Introduction

Pour que l’Ontario demeure un endroit où il fait bon vivre et travailler en plus d’être une destination attirant les investisseurs, la province continuera d’édifier la nouvelle génération d’infrastructure de transport. Le gouvernement envisage d’investir environ 84 milliards de dollars dans le secteur des transports sur une période de dix ans, notamment 56 milliards de dollars dans les transports en commun et 26 milliards de dollars dans les routes, soutenant ainsi 50 000 emplois en moyenne chaque année. Ces investissements contribueront à réaliser l’objectif qu’il s’est fixé d’instaurer un réseau de transport en commun et un système de transport de calibre mondial. Cela permettra la circulation sécuritaire et efficiente des personnes et des biens, et soutiendra une économie compétitive à l’échelle mondiale et une excellente qualité de vie.

Investir 
dans les réseaux de transport en commun et les systèmes de transport

Nos réalisations depuis 2013

  • Construction de projets de transport en commun rapide comme la ligne de train léger sur rail Eglinton Crosstown et achèvement de la liaison ferroviaire entre l’Aéroport international Toronto Pearson et la gare Union de Toronto
  • Augmentation du nombre de trajets par semaine et de service bidirectionnel à l’échelle du réseau de service ferroviaire GO, ce qui offrira aux usagers et aux voyageurs davantage de choix
  • Construction ou réfection de 435 ponts et de plus de 2 800 kilomètres de route, notamment l’élargissement des principales routes du Nord de l’Ontario, pour les faire passer à quatre voies afin de faciliter la circulation des personnes et des marchandises
  • Soutien de projets de transport en commun municipaux en versant un financement supérieur à 1,3 milliard de dollars provenant de la taxe sur l’essence.

Graphique 4.4 : Investissements dans les réseaux de transport en commun et
les systèmes de transport au cours des 10 prochaines années

Investissements dans les réseaux de transport en commun et les systèmes de transport au cours des 10 prochaines années
Version plus grande de l’image
Description accessible du graphique 4.4

La province mène le renouvellement et l’expansion de l’infrastructure de transport et d’autres infrastructures cruciales pour la population ontarienne. Ils sont caractérisés par le plan Faire progresser l’Ontario, qui prévoit des investissements dans les transports en commun, les systèmes de transport et d’autres projets d’infrastructure prioritaires à l’échelle de la province.

En janvier 2017, la province a publié le document ONRenforce – Mise à jour 2017 sur l’infrastructure et a lancé un site Web1 interactif, lesquels présentent plus de 2 500 principaux projets en cours de réalisation ou terminés dans différents secteurs. Pour de plus amples renseignements sur les projets de transport communautaire en voie de réalisation dans la province, veuillez consulter ce site.

Investir dans les projets de transport en commun

La province gère l’engorgement routier, relie les collectivités et fournit à la population plus de choix pour ses déplacements en investissant dans les transports en commun.

GO Transit

Service ferroviaire express régional

Le plan de service ferroviaire express régional GO (SFER GO) prévoit le lancement d’un service plus rapide et plus fréquent grâce à l’électrification des principaux tronçons, dont celui de l’Union Pearson Express. C’est l’un des plus grands projets d’infrastructure de transport en commun en Amérique du Nord.

Vue frontale d'un train GO
Réduire le temps de déplacement pour les collectivités grâce à l’expansion du service ferroviaire GO Transit.

Le nombre hebdomadaire de trajets dans le réseau ferroviaire GO devrait passer d’environ 1 500 à près de 6 000 lorsque le SFER GO sera en service d’ici 2024-2025.

La province facilite les travaux préparatoires d’infrastructure d’un certain nombre de projets dans les corridors de Barrie, de Stouffville, de Lakeshore Est, de Lakeshore Ouest et de Kitchener. Cela comprend les mises à niveau des stations, des sauts-de-mouton et des voies ainsi que les travaux en vue de l’électrification éventuelle du parcours.

Prolongation et expansion des services du réseau ferroviaire GO

En collaboration avec les partenaires du service ferroviaire de marchandises, l’Ontario va aussi de l’avant avec l’expansion du service ferroviaire de GO entre Bowmanville et Niagara et le prolongement du service jusqu’à Kitchener.

