Une approche équilibrée

Le budget de 2017 est un budget équilibré, le premier depuis la fin de la récession mondiale de 2008-2009. Et c’est grâce au travail ardu et à la détermination de la population de l’Ontario que nous avons atteint l’équilibre budgétaire.

La récession a eu des répercussions négatives dans le monde et l’Ontario n’y a pas échappé. Beaucoup de personnes ont perdu leur emploi, et l’économie s’est affaiblie, ce qui s’est traduit par une baisse substantielle des revenus de la province. Face à cette nouvelle réalité, le gouvernement de l’Ontario a lancé un plan pour investir dans sa population et revenir à l’équilibre budgétaire. Pour éliminer le déficit, le gouvernement a choisi de prendre des mesures favorisant l’essor de l’Ontario au lieu de sabrer les programmes et les services sur lesquels les familles de l’Ontario comptent.

Nous avons choisi de mettre en oeuvre un plan qui témoignait des valeurs et des aspirations des Ontariennes et des Ontariens. Nous nous sommes surtout employés à stimuler l’économie et à créer des emplois. Nous avons écouté les gens dans les collectivités de toute la province et nous avons continué d’investir dans les domaines qui comptent le plus pour eux, en particulier la santé et l’éducation.

Nous avons choisi de bâtir l’avenir au lieu de nous accrocher au passé. Nous avons élargi et renouvelé notre infrastructure pour nous assurer de répondre aux besoins de notre population croissante grâce à des investissements dans les hôpitaux, les écoles, le transport en commun et les routes. Nous avons bâti un réseau d’électricité propre et viable, et nous nous sommes placés à l’avant-plan de la lutte contre le changement climatique, en étant un chef de file des technologies vertes et propres.

Notre plan était réaliste et responsable. Nous avons maîtrisé nos charges et commencé à transformer la prestation des services publics pour les rendre plus efficients et efficaces. Nous nous sommes attaqués à l’économie souterraine pour veiller à ce que tout le monde paie sa juste part. Nous avons saisi les nouvelles occasions découlant d’une économie de plus en plus fondée sur l’information et le savoir.

Notre plan a donné des résultats. Au cours des trois dernières années, le rythme de croissance de notre économie a été plus rapide que celui du Canada et de tous les pays du G7. Aujourd’hui, un plus grand nombre d’Ontariennes et d’Ontariens ont un emploi, et le taux de chômage en Ontario est à son plus bas niveau depuis 2007. Nous avons ajouté près de 700 000 emplois nets depuis la récession, la vaste majorité d’entre eux étant des emplois à temps plein, dans le secteur privé et dans des industries où le salaire est supérieur à la moyenne. Le revenu des ménages a augmenté, et les investissements des entreprises se sont accrus. Nos exportations sont à la hausse, et des gains ont aussi été enregistrés dans les secteurs de la fabrication, des services financiers et de la vente au détail.

Notre plan pour atteindre l’équilibre budgétaire a également été fructueux. L’an dernier, notre déficit était de 1,5 milliard de dollars. Il s’agissait de la huitième année de suite où nous avions dépassé notre objectif de réduction du déficit. Non seulement nous présentons un budget équilibré cette année, mais nous sommes en bonne voie de maintenir l’équilibre budgétaire en 2018-2019 et en 2019-2020.

Comme il est prévu que la croissance économique se poursuivra et que les budgets resteront équilibrés dans le court terme, l’Ontario est de nouveau fort et en santé. Aux quatre coins de la province, les gens travaillent fort et méritent de profiter de la prospérité qui se dessine. Cependant, l’avenir et la hausse du coût de la vie inquiètent beaucoup trop de personnes. Nous continuerons d’investir dans des secteurs prioritaires comme la santé et l’éducation et dans des mesures pour rendre la vie plus abordable. Tant que le gouvernement garantit que la population peut aller de l’avant, notre économie peut progresser elle aussi. J’espère que vous noterez les nombreux moyens que nous prenons dans le présent budget pour que cela se produise.

