Faits saillants du recensement 2016 : Feuille de renseignements 14

Déplacements entre le domicile et le travail

Cette fiche d’information examine les données sur les déplacements entre le domicile et le travail publiées par Statistique Canada dans le cadre du recensement de 2016.

Plus d’Ontariens n’ont pas de lieu de travail fixe

  • Le recensement de 2016 révèle que 81,0 % des Ontariens ont un lieu de travail habituel, une baisse par rapport à 85,5 % en 1996. On constate une augmentation correspondante de la proportion de personnes n’ayant pas de lieu de travail fixe, qui est passée de 6,9 % en 1996 à 11,1 % en 2016.
  • La proportion de personnes qui travaillent à domicile est demeurée stable à 7,3 %.

Les navetteurs utilisent davantage le transport en commun

  • En 2016, 77,9 % des navetteurs ontariens utilisaient un véhicule privé (automobile, camion ou fourgonnette) pour se rendre au travail, comparativement à 79,9 % en 1996. Dans ce groupe, 84,2 % voyageaient seuls et 15,8 % faisaient du covoiturage.
  • Le pourcentage de navetteurs qui utilisaient le transport en commun pour la plus grande partie de leur trajet est passé à 14,6 %, par rapport à 12,2 % en 1996. Parmi les utilisateurs du transport en commun, 54,7 % prenaient l’autobus, 30,9 % voyageaient en métro ou en métro aérien, et 14,4 %, en train de banlieue, en tramway ou en traversier.
  • Environ 5,3 % des navetteurs ontariens se rendaient au travail à pied, une diminution par rapport à 6,1 % en 1996. Enfin, 1,2 % se déplaçaient en bicyclette, soit un peu plus qu’il y a 20 ans (1,0 %).

Forte utilisation des moyens de transport autres que l’automobile dans les grandes villes

  • Parmi les régions métropolitaines de recensement (RMR) au Canada, c’est à Toronto que les navetteurs étaient le plus susceptibles (31,0 %) de se rendre au travail à bicyclette, à pied ou par transport en commun, suivi de Montréal (29,5 %) et de Vancouver (29,4 %).
  • Dans l’ensemble du pays, Toronto comptait le plus fort pourcentage de navetteurs prenant le métro et le métro aérien, soit 9,9 %, tandis qu’Ottawa-Gatineau avait le plus fort pourcentage de navetteurs se déplaçant en autobus (18,1 %), et Victoria comptait le plus fort pourcentage de navetteurs se rendant au travail à pied (10,3 %) ou en bicyclette (6,6 %).
  • En Ontario, Barrie comptait la plus forte proportion de personnes faisant du covoiturage (14,5 %), et Windsor, la plus faible (10,8 %).

Plus de gens se rendent au travail à pied dans les petites RMR de l’Ontario

  • Toronto (68,0 %) et la partie ontarienne de la RMR d’Ottawa-Gatineau (69,8 %) avaient le plus faible pourcentage de personnes se rendant au travail en voiture, en camion ou en fourgonnette en Ontario. La proportion des conducteurs était la plus forte à Windsor (91,5 %) et Brantford (91,4 %).
  • Dans les petites RMR, le pourcentage de personnes se rendant au travail à pied était souvent plus élevé que celui des usagers du transport en commun.
  • Kingston avait le plus fort pourcentage de navetteurs marcheurs (7,6 %) et Ottawa-Gatineau, le plus fort pourcentage de cyclistes (2,5 %).

Les déplacements les plus longs au Canada sont en Ontario

  • En 2016, les navetteurs canadiens prenaient en moyenne 26,2 minutes pour se rendre au travail, ce qui est sensiblement semblable à ce qu’on observe aux États-Unis (26,6 minutes).
  • Les déplacements des Ontariens étaient légèrement plus longs (28,8 minutes), soit la durée la plus longue parmi les provinces, en hausse par rapport à 2011 (27,6 minutes), première année où ces données ont été recueillies. C’est à l’Île-du-Prince-Édouard que la durée des déplacements était la plus courte (18,0 minutes).
  • L’augmentation de la durée moyenne des déplacements en Ontario depuis 2011 est attribuable aux plus longs déplacements des usagers du transport en commun.

Déplacements de plus d’une heure pour un navetteur sur 10

  • Environ le quart des Ontariens effectuait des déplacements inférieurs à 15 minutes (24,0 %), et pour près du tiers (32,2 %), la durée des déplacements domicile-travail était de 15 à 29 minutes. Dans 21,3 % des cas, la durée des déplacements variait entre 30 et 44 minutes.
  • Pour un Ontarien sur cinq, les déplacements étaient de plus de 45 minutes. Dans environ 10,1 % des cas, les déplacements pour se rendre au travail duraient entre 45 et 59 minutes, tandis que dans 12,4 % des cas, ils duraient plus d’une heure.

