Faits saillants du recensement 2016 : Feuille de renseignements 2

Chiffres de population : Subdivisions de recensement en Ontario

Plus des deux tiers des Ontariennes et Ontariens vivent dans les 25 plus importantes subdivisions de recensement

  • L'Ontario compte 575 subdivisions de recensement (SDR). Ces zones géographiques désignent des municipalités, des réserves indiennes et des territoires non organisés considérés comme municipaux.
  • Selon le recensement de 2016, 67,8 % de la population de l'Ontario vit dans les 25 subdivisions de recensement les plus peuplées.
  • Ensemble, ces 25 SDR en Ontario ont vu leur population augmenter de 5,2 % de 2011 à 2016, ce qui représente 76,0 % de la croissance démographique de la province au cours de cette période.
  • Cinq des 10 SDR les plus peuplées sont situées dans la Région du Grand Toronto (RGT): Toronto, Mississauga, Brampton, Markham et Vaughan. Ces cinq SDR de la RGT combinées représentent 34,8 % de la population de l'Ontario et 40 % de la croissance démographique de la province entre le recensement de 2011 et celui de 2016.
  • Les cinq autres SDR en importance parmi ce groupe de 10 sont Ottawa, Hamilton, London, Kitchener et Windsor.

Un Ontarien sur cinq demeure dans la ville de Toronto

  • La SDR de Toronto demeure la plus peuplée de la province, abritant un Ontarien sur cinq. La ville a enregistré une croissance de 4,5 % entre le recensement de 2011 et celui de 2016, soit 19,5 % de la croissance démographique de la province, la plus élevée de toutes les SDR.
  • La deuxième SDR en importance est Ottawa, où la population a augmenté de 5,8 % de 2011 à 2016, soit 8,5 % de la croissance démographique de l'Ontario.
  • Mississauga est la troisième SDR en importance. Sa population a augmenté de 1,1 % de 2011 à 2016, soit 1,4 % de la croissance démographique de la province.
  • Brampton, la quatrième SDR par ordre d’importance en Ontario, s’est accrue de 13,3 % et représente à elle seule 11,7 % de la croissance provinciale pendant cette période, soit la deuxième en importance après Toronto.

Environ la moitié des SDR de l’Ontario connaissent une croissance1

  • De 2011 à 2016, 335 SDR sur 575 en Ontario ont enregistré une augmentation de leur population et 195 ont vu la leur diminuer. La taille de la population est demeurée la même dans 21 SDR, et 24 n'ont pas été dénombrées soit en 2011 ou en 2016 (dans la plupart des cas, des réserves indiennes).

SDR ayant une population de plus de 25 000 habitants2

  • En 2011 et 2016, l'Ontario comptait 64 SDR ayant une population de plus de 25 000 habitants. Dans l'ensemble, les SDR de cette taille ont vu leur population augmenter de 5,0 % de 2011 à 2016, un taux plus élevé que la moyenne provinciale. En 2016, elles représentaient 83 % de la population provinciale.
  • Milton a de loin enregistré le taux de croissance le plus élevé (30,5 %), suivie de Bradford West Gwillimbury (25,8 %) et Whitchurch-Stouffville (21,8 %).
  • Parmi ce groupe, huit SDR ont subi une baisse de population de 2011 à 2016: North Bay (-3,9 %), Timmins (-3,2 %), Leamington (-2,8 %), Sault Ste. Marie (-2,4 %), Prince Edward County (-2,1 %), Chatham-Kent (-2,0 %), Sarnia (-1,1 %) et Thunder Bay (-0,4 %).

SDR ayant une population de 10 000 à 24 999 habitants

  • Dans l'ensemble, la population des SDR comptant 10 000 à 24 999 habitants a augmenté de 3,9 % de 2011 à 2016. Quelque 79 SDR faisaient partie de cette catégorie en 2011, et 83 en 2016, représentant 9,6 % de la population provinciale.
  • Au sein de ce groupe, 63 SDR ont connu une croissance de leur population, et 16 une diminution.
  • King a enregistré de loin le plus haut taux de croissance (23,2 %) parmi les SDR de cette taille, suivie de Wasaga Beach (17,9 %) et de Essa (13,9 %).
  • Les plus importantes baisses ont été enregistrées à Elliot Lake (-5,3 %), Temiskaming Shores (-4,6 %) et Pembroke (-3,3 %).

SDR ayant une population de moins de 10 000 habitants

  • La grande majorité des SDR en Ontario ont une population de moins de 10 000 habitants (420 sur 575 en 2016), représentant 7,4 % de la population totale de la province.
  • Des problèmes de dénombrement dans les réserves indiennes et dans les régions peu densément peuplées rendent moins fiables les comparaisons de chiffres du recensement pour ce groupe.

Remarque :

Les chiffres de population 2016 les plus appropriés pour l'Ontario et le reste du Canada sont les estimations postcensitaires de la population courante, plutôt que les chiffres du recensement de 2016. Voir la Feuille de renseignements 1 au sujet du dénombrement et du sous-dénombrement net, et la raison pour laquelle cette feuille décrit les parts en pourcentages et les taux de croissance entre 2011 et 2016 plutôt que les niveaux des population.

Notes:

[1] Seules les SDR dénombrées en 2011 et en 2016 ont été incluses dans le calcul de la croissance des populations.

[2] Les SDR sont classées selon le recensement de 2011.

Description accessible de l’image :

25 SDR les plus peuplées de l’Ontario : part de la population provinciale, recensement de 2016

Ce diagramme illustre la part de la population de l’Ontario que constituent les 25 subdivisions de recensement les plus peuplées de la province selon le recensement de 2016. En tout, 20,3 % de la population provinciale habitait à Toronto, 6,9 % à Ottawa et 5,4 % à Mississauga.

Retourner au graphique

25 SDR en importance en Ontario selon la part de la croissance provinciale, de 2011 à 2016

Ce diagramme illustre la part de la croissance démographique provinciale ayant eu lieu de 2011 à 2016  dans les 25 subdivisions de recensement les plus peuplées de l’Ontario. En tout, 19,5 % de la croissance démographique provinciale a eu lieu à Toronto, 11,7 % à Brampton et 8,5 % à Ottawa.

Retourner au graphique

10 grandes SDR ayant connu la croissance la plus rapide (population de 25 000 habitants et plus en 2011)

Ce diagramme illustre les taux de croissance des 10 subdivisions de recensement ayant une population de plus de 25 000 habitants qui ont connu la plus forte croissance démographique en Ontario de 2011 à 2016. La plus forte croissance a eu lieu à Milton avec 30,5 %, suivie de Bradford West Gwillimbury avec 25,8 % et Whitchurch-Stouffville avec 21,8 %.

Retourner au graphique

10 moyennes SDR ayant connu la croissance la plus rapide (population de 10 000 à 24 999 habitants en 2011)

Ce diagramme illustre les taux de croissance des 10 subdivisions de recensement ayant une population de 10 000 à 24 999 habitants en 2011 qui ont connu la plus forte croissance démographique en Ontario de 2011 à 2016. La plus forte croissance a eu lieu à King avec 23,2 %, suivie de Wasaga Beach avec 17,9 % et Essa avec 13,9 %.

Retourner au graphique

Renseignements : Alex Munger (416) 325-0102

Bureau des politiques économiques
Direction de l’analyse en matière de démographie et de travail