Introduction

La main-d’oeuvre hautement scolarisée de l’Ontario est l’un des principaux atouts de la province. Plus d’élèves que jamais — 85,5 % — obtiennent leur diplôme d’études secondaires. En 2016, la province affichait un taux d’accession aux études postsecondaires plus élevé (68 %) que celui de tous les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Son système d’éducation de calibre mondial fournit aux apprenants, jeunes et vieux, des possibilités de suivre des programmes d’éducation et de formation de qualité qui leur donneront les connaissances et les compétences dont ils auront besoin pour réussir dans l’économie moderne.

La province s’est engagée à aider tous les enfants et les élèves à réaliser leur plein potentiel en les préparant à entreprendre une formation ou des études postsecondaires. Un bon départ à l’école et dans la vie est bénéfique pour tous les enfants, et cela commence par l’inscription au programme de la maternelle et du jardin d’enfants à temps plein. Plus de un million d’enfants ont été inscrits à ce programme qui les prépare à avoir un meilleur rendement scolaire, en améliorant les résultats globaux de 1re année en lecture, en écriture et en mathématiques.

En mettant en oeuvre des programmes novateurs et en accordant plus d’importance à l’apprentissage pratique, l’Ontario s’assure que les élèves des écoles secondaires sont bien préparés pour faire des études supplémentaires ou accéder au marché du travail. En rendant l’éducation plus accessible et abordable, le gouvernement aide les gens à entreprendre la carrière de leur choix ou à se recycler à cette fin.

Partout dans la province, le gouvernement a investi dans la construction de nouvelles salles de classe et écoles, ou dans la rénovation d’installations existantes. Depuis 2013, 146 nouvelles écoles ont été construites et 183 projets d’agrandissement majeur et de rénovation ont été achevés pour mieux soutenir le rendement et le bien-être des élèves.

Investir en éducation

Nos réalisations depuis 2013

  • Création de 56 000 nouvelles places en garderie agréée et engagement à aider 100 000 autres enfants à avoir accès à des services de garde agréés de qualité et abordables.
  • Achèvement de la mise en oeuvre du programme de maternelle et de jardin d’enfants à temps plein pour tous les enfants de quatre et de cinq ans.
  • Mise en oeuvre d’une nouvelle stratégie pour l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques qui prévoit que les élèves de la 1re à la 8e année devront consacrer 60 minutes par jour à l’apprentissage des mathématiques.
  • Renforcement des collectivités par la construction de 146 nouvelles écoles et l’agrandissement ou la rénovation de 183 écoles existantes partout en Ontario.
  • Réorganisation du RAFEO afin de rendre les frais de scolarité moyens gratuits pour plus de 210 000 étudiantes et étudiants.
  • Modernisation des installations de recherche dans les collèges et les universités, et élargissement de l’accès aux études postsecondaires, notamment par la construction de nouveaux établissements universitaires à Markham, à Brampton et à Milton.

Atteindre l’excellence

Réduction de l’effectif des classes

Des élèves d'école élémentaire qui posent pour une photo
Dans une classe à petit effectif, l’enseignante ou l’enseignant peut consacrer plus de temps et d’attention à chaque enfant, qui peut alors mieux réussir.

La réduction de l’effectif des classes est l’un des engagements que l’Ontario a pris pour améliorer l’éducation et permettre aux enseignantes et enseignants de passer plus de temps avec chaque élève. Depuis l’année scolaire 2003-2004, la province a réduit l’effectif moyen des classes de la 4e à la 8e année, qui est passé à moins de 25 élèves. Or, certains conseils scolaires ont des classes dont l’effectif dépasse cette moyenne. La province fera donc des investissements additionnels pour s’assurer que tous les conseils scolaires visent à avoir un effectif moyen inférieur à 25 élèves dans les classes de la 4e à la 8e année.