  • L’achèvement de l’expansion du service ferroviaire GO sur 20 kilomètres du couloir Lakeshore Est d’Oshawa à Bowmanville est prévu pour 2023-2024. Ce tronçon desservira les résidents de Durham grâce aux quatre nouvelles gares proposées : une au chemin Thornton et une au chemin Ritson à Oshawa, une au chemin Courtice à Courtice et une au chemin Martin à Bowmanville.
  • Le service ferroviaire GO en semaine entre la future gare Confederation à Hamilton et la région de Niagara est censé débuter en 2021 et atteindre Niagara Falls d’ici 2023. Outre la gare à Hamilton, trois gares nouvelles ou rénovées sont proposées le long du couloir, soit à Grimsby, à St. Catharines et à Niagara Falls.
  • La planification et les analyses techniques ont commencé en vue d’établir un service ferroviaire GO bidirectionnel toute la journée dans le couloir de Kitchener.

L’Ontario accueille avec plaisir l’engagement du gouvernement fédéral à investir environ 1,9 milliard de dollars dans des segments du projet SFER GO, et continuera de chercher à établir des partenariats avec lui pour faire avancer les projets de transport en commun et de systèmes de transport dans la province.

Projets de transport en commun rapide

Plusieurs grands projets de transport en commun sont planifiés ou en cours de réalisation dans la région du grand Toronto et de Hamilton (RGTH).

  • Service de transport en commun rapide à Hamilton — La province va de l’avant avec la construction d’une ligne réservée de transport léger sur rail entre l’Université McMaster et le rond-point Queenston. Ce projet favorisera les déplacements rapides, fiables et commodes de passagers par transport en commun dans la région de Hamilton. Une demande de propositions devrait être publiée au cours de 2017. En plus du TLR, le gouvernement va engager la planification d’une ligne de service rapide par autobus (SRB) proposée sur 16 kilomètres qui relierait le secteur riverain de Hamilton à l’aéroport international de Hamilton.
  • TLR Hurontario — La province entreprend un processus d’approvisionnement pour la construction d’environ 20 kilomètres de rails longeant le corridor Hurontario afin d’établir un nouveau service de transport rapide, fiable et moderne entre Mississauga et Brampton-Sud, de la gare GO de Port Credit à celle de l’avenue Steeles. La demande de propositions devrait être publiée plus tard en 2017.
Vue du chantier de construction d'un tunnel pour train léger sur rail à Toronto
Le tunnelier sur le site de construction du TLR Eglinton Crosstown.
  • TLR Eglinton Crosstown — La construction du TLR Eglinton Crosstown va bon train à Toronto. Le couloir de 19 kilomètres longera l’avenue Eglinton entre Mount Dennis (chemin Weston) et la station Kennedy. Il comprendra une section souterraine de 10 kilomètres de la rue Keele à la promenade Laird. Le creusement du tunnel est maintenant terminé et les travaux préparatoires se poursuivent à toutes les stations souterraines.
  • TLR Finch Ouest — Ce projet consiste en un couloir de 11 kilomètres de voies réservées aux transports en commun vers Toronto, entre le Collège Humber et la rue Keele. Le processus d’approvisionnement pour ce projet est en cours.
  • Rue piétons-autobus à Mississauga — Ce corridor pour autobus s’étendra sur 18 kilomètres et sera doté de 12 stations du boulevard Winston-Churchill, à l’ouest, à la promenade Renforth, à l’est. La construction de la station Winston-Churchill est terminée et le projet devrait s’achever cette année.
  • Plan VIVA Next dans la région de York (SBR) — Ce projet est mis en oeuvre en plusieurs étapes. Les segments à Markham, à Richmond Hill et à Newmarket sont ouverts. Le tronçon de Vaughan Metropolitan Centre sur la route 7 à l’est de la rue Jane devrait être prêt au printemps 2017. Les tranches restantes le long de la rue Yonge à Richmond Hill et à Newmarket, et qui longent la route 7 à Vaughan devraient entrer en service d’ici décembre 2019.

Projets d’infrastructure municipale

La province finance d’importants projets municipaux de transport en commun, notamment :

  • Le système de transport rapide ION à Waterloo — La première étape comprend 17 kilomètres de SBR adapté entre le centre commercial Fairview Park à Kitchener et le terminus de la rue Ainslie à Cambridge, et 19 kilomètres de TLR du centre commercial Conestoga à Waterloo au centre commercial Fairview Park à Kitchener. Le SBR adapté est entré en service en septembre 2015. Le système TLR est achevé à 90 % et devrait entrer en service en 2018. La province investit jusqu’à 300 millions de dollars dans ce projet.
Vue d'une station en construction du réseau de train léger sur rail d'Ottawa
La construction de la station Rideau sur la ligne Confederation faisant partie du projet de TLR à Ottawa.
  • TLR à Ottawa – Les travaux de l’étape 1 vont bon train et devraient être terminés en 2018. Les 13 stations sont toutes en cours de construction. Les travaux de prolongement  ̶  l’étape 2 ̶ devraient suivre et prendre fin en 2023. La province investit environ 1,6 milliard de dollars dans les étapes 1 et 2 de ce projet.