Les déplacements en transport en commun sont plus longs

  • La durée des déplacements en transport en commun inclut le temps requis pour se rendre à pied à l’arrêt d’autobus, à la station de métro ou à la gare de train, de même que le temps d’attente.
  • En 2016, les Ontariens qui utilisaient le train, le train léger sur rail ou le tramway pour se rendre au travail avaient les plus longs déplacements (60,1 minutes), une augmentation par rapport à 57,4 minutes en 2011 et la plus forte augmentation de la durée des déplacements, tous modes de transport confondus.
  • La durée des déplacements des navetteurs qui utilisent le métro et le métro aérien a également augmenté, passant de 47,4 minutes en 2011 à 49,2 minutes en 2016, tout comme celle des navetteurs qui prennent l’autobus (de 42,3 à 44,5 minutes).
  • Les navetteurs se déplaçant en véhicule privé, à pied ou à bicyclette qui ont connu une plus faible augmentation de leur temps de déplacement entre 2011 et 2016, qui est passé de 25,7 à 26,3 minutes (automobile, camion, fourgonnette), de 13,6 à 14,4 minutes (marche) et de 20,2 à 20,9 minutes (bicyclette).

Toronto : La durée de déplacement la plus longue au Canada

  • Parmi les RMR canadiennes, c’est à Toronto que la plus longue durée moyenne de déplacement pour se rendre au travail a été enregistrée (34,0 minutes). En comparaison, la durée moyenne de déplacement dans les grandes régions métropolitaines des États-Unis était de 34,7 minutes à New York et de 32,8 minutes à Washington.
  • Montréal (30,0 minutes) et Vancouver (29,7 minutes) étaient aussi des RMR comptant de longues durées de déplacement.
  • Les navetteurs de Saguenay (17,7 minutes) et de Thunder Bay (17,5 minutes) avaient les durées de déplacement les plus courtes.

Thunder Bay : Les déplacements les plus rapides

  • En Ontario, les navetteurs des RMR de Toronto (34,0 minutes), d’Oshawa (33,5 minutes) et de Barrie (30,7 minutes) avaient les durées de déplacement domicile-travail les plus longues.
  • Les durées moyennes les plus courtes ont été enregistrées à Thunder Bay (17,5 minutes), Windsor (18,9 minutes) et Belleville (19,7 minutes).
  • Les durées moyennes de déplacements ne reflètent pas l’expérience de tous les navetteurs. Dans certains cas, elles sont beaucoup plus longues.
  • Au Canada, 18,2 % des navetteurs mettaient 45 minutes ou plus pour se rendre au travail. Les navetteurs de la région du grand Toronto étaient beaucoup plus susceptibles d’être dans ce groupe.
  • En 2016, 31,5 % des navetteurs d’Oshawa, 30,8 % de ceux de Toronto et 27,7 % de ceux de Barrie mettaient plus de 45 minutes pour se rendre au travail.
  • La durée du déplacement domicile-travail était de 29 minutes ou moins pour 87,0 % des navetteurs de la RMR de Thunder Bay et pour seulement 42,8 % des navetteurs de Toronto.

De nombreux navetteurs d’Oshawa travaillent à Toronto

  • Parmi les huit RMR de la région élargie du Golden Horseshoe (REGH), à l’exception de Toronto (3 %), St. Catharines-Niagara avait la plus faible proportion de navetteurs qui travaillaient à l’extérieur de leur RMR (13 %), suivie de Peterborough (16 %) et de Kitchener-Cambridge-Waterloo (17 %).
  • En comparaison, 46 % des navetteurs d’Oshawa travaillaient à l’extérieur de leur RMR. Les RMR de Barrie (39 %) et de Brantford (33 %) comptaient également des proportions élevées de résidents qui allaient travailler à l’extérieur.
  • Des huit RMR de la région du REGH, c’est Oshawa qui avait la plus forte proportion de résidents qui allaient travailler dans la RMR de Toronto, soit 42 %. Les résidents des RMR de Barrie (29 %) et de Hamilton (22 %) avaient également une forte propension à aller travailler dans la RMR de Toronto.

La plupart des navetteurs quittent leur domicile avant 8 h

  • Environ le quart des navetteurs ontariens partent de la maison avant 7 h; 6,8 % partent au travail entre 5 h et 5 h 59 et 17,1 %, entre 6 h et 6 h 59.
  • Environ la moitié des Ontariens partent au travail entre 7 h et 8 h 59, et les autres partent durant le reste de la journée ou durant la soirée/nuit (entre 9 h et 4 h 59).

Les navetteurs qui ont de longs déplacements quittent leur domicile tôt

  • Les navetteurs ontariens qui partent de la maison entre 5 h et 5 h 59 avaient les plus longues durées de déplacement (36,9 minutes, en moyenne), suivis de ceux qui quittent leur domicile entre 6 h et 6 h 59 (32,7 minutes).
  • Les personnes qui quittent leur domicile plus tard le matin (entre 9 h et 11 h 59) avaient les durées de déplacement les plus courtes, soit 23,8 minutes en moyenne.