À l’heure actuelle, la taille de l’effectif des classes de maternelle et de jardin d’enfants à temps plein est réglementée et doit être en moyenne de 26 enfants pour l’ensemble du conseil scolaire. Or, certaines de ces classes peuvent dépasser la moyenne. Pour corriger ce problème, la province a décidé de limiter l’effectif des classes de maternelle et de jardin d’enfants à temps plein à un maximum de 30 enfants en 2017-2018 et de 29 enfants en 2018-2019.

Amélioration des connaissances et des compétences en mathématiques

Une jeune fille qui écrit à la craie un problème d'arithmétique au tableau
Des ressources additionnelles visant à aider les élèves à améliorer leurs compétences en mathématiques leur permettront d’être mieux préparés pour de futurs emplois.

Les connaissances et les compétences en mathématiques sont des éléments cruciaux de la réussite. Le programme-cadre de mathématiques du curriculum de l’Ontario a été conçu en vue d’aider les élèves à acquérir les bases conceptuelles requises pour développer des compétences en résolution de problèmes, en investigation, en évaluation et en répétition afin d’approfondir avec succès leur apprentissage.

L’apprentissage des mathématiques mène à plus qu’une maîtrise des compétences de base. Il dote les élèves d’un moyen de communication concis et puissant. En effet, le langage, les structures, les opérations et les processus mathématiques donnent aux élèves un cadre et des outils pour raisonner, justifier leurs conclusions et exprimer leurs idées de façon claire.

Le gouvernement a pris plusieurs mesures pour améliorer la compréhension que les élèves ont des mathématiques et leur aptitude à résoudre des problèmes, dont les suivantes :

  • mise en oeuvre d’une stratégie améliorée d’enseignement des mathématiques qui prévoit que les enseignantes et enseignants des classes de la 1re à la 8e année doivent consacrer 60 minutes chaque jour à l’enseignement efficace de cette matière;
  • utilisation dans les salles de classe du jeu mPower de TVO, une ressource créative et ludique qui facilite l’apprentissage des mathématiques en suscitant chez les élèves une attitude positive à l’égard de cette matière et leur permet d’acquérir des compétences de base en mathématiques et en numératie;
  • prestation d’un soutien aux enseignantes et enseignants et aux formatrices et formateurs de mathématiques, et aux cours de perfectionnement professionnel, dans toutes les écoles afin de favoriser un enseignement et un apprentissage efficaces de cette matière.

Grâce à l’accent accru mis, dans la salle de classe et à l’extérieur, sur les compétences en mathématiques, plus d’élèves peuvent améliorer leurs habiletés dans cette matière et apprendre à résoudre des problèmes, ce qui les aidera dans leur vie quotidienne et leur donnera éventuellement un avantage concurrentiel dans un milieu de travail très spécialisé.

Soutenir une éducation adaptée à une économie en évolution

L’Ontario collabore avec des éducateurs à la mise en oeuvre de 29 projets pilotes dans toute la province afin de réviser le cours actuel d’exploration des choix de carrière au palier secondaire et d’aider les élèves à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour réussir dans une économie mondiale compétitive et en rapide évolution.

Ces projets pilotes comprendront des occasions novatrices permettant d’acquérir des connaissances en littératie financière et des compétences en entrepreneuriat, en culture numérique et en planification de vie-travail. Les enseignantes et enseignants examineront diverses façons :

  • de fournir aux élèves les connaissances et compétences dont ils auront besoin dans la nouvelle économie mondiale;
  • d’aider les élèves à explorer l’ensemble des cheminements et possibilités de carrière;
  • de soutenir l’enseignement et l’apprentissage du cours d’exploration des choix de carrière par une variété de nouvelles méthodes.

Les commentaires des enseignantes et enseignants sur ces projets pilotes auront une influence déterminante sur l’orientation future du cours d’exploration des choix de carrière.