Augmenter le financement par la taxe sur l’essence

L’Ontario augmentera la part du revenu des municipalités provenant de la taxe provinciale actuelle sur l’essence, pour la faire passer de 334 millions de dollars en 2016-2017 à environ 642 millions de dollars d’ici 2021-2022. La province y parviendra en doublant la part des fonds provenant de cette taxe que les municipalités perçoivent, laquelle passera de 2 à 4 cents le litre d’ici 2021-2022.

Grâce à l’amélioration apportée au programme de taxe provinciale sur l’essence, les municipalités jouiront d’un financement stable, ce qui les aidera à améliorer et à étendre leurs systèmes de transport en commun ainsi qu’à proposer davantage de choix aux usagers et aux familles.

Investissements dans l’infrastructure des routes

La province fait de nouveaux investissements dans l’infrastructure des routes. Les travaux de planification et de conception sont en cours pour soutenir :

  • la réfection de l’autoroute 400, à partir de la route secondaire 16 vers le chemin Lloydtown Aurora dans la région de York, notamment la reconstruction de l’échangeur de ce chemin et le remplacement du pont d’étagement de la route secondaire 16. La construction devrait démarrer en 2017 et se terminer en 2020;
  • le remplacement, à Kitchener, des ponts enjambant la rivière Grand sur l’autoroute 401. La construction devrait démarrer en 2019 et se terminer en 2022;
  • la réfection de l’autoroute 401, de 4,4 kilomètres à l’est du chemin Merlin jusqu’à 5,0 kilomètres à l’est du chemin Bloomfield, et de 2,0 kilomètres à l’ouest de la route secondaire Mull jusqu’à 1,4 kilomètre à l’ouest du chemin Victoria dans la municipalité de Chatham-Kent. La construction devrait démarrer en 2018 et se terminer en 2020.

Résolue à soutenir la croissance économique et à améliorer la mobilité, la province poursuit ses efforts d’expansion et de réfection du réseau routier.

TABLEAU 4.3 Points saillants des projets routiers

Région Description
Centre

Autoroute 427 — prolongement sur une distance de 6,6 kilomètres de la route 7 jusqu’à la promenade Major Mackenzie et ajout de voies de l’avenue Finch à la route 7. Ce projet prévoit aussi l’ouverture de voies à accès spécial tarifé réservées aux véhicules multioccupants en 2021.

Autoroute 404 — en collaboration avec le gouvernement fédéral, élargissement de l’autoroute de six à huit voies par l’ajout de corridors réservés aux véhicules multioccupants de l’autoroute 407 Express Toll Route (ETR) au chemin Stouffville, débutant en 2018.

Autoroute 410 — continuation de la construction par l’élargissement et la réfection des structures entre l’avenue Eglinton sur l’autoroute 403 et la rue Queen sur l’autoroute 410.

Autoroute 407E — projet de nouvelle autoroute 407E comprenant trois volets, soit les autoroutes 407, 412 et 418 qui contribueront à soulager l’engorgement routier et faciliteront la circulation des personnes et des marchandises dans le secteur est de la région du grand Toronto et de Hamilton (RGTH), et au-delà. La première tranche du projet est ouverte à la circulation; la deuxième tranche de la construction se poursuivra jusqu’en 2020.

Sud-Ouest

Autoroute 401 à Cambridge — expansion d’un tronçon d’autoroute entre les chemins Hespeler et Townline en collaboration avec le gouvernement fédéral. Ce projet, qui débutera en 2018, comprend des voies réservées aux véhicules multioccupants et le remplacement de deux ponts.

Route 7 à Kitchener — élargissement de l’avenue Shirley à Kitchener de deux à quatre voies pour faciliter la construction future de la route 7 entre Kitchener et Guelph, reconstruction d’un tronçon de la rue Wellington Nord, aménagement de trottoirs et de pistes cyclables et autres améliorations.

Est

Autoroute 417 — expansion de la route Queensway à Ottawa de six à huit voies de l’avenue Maitland à la promenade Island Park afin d’améliorer la sécurité et la circulation. Ce projet, qui débutera à l’été 2017, prévoit aussi la réfection du pont enjambant le chemin Merivale.

Autoroute 401 à Kingston — remplacement du pont enjambant la rivière Cataraqui à compter du printemps 2017 et élargissement de l’autoroute de quatre à six voies entre la route 15 et la rue Montreal.