Les soins de santé que les Ontariennes et Ontariens méritent

Chaque citoyen a droit à des services de santé publique de haute qualité. Depuis des générations, le système de santé de l’Ontario fournit un soutien et des soins cruciaux aux familles ontariennes. Les Ontariennes et Ontariens sont fiers de nos soins de santé universels, et nous prenons les devants en les renforçant. À compter de janvier 2018, nous serons la première province à assumer les coûts des médicaments pour chaque Ontarienne et Ontarien de 24 ans ou moins. Cette assurance-médicaments universelle contribuera à maintenir nos enfants et nos jeunes en santé et fera en sorte que les parents ne sont jamais en position d’être forcés de choisir entre payer les médicaments de leurs enfants ou acheter le nécessaire vital.

Pour satisfaire aux besoins de nos patients aujourd’hui et à l’avenir, nous augmentons l’accès aux soins, réduisons les temps d’attente et améliorons l’expérience des usagers du système de santé ainsi que leur rétablissement. Grâce à notre investissement supplémentaire de 7 milliards de dollars sur les trois prochaines années, les patients recevront des soins plus près de la maison, pourront consulter plus rapidement des spécialistes et auront accès à des services élargis de santé mentale et de traitement des dépendances. Cette enveloppe comprend un investissement supplémentaire de 1,3 milliard de dollars visant à réduire les temps d’attente partout dans la province. Des investissements ciblés aideront davantage de gens à recevoir plus rapidement des interventions prioritaires, notamment les examens par IRM, les chirurgies cardiovasculaires et de la cataracte, ainsi que les arthroplasties de la hanche ou du genou. Afin d’élargir l’accès des patients aux soins, nous investirons 518 millions de dollars supplémentaires en 2017-2018 dans les hôpitaux, ce qui représente une augmentation de 3 % dans le secteur.

Afin de satisfaire aux besoins découlant de la croissance et du vieillissement de notre population, nous devons faire en sorte que nos soins de santé soient prodigués dans des installations modernes. À l’échelle de l’Ontario, 34 grands projets hospitaliers sont en cours. À cela nous ajoutons 9 milliards de dollars sur 10 ans en nouvelles subventions d’immobilisations afin d’appuyer la construction de plusieurs projets hospitaliers d’envergure. Nous allons également améliorer l’infrastructure de santé communautaire à l’échelle de la province.

Bon nombre d’entre nous investissent de notre temps chaque jour pour prendre soin de nos proches. Voilà pourquoi nous créons de meilleurs mécanismes de soutien pour les familles qui prennent soin de leurs parents âgés, afin que les personnes qui nous ont élevés et aimés reçoivent des soins appropriés au moment de leur vie où ils en ont le plus besoin. Les aidants naturels seront mieux appuyés grâce à l’accès à des soins de répit, à un nouvel organisme qui a pour but d’offrir de la formation et des ressources, ainsi qu’à la simplification des crédits d’impôt pour aidants naturels, en reconnaissance des coûts supplémentaires qu’ils doivent assumer. Dans le cadre d’une nouvelle stratégie exhaustive en matière de démence, davantage de personnes auront accès à des programmes de jour et à des services de répit, notamment dans des lieux sécuritaires pour les personnes atteintes de démence, réduisant ainsi le stress de leurs proches.

Une augmentation du financement pour les soins à domicile et en milieu communautaire signifie également que davantage de patients pourront continuer à vivre chez eux. L’élargissement des services en milieu communautaire et des services de soutien à la personne aidera à satisfaire à la demande accrue et à favoriser un accès plus rapide et plus équitable aux services à l’échelle de la province. Pour mieux répondre aux besoins en matière de soins de longue durée, nous encourageons les exploitants des foyers de soins de longue durée à accélérer le réaménagement de plus de 30 000 lits. De leur côté, les personnes qui vivent dans un foyer de soins de longue durée constateront une augmentation de leur confort et de leur intimité grâce à l’élimination des chambres à quatre lits et à l’offre d’options alimentaires plus nutritives et culturellement appropriées.

De l’aide pour vous et votre famille

Avec une économie en pleine croissance et un budget équilibré, nous investissons dans des services et des programmes clés, tout en trouvant des moyens de réduire le coût des nécessités quotidiennes pour les familles.

Nous voulons tous assurer à nos enfants un bon départ. En aidant 100 000 enfants de plus à avoir accès à des garderies agréées abordables et de qualité, nous soutenons les familles ontariennes, offrant à plus de parents le choix de retourner au travail et aidant ceux-ci à faire face aux frais de garderie. Cette année, grâce à de nouvelles subventions pour les frais de garde et de nouvelles places subventionnées, nos investissements favoriseront l’accès à des services de garde agréés pour 24 000 enfants de plus.