L’Ontario a inauguré une nouvelle stratégie pour l’éducation à la littératie financière des élèves de la 4e à la 12e année. Celle-ci met l’accent sur l’intégration dans le curriculum des quatre éléments clés de la littératie financière, soit les finances personnelles, la connaissance du fonctionnement de l’économie, la sensibilisation des consommateurs et la bonne citoyenneté.

Mise en oeuvre de la Stratégie d’éducation autochtone de l’Ontario

L’amélioration de l’éducation autochtone en Ontario, grâce à un dialogue fructueux avec les partenaires autochtones, est un élément important du plan gouvernemental pour créer des emplois, stimuler l’économie et aider les gens dans leur vie quotidienne.

La province fournit du financement aux conseils scolaires partout en Ontario pour leur permettre d’embaucher un responsable de l’éducation autochtone qui aura pour mandat de collaborer avec les communautés, les organismes, les élèves et les familles des Premières Nations, des Métis et des Inuits afin de soutenir la mise en oeuvre de la Stratégie d’éducation autochtone de l’Ontario.

Celle-ci a deux grands objectifs :

Des enfants assis en cercle avec leur enseignante
L’importance d’apprendre à chaque enfant ontarien l’histoire véritable de notre passé et sa pertinence aujourd’hui.
  • Améliorer le rendement et le mieux-être des élèves métis, inuits et des Premières Nations.
  • Réduire l’écart entre le rendement des élèves autochtones et celui de tous les autres élèves.

L’investissement en éducation autochtone, dans le rendement et dans le bien-être des Autochtones est l’une des nombreuses mesures prises par l’Ontario dans le cadre de sa démarche de réconciliation avec les peuples autochtones et de ses grands objectifs consistant à faire en sorte que le système d’éducation favorise la réussite de tous les élèves.

Élaboration d’une entente-cadre sur l’éducation avec la Nation Anishinabek

La province élabore une entente-cadre sur l’éducation avec la Nation Anishinabek qui représente 40 communautés des Premières Nations dispersées sur un vaste territoire en Ontario délimité par le lac Golden à l’est, Sarnia au sud et Thunder Bay et le lac Nipigon au nord.

L’entente permettra de soutenir les efforts de collaboration continue visant à encourager la réussite et le bien-être des élèves anishinabeks, à faciliter les transitions entre les écoles des Premières Nations et les écoles ontariennes, et à aider le système d’éducation de la Nation Anishinabek à dispenser des programmes et des services éducatifs de qualité dans les écoles des Premières Nations.

Assurer l’équité

Renforcer les mesures de soutien pour les élèves ayant des besoins particuliers

L’Ontario est déterminé à faire en sorte que tous les enfants et élèves soient inspirés et encouragés à réaliser leur plein potentiel grâce à l’accès à de riches expériences d’apprentissage et à des programmes efficaces dans leur collectivité. Un système d’éducation ontarien équitable et inclusif aidera tous les élèves à atteindre l’excellence, quels que soient leurs antécédents et leurs circonstances personnelles.

Pour renforcer les mesures de soutien pour les élèves qui ont des besoins particuliers, la province réalise un certain nombre d’investissements, y compris :

  • garder ouvertes toutes les écoles provinciales et les écoles d’application afin d’aider les élèves qui sont sourds ou malentendants, aveugles ou malvoyants, et sourds et aveugles, ou encore ceux qui ont des troubles d’apprentissage importants;
  • mettre en oeuvre des projets pilotes d’intervention intensive en lecture dans les conseils scolaires afin d’accroître la disponibilité et la réactivité des mesures de soutien que la communauté locale offre aux élèves ayant des troubles d’apprentissage importants;
  • établir un groupe de référence qui fournira des conseils et des idées pour renforcer les mesures de soutien pour les élèves sourds ou malentendants;
  • faire des modifications législatives pour transférer la structure de gouvernance du Centre Jules-Léger aux 12 conseils scolaires de langue française, cela afin d’assurer un meilleur soutien aux communautés francophones.

