Favoriser l'essor de l'Ontario

: Leadership national : un Ontario fort, un Canada fort

Document d’information Le 23 avril 2015

L’Ontario fait preuve d’un leadership national en travaillant avec ses municipalités, les autres provinces et les territoires pour renforcer les économies à l’échelle du Canada.

Le moment est venu d’envisager de nouveaux partenariats intergouvernementaux avec le gouvernement fédéral qui mettent l’accent sur les investissements dans des secteurs comme l’infrastructure publique, la formation professionnelle, la fabrication de pointe, les stratégies en matière d’énergie et de lutte contre le changement climatique, et le développement des ressources dans le Nord de l’Ontario.

FAITS EN BREF :

Au Canada, les provinces et les territoires investissent trois fois plus que le gouvernement fédéral dans l’infrastructure.

Cependant, le gouvernement fédéral tire grosso modo les mêmes revenus découlant de la croissance économique associée à ces investissements dans l’infrastructure que les provinces et territoires combinés.

Selon l’analyse du directeur parlementaire du budget, le gouvernement fédéral dispose d’une marge de manoeuvre considérable pour accroître ses dépenses en infrastructure sans compromettre la réalisation de ses objectifs financiers.

L’Ontario a engagé des fonds allant jusqu’à 1 milliard de dollars pour développer stratégiquement l’infrastructure dans la région du Cercle de feu et a assumé un rôle de leadership dans le développement de la région.

Déséquilibre fiscal

Déséquilibre fiscal

Le décalage actuel entre les ressources financières et les responsabilités, que l’on appelle le déséquilibre fiscal vertical, défavorise les provinces et les territoires par rapport au gouvernement fédéral.

850 $ par personne

En 2009-2010, l’écart entre l’impôt que la population de l’Ontario a versé au gouvernement fédéral et ce qu’elle en a reçu sous forme de transferts et de services se chiffrait grosso modo à 11 milliards de dollars selon le Mowat Centre. Cela équivaut à 850 $ par habitant ou 3 400 $ pour une famille de quatre personnes en Ontario.

4,4 milliards de dollars au programme de péréquation

En 2015-2016, les Ontariennes et Ontariens verseront quelque 6,7 milliards de dollars au programme de péréquation tandis que la province ne recevra qu’environ 2,4 milliards de dollars en retour, ce qui représente une contribution nette de 4,4 milliards de dollars au programme de péréquation.

FAITS EN BREF :

En mars 2015, 60 réseaux publics d’approvisionnement en eau dans des communautés des Premières Nations en Ontario étaient visés par un avis concernant la qualité de l’eau potable.

L’Ontario reçoit seulement 29 % du financement national versé en vertu de l’EDMT alors qu’il représente 39 % de la population canadienne.

Relativement peu de chômeurs ontariens sont admissibles à la formation offerte en vertu de l’EDMT en raison des règles limitant l’admissibilité des clients.

FAITS EN BREF :

Exemples de partenariats fructueux entre le Canada et l’Ontario :

  • Régime coopératif de réglementation des marchés de capitaux
  • Centre des échanges en renminbi
  • Initiative Canada-Ontario pour l’amélioration de la qualité de l’eau potable dans les Premières Nations
  • Soutien au secteur automobile, notamment les investissements dans les sociétés Linamar (Guelph), Ford (Oakville) et Toyota (Cambridge)

Renforcer l’union économique

Investissements dans l’infrastructure

S’engager à investir davantage dans l’infrastructure de façon à créer des emplois, à accroître la productivité et la compétitivité, ainsi qu’à favoriser la croissance économique et la prospérité à long terme.

Cercle de feu

Faire des investissements équivalents à ceux de l’Ontario tout en saisissant les occasions que présente la région du Cercle de feu dans le Nord de l’Ontario.

Fabrication de pointe

Offrir du soutien à la fabrication de pointe en Ontario, y compris au secteur automobile.

Entente sur le développement du marché du travail

Élargir les conditions d’admissibilité de l’Entente sur le développement du marché du travail (EDMT) et augmenter le financement versé aux termes de l’EDMT de sorte qu’un plus grand nombre de chômeurs ontariens puissent recevoir la formation professionnelle dont ils ont besoin.