Aux quatre coins de la province, les gens ont fait part de leurs préoccupations quant à la hausse des factures d’électricité. Nous avons été à l’écoute et nous prenons des mesures. Reconnaissant le besoin de trouver un moyen plus équitable de répartir les coûts de construction d’un système de production d’électricité plus propre, plus moderne et plus fiable, nous prenons des mesures pour réduire les coûts de l’électricité. Par l’entremise du Plan ontarien pour des frais d’électricité équitables, qui s’appliquera à compter de cet été, les coûts d’électricité des ménages seraient réduits de 25 % en moyenne. Nous plafonnons également les hausses des tarifs au taux d’inflation au cours des quatre prochaines années. Un allégement supplémentaire est aussi prévu pour les familles à faible revenu, celles vivant dans les collectivités rurales et en région éloignée, ainsi que pour les communautés des Premières Nations vivant dans des réserves.

À l’instar de l’électricité, le logement est une première nécessité pour les familles. Avec une économie robuste et une hausse de l’emploi, la demande de logements s’est accrue rapidement en Ontario, en particulier dans la région du grand Toronto et de Hamilton (RGTH). Bien que la vigueur du marché du logement soit un signe de la prospérité croissante de l’Ontario, cela entraîne aussi des défis. Les gens ont de la difficulté à acheter un logement et à faire face aux hausses de loyer. Pour aider à rendre le logement plus abordable pour les acheteurs et les locataires, le gouvernement a proposé d’instaurer le Plan pour le logement équitable. Les mesures prévues dans le cadre de ce plan viseraient notamment à élargir la portée du contrôle des loyers, à proposer un nouvel impôt sur la spéculation pour les non résidents de 15 % dans la région élargie du Golden Horseshoe et à favoriser la construction de logements en donnant aux municipalités le droit de prélever un impôt sur les terrains vacants. De plus, la Ville de Toronto pourra désormais prélever un impôt foncier sur les logements vacants à un taux majoré pour encourager les propriétaires à vendre ou à louer les habitations résidentielles inoccupées.

Plus d’occasions et une plus grande sécurité

Les Ontariennes et Ontariens croient que chaque enfant devrait avoir la possibilité de réaliser son plein potentiel. C’est pourquoi nous continuerons à investir dans notre système d’éducation publique de calibre mondial. Les familles profiteront du nouveau plafonnement du nombre d’enfants dans les classes de la maternelle et du jardin d’enfants à temps plein ainsi que des soutiens améliorés que nous offrons pour les élèves ayant des besoins particuliers.

Nous savons que nos écoles sont beaucoup plus que de simples endroits où apprendre. En plus de favoriser les rencontres avec les autres membres de notre collectivité, les écoles servent de lieux de rassemblement naturels pour la tenue d’activités et d’événements après les cours. Nous investissons donc près de 16 milliards de dollars sur 10 ans pour financer la construction de nouvelles écoles dans des secteurs à forte croissance et rénover les écoles à l’échelle de la province afin de mieux répondre aux besoins locaux.

Nous nous employons également à aider les Ontariennes et Ontariens à acquérir les compétences requises pour trouver un emploi intéressant, s’adapter à l’évolution des technologies, créer de nouvelles entreprises et contribuer à la vie de leur collectivité. C’est ce que vise notre Stratégie pour une main-d’oeuvre hautement qualifiée, qui est conçue pour faire en sorte que chacun trouve sa place dans une économie en évolution, qui, chaque jour, devient un peu plus axée sur la technologie et le savoir.

L’automne prochain, grâce à la réorganisation du RAFEO à laquelle nous avons procédé, plus de 210 000 étudiantes et étudiants fréquenteront les campus d’établissements postsecondaires de la province sans s’inquiéter des frais de scolarité, qui seront gratuits. L’Ontario collabore avec un éventail de partenaires pour lancer une nouvelle Stratégie de démarrage de carrière. Quarante mille étudiantes et étudiants de plus profiteront maintenant d’expériences d’apprentissage reliées au travail pendant leurs études et seront ainsi mieux préparés pour accéder au marché du travail et bâtir leur carrière.