Février 2018

Description accessible de l’image :

Modes de transport pour se rendre au travail, Ontario, 2016

Ce diagramme illustre les modes de transport pour se rendre au travail en Ontario en 2016. Ceux-ci incluaient la conduite (conducteur seul) à 65,6 %, le covoiturage à 12,3 %, l’autobus à 8,0 %, le métro ou le métro aérien à 4,5 %, le train de banlieue, le train léger sur rail, le tramway ou le traversier à 2,1 %, la marche à 5,3 %, la bicyclette à 1,2 % et les autres à 1,0 %.

Retourner au graphique

Transport en commun et transport actif Certaines RMR - Canada, 2016

Ce diagramme illustre le transport en commun et le transport actif pour certaines RMR du Canada en 2016. Toronto avait la plus forte proportion de résidents utilisant le transport en commun ou une forme de transport actif à 31,0 %, suivie de Montréal à 29,5 % et de Vancouver à 29,4 %.

Retourner au graphique

Transport en commun et transport actif RMR de l’Ontario, 2016

Ce diagramme illustre le transport en commun et le transport actif pour les RMR de l’Ontario en 2016. Toronto avait la plus forte proportion de résidents utilisant le transport en commun ou une forme de transport actif à 31,0 %, suivie d’Ottawa-Gatineau à 29,2 % et Kingston à 16,3 %. Les plus faibles proportions étaient à Windsor à 7,6 %, Brantford à 7,7 % et à St. Catharines-Niagara à 8,1 %.

Retourner au graphique

Durée des déplacements domicile-travail, Ontario, 2016

Ce diagramme illustre la durée des déplacements domicile-travail en Ontario en 2016. 24,0 % des travailleurs se rendaient au travail en moins de 15 minutes, 32,2 % entre 15 et 29 minutes, 21,3 % entre 30 et 44 minutes, 10,1 % entre 45 et 59 minutes et 12,4 % en une heure ou plus.

Retourner au graphique

Durée moyenne des déplacements, par mode de transport en Ontario, 2011 et 2016

Ce diagramme illustre la durée moyenne des déplacements, par mode de transport en Ontario, en 2011 et 2016. La durée moyenne en automobile, camion ou fourgonnette était de 25,7 minutes en 2011 et de 26,3 minutes en 2016. La durée moyenne en autobus était de 42,3 minutes en 2011 et de 44,5 minutes en 2016. La durée moyenne en métro ou métro aérien était de 47,4 minutes en 2011 et de 49,2 minutes en 2016. La durée moyenne en train de banlieue, train léger sur rail ou tramway était de 57,4 minutes en 2011 et de 60,1 minutes en 2016. La durée moyenne de marche était de 13,6 minutes en 2011 et de 14,4 minutes en 2016. La durée moyenne à bicyclette était de 20,2 minutes en 2011 et de 20,9 minutes en 2016.

Retourner au graphique

Durée des déplacements domicile-travail Certaines RMR canadiennes, 2016

Ce diagramme illustre la durée des déplacements domicile-travail pour certaines RMR canadiennes en 2016. Toronto était la RMR avec la plus longue durée de déplacements à 34,0 minutes, suivie de Montréal à 30,0 minutes et de Vancouver à 29,7 minutes.

Retourner au graphique

Déplacements domicile-travail, RMR de l’Ontario, 2016

Ce diagramme illustre les déplacements domicile-travail pour les RMR de l’Ontario en 2016. Toronto avait la plus longue durée moyenne de déplacements à 34,0 minutes, suivie d’Oshawa à 33,5 minutes et de Barrie à 30,7 minutes. Les plus courtes durées étaient à Thunder Bay à 17,5 minutes, à Windsor à 18,9 minutes et à Belleville à 19,7 minutes.

Retourner au graphique

Habitudes de navettage pour se rendre au travail, 2016, Région élargie du Golden Horseshoe

Ce diagramme illustre les habitudes de navettage pour se rendre au travail en 2016 dans la région élargie du Golden Horseshoe. Toronto (97 %) et St. Catharines-Niagara (87 %) avaient les plus fortes proportions de navetteurs travaillant à l’intérieur des limites géographiques de leur RMR. Oshawa (42 %) et Barrie (29 %) avaient les plus fortes proportions de navetteurs travaillant dans la RMR de Toronto.

Retourner au graphique

Heure du départ du domicile pour se rendre au travail, Ontario, 2016

Ce diagramme illustre l’heure de départ du domicile pour se rendre au travail en Ontario en 2016. 6,8 % partaient entre 5 heure et 5 heure 59, 17,1 % partaient entre 6 heure et 6 heure 59, 25,8 % partaient entre 7 heure et 7 heure 59, 22,2 % partaient entre 8 heure et 8 heure 59, 12,2 % partaient entre 9 heure et 11 heure 59, 16,0 % partaient entre 12 heure et 4 heure 59.

Retourner au graphique

Contacter Alex Munger au 416 325-0102

Bureau des politiques économiques
Direction de l’économie du travail