Améliorer les mesures de soutien pour les enfants autistes

La province renforcera les mesures de soutien pour les enfants autistes dans les écoles afin de les aider à faire la transition vers l’école à temps plein et à y poursuivre des études, cela :

  • en créant dans les écoles des équipes de transition multidisciplinaires spécialisées qui aideront tous les élèves à faire la transition entre les services d’intervention comportementale intensive et l’école;
  • en proposant des programmes de développement des compétences qui fournissent aux élèves des possibilités supplémentaires d’acquérir, après les heures d’école, des compétences ciblées pour qu’ils soient plus en mesure de réussir en classe.

Pour de plus amples renseignements, consultez la section D du chapitre IV, Créer des collectivités inclusives et améliorer le système de justice.

Promouvoir le bien-être des élèves

L’Ontario reconnaît l’importance du bien-être pour la croissance et le développement général des enfants et des élèves. Dans le cas de 70 % des adultes souffrant de problèmes mentaux, les symptômes apparaissent durant l’enfance ou l’adolescence. Or, il arrive souvent que le traitement dont ils ont besoin ne soit pas prodigué assez tôt. En effet, bon nombre de familles ont souvent de la difficulté à s’y retrouver parmi les différents services et à obtenir les soutiens appropriés pour leur enfant ou leur jeune.

Les enfants qui ont un sentiment d’identité positif sont mieux positionnés pour réaliser leur plein potentiel. C’est pourquoi le gouvernement investira 49 millions de dollars de plus au cours des trois prochaines années dans l’élaboration et le renforcement de programmes visant à améliorer le développement cognitif, affectif, social et physique des élèves, notamment en favorisant l’équité et l’éducation inclusive, les écoles sécuritaires et tolérantes, les écoles saines et une santé mentale positive.

La province souhaite élaborer une vision commune de ce qu’elle peut faire pour mieux favoriser le bien-être de tous les élèves et du personnel en collaboration avec les membres de la collectivité. Pour développer cette vision commune, elle sollicite des avis et des suggestions pour mieux comprendre les défis et les possibilités, et pouvoir établir des indicateurs pertinents du bien-être pour les élèves de la maternelle à la 12e année, comme l’éducation physique, l’intimidation et la santé mentale. Le gouvernement a aussi créé l’Équipe d’appui pour la santé mentale dans les écoles, qui aide les conseils scolaires à acquérir les capacités requises pour soutenir la santé mentale et le mieux-être des élèves.

Le programme-cadre révisé d’éducation physique et santé aide également les élèves à acquérir les connaissances et compétences requises pour être actifs et en bonne santé toute leur vie, cela par la participation régulière et sécuritaire à des activités physiques et l’acquisition des notions qui leur permettront de développer et d’améliorer eux-mêmes leur condition physique.

La province a choisi le Hamilton-Wentworth District School Board, en partenariat avec l’Offord Centre for Child Studies de l’Université McMaster, pour diriger un réseau du savoir provincial que les éducateurs de première ligne pourront consulter pour avoir accès aux recherches les plus récentes sur le bien-être des élèves. L’objectif est de promouvoir des pratiques fondées sur des données probantes, telles que la fourniture d’un perfectionnement professionnel de qualité, la promotion du leadership au niveau local et la mise en oeuvre d’initiatives d’apprentissage social et affectif.

Bâtir de nouvelles et de meilleures écoles

La province versera près de 16 milliards de dollars, en subventions d’équipement, au cours des 10 prochaines années pour financer la construction de nouvelles écoles dans des secteurs à forte croissance, améliorer l’état des écoles existantes et investir dans des projets visant à réduire l’espace excédentaire.