Pour les adultes qui recherchent de nouvelles occasions d’apprentissage, qui souhaitent trouver un meilleur emploi ou qui veulent changer de carrière, le Plan ontarien pour l’éducation permanente et la formation professionnelle leur permettra d’acquérir les compétences en littératie, en numératie et en numérique essentielles pour pouvoir s’adapter à une économie en mutation et réussir.

Et nous savons que la nature du travail change et que nous pouvons en faire plus pour fournir aux travailleurs une plus grande sécurité. Une économie moderne nécessite un ensemble de lois et de normes modernes sur le travail. Par l’entremise de l’Examen portant sur l’évolution des milieux de travail, nous déterminons des moyens d’établir un équilibre entre la nécessité de favoriser un climat d’affaires concurrentiel et celle de faire en sorte que les travailleurs soient traités décemment et dignement, et qu’ils bénéficient des mesures de protection qu’ils méritent.

Comme prévu, nous mettons en oeuvre notre Projet pilote portant sur le revenu de base pour trouver les moyens de fournir un soutien plus uniforme et prévisible aux personnes à faible revenu, y compris celles qui ont un emploi précaire. L’examen des effets de ce projet pilote sur la santé, l’emploi et le logement s’inscrit dans les efforts que nous déployons pour favoriser la croissance économique d’une façon qui profite à tous les Ontariens et Ontariennes.

Aider les entreprises de l’Ontario à réussir

Aider les entreprises ontariennes à réussir et à prospérer fait partie intégrante de notre plan. Notre expansion économique et la création de plus d’emplois sont le résultat du travail acharné de ces entreprises. Nous poursuivrons nos efforts pour donner à ces dernières les outils dont elles ont besoin pour réussir en maintenant nos taux d’imposition sur les revenus des sociétés concurrentiels, en modernisant les règlements et en réduisant les coûts qui leur incombent.

En demeurant à l’avant-garde du passage mondial à une économie sobre en carbone et à des technologies transformatrices, voire perturbatrices, nous sommes bien placés pour tirer parti des nouvelles possibilités d’emploi et de la croissance économique. Des investissements stratégiques dans des domaines émergents comme l’intelligence artificielle, les véhicules automatisés, les télécommunications de cinquième génération (5G), le calcul de pointe et les technologies quantiques maintiennent l’Ontario à l’avant-garde en recherche-développement, créent des emplois de grande valeur et peuvent contribuer de façon significative à une meilleure qualité de vie.

En facilitant la circulation des personnes et des biens, on soutient une économie en expansion et on favorise la compétitivité des entreprises. Notre plan d’investir dans l’infrastructure publique plus de 190 milliards de dollars sur 13 ans à compter de 2014-2015 représente le plus important investissement en la matière de l’histoire de la province. Dans le cadre de ces investissements continus, nous construisons des réseaux de transport et de transport en commun de classe mondiale, ainsi que plus d’écoles et de nouveaux hôpitaux.

Conclusion

L’équilibre budgétaire n’est pas seulement une question de résultats financiers. Cet exercice consiste aussi à trouver de nouveaux moyens pour vous aider, vous et votre famille, ainsi qu’à créer des occasions et à offrir les mesures de soutien dont les gens ont besoin pour réussir. C’est le reflet des priorités que les Ontariennes et Ontariens partagent avec nous tous les jours et dont ils nous ont fait part lors des consultations prébudgétaires de cette année, auxquelles a participé un nombre sans précédent de plus de 80 000 personnes.

Qu’il s’agisse d’élargir les soins de santé universels, d’aider les gens de tous les âges à acquérir des compétences et des connaissances ou de collaborer avec les entreprises afin de faire croître l’économie et de créer des emplois, nous concrétisons notre engagement de veiller à ce que tout le monde ait des chances égales de réussir.

Nous marquons cette année le 150e anniversaire de notre province. En regardant vers l’avenir, nous voyons s’ouvrir pour l’Ontario un nouveau chapitre rempli de promesses. Avec un budget équilibré et une croissance économique soutenue, nous prendrons assise sur ce que nous avons accompli ensemble pour un Ontario fort et en santé.

[Original signé par ]

L’honorable Charles Sousa
Ministre des Finances