Nord Programme des routes du Nord — investissement de 648 millions de dollars de la province dans l’infrastructure du réseau routier de cette région. Les travaux se poursuivent et comprennent :
  • les routes 11 et 17 — continuation des travaux d’élargissement à quatre voies entre Thunder Bay et Nipigon, de 5,0 kilomètres à l’ouest de la route 587 en direction est, et de Stillwater Creek au chemin Red Rock no 9;
  • la route 69 — continuation des travaux d’élargissement à quatre voies, de 1,0 kilomètre au nord de la route 522;
  • la route 11 — réfection sur 5,0 kilomètres du revêtement des voies en direction nord au sud de la route 534, y compris la réfection d’un pont et d’un ponceau;
  • les routes 6 et 17 — réfection du revêtement routier de la route 17 à partir de l’ouest de la route 6 sur 22,0 kilomètres en direction est; réfection des ponts sur ces deux routes.
Des voitures et des camions qui circulent sur une autoroute
Les investissements dans les projets d’expansion et de réfection du réseau routier contribuent à améliorer la circulation pour les résidents et les entreprises.

Autres investissements dans l’infrastructure de transport

La province a annoncé un financement accru pour le Programme des routes de raccordement aux routes principales, qui aide les municipalités à réparer les routes et les ponts reliant les deux extrémités d’une autoroute provinciale traversant une municipalité ou menant à des passages frontaliers. En 2017-2018, l’Ontario fournira un financement de 25 millions de dollars à 19 municipalités, notamment :

  • 3,0 millions de dollars à la Ville de Renfrew, pour la reconstruction de la rue Raglan à partir de l’avenue Hall jusqu’au pont enjambant la rivière et la vallée Bonnechere;
  • 2,9 millions de dollars au canton de Champlain pour la reconstruction de la rue High à partir de l’intersection de la route 34 et de la rue Main à Vankleek Hill, jusqu’à la limite sud du canton;
  • 2,7 millions de dollars à la Ville de Hearst pour la réfection de la rue Front;
  • 2,4 millions de dollars à la Ville de Stratford pour le revêtement de la rue Erie;
  • 2,3 millions de dollars à la Cité de Sault Ste. Marie pour le revêtement de deux sections du chemin Second Line.

Le financement pour le Programme des routes de raccordement aux routes principales passera à 30 millions de dollars par année d’ici 2018-2019.

Deux cyclistes qui roulent sur une piste cyclable au bord d'une route
Les investissements dans l’infrastructure cyclable, comme à Windsor, contribueront à réduire l’empreinte carbone.

Soutenir les petites collectivités et les collectivités du Nord de l’Ontario

Le Fonds ontarien pour l’infrastructure communautaire (FOIC) assure un financement constant qui aide les petites collectivités, les collectivités rurales et celles du Nord à entreprendre des travaux d’infrastructures essentielles, notamment les routes et les ponts. En 2016, le gouvernement a triplé le financement provenant du FOIC pour le faire passer à 300 millions de dollars par année d’ici 2018-2019. Parmi les projets que soutient le programme, mentionnons :

  • un financement de 1,3 million de dollars accordé au canton de Tudor et Cashel pour améliorer la sécurité du chemin Weslemkoon Lake;
  • un financement de 1,2 million de dollars accordé au canton de Wilmot pour la réfection du pont enjambant le chemin Holland Mills;
  • un financement de 0,9 million de dollars accordé au canton d’Ignace pour la réfection de la promenade West Beach.

Service ferroviaire à grande vitesse

En 2015, le gouvernement a nommé l’Honorable David Collenette comme conseiller spécial afin d’aider la province à mettre en oeuvre un service ferroviaire à grande vitesse (SFGV) dans le couloir reliant Toronto, Kitchener-Waterloo, London et Windsor.

La province ira maintenant de l’avant avec l’évaluation environnementale exhaustive du couloir et fournira des soutiens additionnels pour la conception et la planification de l’ouvrage. L’Ontario envisage aussi la création d’un organisme de gouvernance qui assurerait la surveillance du travail ambitieux requis pour concevoir et mettre en oeuvre un SFGV.

Le SFGV pourrait réduire le temps de déplacement entre Toronto et Windsor pour le faire passer de quatre heures à un peu plus de deux heures, et ferait de l’Ontario la première province à avoir recours au train à grande vitesse comme moyen de transformer son réseau ferroviaire.