Dans le cadre de cet investissement, elle continuera aussi à financer la rénovation des écoles dans l’ensemble des régions. Maintenant l’engagement pris en 2016 d’accroître les fonds pour la réfection des écoles, la province versera 1,2 milliard de dollars de plus pour permettre l’exécution de travaux de réfection et de réparation dans les écoles au cours des deux prochaines années. Ces fonds continueront à aider les conseils scolaires à réparer les toitures, à améliorer les équipements de chauffage, de ventilation et de climatisation, et à moderniser les systèmes de plomberie et d’électricité. Ils permettront aussi d’améliorer les aspects visibles des écoles, comme les planchers, les murs, les plafonds et les terrains de jeux, qui ont une influence sur l’apprentissage et le bien-être des élèves.

La province investira aussi dans la modernisation des écoles par l’entremise du Plan d’action de l’Ontario contre le changement climatique. L’Ontario accordera des fonds aux écoles existantes pour leur permettre d’améliorer leur rendement énergétique et d’installer des technologies à base d’énergies renouvelables, comme des systèmes de contrôle automatique des bâtiments, des fenêtres écoénergétiques, des systèmes d’énergie solaire et des systèmes géothermiques. Ces améliorations aideront à réduire la pollution causée par les gaz à effet de serre et à favoriser la viabilité financière des installations, tout en encourageant une bonne gérance environnementale et en favorisant le rendement des élèves.

Partout dans la province, le gouvernement investit dans la construction de nouvelles et meilleures écoles qui dispenseront des programmes de grande qualité à tous les élèves, et accroîtront leur rendement et leur bien-être. La province construit actuellement 95 nouvelles écoles et elle agrandit et rénove 54 écoles existantes.

Graphique 4.2 : Exemples d’écoles en construction ou qui ouvriront leurs portes en 2017-2018

Exemples d’écoles en construction ou qui ouvriront leurs portes en 2017-2018
Version plus grande de l’image
Description accessible du graphique 4.2
Photo de l'école secondaire de Sioux Lookout
Aperçu de la nouvelle école secondaire de Sioux Lookout qui remplacera l’école secondaire du district de Queen Elizabeth et devrait être achevée d’ici septembre 2018.
Vue frontale de l'école publique West Gate
L’école publique West Gate, à Windsor, a ouvert ses portes en septembre 2014.
Vue frontale d'une école secondaire à Orillia
L’école secondaire Orillia a ouvert ses portes en mars 2016.
Vue frontale de l’école publique Michaëlle-Jean
L’école publique Michaëlle-Jean, à Ajax, a ouvert ses portes en septembre 2015.
Vue frontale de l’école  catholique St. Benedict
L’école élémentaire catholique St. Benedict, à Nepean, a ouvert ses portes en septembre 2016.

Négociation de conventions centrales pour les enseignantes et enseignants et les travailleuses et travailleurs en éducation

Le gouvernement a récemment conclu des ententes de principe avec les fédérations d’enseignantes et d’enseignants et les syndicats des travailleuses et travailleurs en éducation afin de prolonger de deux ans les conventions actuelles. Ces ententes de principe prévoient de modestes augmentations salariales et du soutien additionnel pour le personnel enseignant et les classes. Elles permettent aux enseignantes et aux enseignants de rester centrés sur la réussite des élèves, tout en réduisant les risques de perturbations de l’année scolaire.

En mars 2017, des modifications à la Loi de 2014 sur la négociation collective dans les conseils scolaires ont été adoptées. Celles-ci ont permis à la province de mettre en oeuvre les ententes récemment conclues et d’améliorer un modèle déjà efficace de négociation collective dans le secteur de l’éducation en le rendant plus souple, transparent et uniforme.

Assurer un système d’éducation postsecondaire accessible et de qualité

Les collèges et les universités de l’Ontario se classent parmi les meilleurs au monde. Ils jouent un rôle important pour doter les étudiantes et étudiants des connaissances et des compétences dont ils ont besoin pour réussir dans une économie moderne fondée sur le savoir. Diplôme en main, bon nombre d’étudiantes et d’étudiants font néanmoins face à un avenir incertain dans un monde qui évolue rapidement. C’est pourquoi le gouvernement réorganise le système d’éducation postsecondaire pour s’assurer qu’il demeure très compétitif et qu’il prépare bien les étudiantes et étudiants à relever les défis et à profiter des occasions que présente une économie mondiale en mutation.

