émissions (le plafonnement) des installations incluses dans le programme, ce qui permet d’avoir la certitude que les émissions seront réduites, de récompenser les sociétés innovatrices et de créer davantage d’occasions d’investir en Ontario.