Faire progresser l’Ontario à l’aide du Fonds Trillium

Dans son plan Faire progresser l’Ontario, le gouvernement soutient les transports en commun, les systèmes de transport et d’autres projets d’infrastructure prioritaires dans la province pour créer un réseau de transport intégré qui facilite la gestion de l’engorgement routier, met en relation les gens et améliore l’économie ainsi que la qualité de vie. Le plan est appuyé par la stratégie d’optimisation pluriannuelle de l’actif, laquelle inclut l’élargissement de la propriété d’Hydro One, la vente des actions de General Motors (GM) achevée en 2015 ainsi que le dégagement de la valeur d’autres biens immobiliers provinciaux.

Vue d'un chantier de construction de pont dans laquelle on aperçoit en arrière-fond des équipements lourds
L’Ontario soutient le plus gros investissement de l’histoire de la province en infrastructure publique.

En mars 2017, le gouvernement a crédité le Fonds Trillium de 538 millions de dollars additionnels provenant des revenus nets de la vente des actions d’Hydro One en 2016.

Auparavant, le gouvernement a porté au crédit du Fonds Trillium les revenus nets résultant de la vente des actions de GM, du premier appel public à l’épargne (PAPE) d’Hydro One, en 2015, et de la vente du terrain où est situé le siège social de la Régie des alcools de l’Ontario (LCBO), lesquels portent les sommes affectées au Fonds Trillium à plus de 5,3 milliards de dollars. Le gouvernement est toujours en bonne voie d’atteindre son objectif d’affecter 5,7 milliards de dollars au Fonds Trillium.

Comme il est indiqué dans le budget de 2016 et dans le document Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2016, le gouvernement a commencé à puiser dans le Fonds Trillium en 2016-2017. D’après les dépenses prévues, le gouvernement utilisera environ 250 millions de dollars du Fonds en 2016-2017 et environ 400 millions de dollars en 2017-2018 pour appuyer des initiatives comme le SFER GO, le TLR Hurontario et le FOIC.

Élargir l’actionnariat dans Hydro One

À la suite du premier appel public à l’épargne (PAPE) portant sur des actions ordinaires d’Hydro One en novembre 2015 et de l’appel secondaire lancé en avril 2016, la province détient maintenant environ 70 % des actions ordinaires d’Hydro One. Même si elle réduira progressivement sa participation dans la société pour la faire passer à non moins de 40 %, elle en demeurera le principal actionnaire, ce qui lui donnera les moyens de soutenir le plus gros investissement dans l’infrastructure publique de l’histoire de l’Ontario.

En juillet 2016, la province et les Premières Nations de l’Ontario, représentées par l’assemblée des chefs, ont annoncé avoir conclu une entente de principe prévoyant la vente par la province aux Premières Nations, pour leur avantage collectif, de jusqu’à 2,5 % du total courant des actions en circulation d’Hydro One au coût unitaire de 18 $. L’entente doit être ratifiée par les Premières Nations.

En élargissant l’actionnariat d’Hydro One, la province est toujours en voie de générer des revenus nets de 4 milliards de dollars qui seront réinvestis dans l’infrastructure par l’entremise du Fonds Trillium dans le cadre du plan Faire progresser l’Ontario, et de 5 milliards de dollars qui serviront à réduire la dette.

Fusionner Hydro One Brampton

La province a finalisé la vente d’Hydro One Brampton à Alectra Utilities, une entité nouvellement fusionnée composée de trois entreprises de distribution d’électricité locales (Enersource, Horizon Utilities et PowerStream), qui a donné lieu à la création de la deuxième plus grande entreprise de distribution locale en Ontario. Cela représente une étape importante vers le regroupement dans ce marché, ce qui améliorera l’efficience des services et continuera d’assurer un apport en électricité sécuritaire et fiable. Le gouvernement portera le produit net de la vente au crédit du Fonds Trillium.

Exploiter la valeur des actifs immobiliers de l’Ontario

Ontario Power Generation (OPG) a conclu une entente relative à la vente de l’immeuble où est situé son siège social. La transaction devrait générer un produit net supérieur à 200 millions de dollars qui sera porté au crédit du Fonds Trillium.

En outre, la province met en oeuvre son plan visant à dégager la valeur d’autres biens immobiliers, notamment les terrains de Seaton et de Lakeview.

Description des graphiques

Graphique 4.4 : Investissements dans les réseaux de transport en commun et les systèmes de transport au cours des 10 prochaines années

Ce graphique illustre les investissements en infrastructure récents et prévus par la province. L’Ontario prévoit investir environ 84 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années dans le secteur des transports, notamment 56 milliards de dollars pour le transport en commun et 26 milliards de dollars pour les routes.

Retourner au graphique 4.4