L’accessibilité est primordiale. C’est pourquoi, dès cet automne, l’Ontario déploiera le Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario (RAFEO) remanié afin de fournir une aide financière plus transparente, opportune et ciblée aux étudiantes et aux étudiants qui en ont le plus besoin. Les changements apportés rendront les frais de scolarité moyens gratuits pour plus de 210 000 étudiantes et étudiants de l’Ontario, et réduiront le coût des études pour de nombreux autres, permettant ainsi à un plus grand nombre d’Ontariennes et d’Ontariens de poursuivre des études postsecondaires. Pour de plus amples renseignements, consultez le chapitre II, De l’aide pour vous et votre famille.

Il faut également des occasions d’apprendre. C’est pourquoi l’Ontario accentue ses efforts pour fournir aux étudiantes et aux étudiants les habiletés et les expériences qui seront requises par l’économie de demain, cela en encourageant l’utilisation de méthodes d’enseignement et d’apprentissage novatrices, en aidant les étudiantes et étudiants à se préparer pour une carrière et en créant un système d’éducation postsecondaire axé sur les résultats. Dans le cadre de partenariats avec les collèges, les universités et les employeurs, l’Ontario lancera la nouvelle Stratégie de démarrage de carrière. Pour de plus amples renseignements, consultez le chapitre III, Créer des possibilités et assurer la sécurité.

Pour fournir aux gens la meilleure éducation et les meilleures possibilités, le système doit être adaptable, aidant et viable. Depuis deux ans, la province collabore avec les universités et les collèges afin d’apporter aux formules de financement des modifications qui prendront effet en 2017-2018. Le nouveau modèle de financement mettra un accent renouvelé sur l’obtention de résultats de qualité par les étudiantes et étudiants, et liera une portion du financement des collèges et des universités à leur performance et aux domaines dans lesquels ils excellent. En se basant sur des mesures institutionnelles et systémiques, le gouvernement travaillera de concert avec les collèges et les universités afin d’établir des objectifs de rendement clairs dans le cadre d’ententes de mandat stratégiques.

Projet d’une université de langue française

La province s’est engagée à favoriser la création d’un environnement d’apprentissage dynamique pour la prestation de services et de programmes d’éducation postsecondaire de langue française. En 2016, elle a mis sur pied le Conseil de planification pour une université de langue française qui est composé de membres de la communauté francophone de l’Ontario ayant une très bonne connaissance ou une expertise dans le domaine des études postsecondaires en langue française ou bilingues. Le Conseil de planification fournira des avis au gouvernement sur le coût et les aspects conceptuels du nouvel établissement afin de permettre à plus d’étudiantes et d’étudiants de poursuivre des études postsecondaires en français.

Investir dans l’infrastructure d’éducation postsecondaire

La province a aussi collaboré avec le gouvernement fédéral, les collèges, les universités et les instituts autochtones afin de lancer, en Ontario, le Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires. À partir de 2016-2017 et jusqu’à 2018-2019, les partenaires feront des investissements communs de plus de 1,9 milliard de dollars pour permettre aux collèges et aux universités d’améliorer et de moderniser les installations de recherche sur leurs campus, et d’accroître leur viabilité environnementale.

TABLEAU 4.2 Exemples de projets qui bénéficient d’un financement conjoint du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires

Collège DurhamCollège Durham - logo Collège Durham – Construction d’un nouveau centre d’éducation collaborative qui comprendra une initiative de calibre mondial qui mettra les étudiants en rapport avec des experts de diverses matières partout dans le monde, ainsi que d’un centre d’entrepreneuriat qui les branchera sur des employeurs locaux et leur fournira les ressources et l’expertise requises pour lancer de nouvelles entreprises ou développer des idées pour la création de nouvelles affaires.
Collège FanshaweCollège Fanshawe - logo Collège Fanshawe – Modernisation de l’édifice existant afin d’y ajouter un nouveau centre pour la recherche avancée et l’innovation en biotechnologie.
Collège SaultCollège Sault - logo Collège Sault – Création d’un nouvel institut pour l’environnement, l’éducation et l’entrepreneuriat qui permettra aux industries et au milieu universitaire de collaborer dans des domaines d’une importance vitale pour le Nord, comme les technologies de l’information et des communications, et la gestion des ressources forestières, aquatiques, fauniques et énergétiques.
Université TrentUniversité Trent - logo Université Trent – Création de la grappe de recherche et d’innovation Bata. Ce projet prévoit la rénovation, inspirée des concepts LEED, de deux étages afin de créer sept centres de recherche et d’innovation, et trois aires d’interaction.
Université de TorontoUniversity of Toronto logo Université de Toronto – Rénovation de 546 laboratoires répartis sur les trois campus pour permettre aux étudiantes et aux étudiants, et au corps professoral, de travailler dans des installations de pointe et d’y produire les meilleurs travaux de recherche du pays.

Améliorer les possibilités d’éducation et de carrière pour les apprenants autochtones

Le gouvernement s’est engagé à renforcer les voies d’accès aux programmes d’éducation et de formation postsecondaires pour les apprenants autochtones, cela en reconnaissant et en développant les capacités des neuf instituts autochtones situés en Ontario qui appartiennent aux Autochtones et que ceux-ci gèrent.

La province investit donc environ 200 millions de dollars sur trois ans pour soutenir des initiatives clés qui aideront un plus grand nombre d’apprenants inuits, métis et des Premières Nations à accéder à des programmes d’éducation et de formation postsecondaires de qualité. Cet investissement comprend une somme de 56 millions de dollars sur trois ans pour accroître la capacité et la viabilité des neuf instituts autochtones situés en Ontario qui sont financés par les deniers publics.

Cet investissement historique pour assurer la viabilité des instituts autochtones vise à soutenir l’objectif commun d’accroître l’accès à l’éducation et les occasions d’apprentissage, tout en créant un climat de certitude pour les apprenants autochtones de l’Ontario.

Les instituts autochtones fournissent un cheminement que les apprenants autochtones peuvent suivre pour atteindre leurs objectifs d’éducation et de carrière dans des milieux d’apprentissage sécuritaires, adaptés à leur culture, situés près de leur domicile, et exploités et administrés par les communautés autochtones. Ils offrent annuellement des programmes d’éducation et de formation postsecondaires, répondant directement aux besoins du marché du travail local, à plus de 1 000 étudiantes et étudiants. En moyenne, chaque année, quelque 300 étudiantes et étudiants y obtiennent leur diplôme.

L’investissement dans les instituts autochtones s’inscrit également dans les grandes priorités du gouvernement qui visent notamment la réconciliation avec les peuples autochtones et la formation d’une main-d’oeuvre hautement qualifiée.

Graphique 4.3 : Instituts autochtones de formation et d’éducation postsecondaire situés en Ontario

Instituts autochtones  de formation et d’éducation postsecondaire situés en Ontario
Version plus grande de l’image
Description accessible du graphique 4.3

Description des graphiques

Graphique 4.2 : Exemples d’écoles en construction ou qui ouvriront leurs portes en 2017-2018

Ce graphique présente des exemples d’écoles qui étaient en construction ou qui ont ouvert leurs portes en 2017-2018.

Retourner au graphique 4.2

Graphique 4.3 : Instituts autochtones de formation et d’éducation postsecondaire situés en Ontario

Cette carte indique où se trouvent dans la province les 12 campus principaux ou satellites des neuf instituts autochtones.

Retourner au graphique 4.3