Faits saillants du recensement 2016 : Feuille de renseignements 8

Immigration

Cette fiche d’information examine les données du recensement de 2016 sur l’immigration et la citoyenneté publiées par Statistique Canada.

Proportion de personnes nées à l’étranger en Ontario

  • Selon le recensement de 2016, il y avait quelque 7,5 millions de personnes nées à l’étranger au Canada, représentant 21,9 % de la population totale. En Ontario, les 3 852 145 personnes nées à l’étranger représentaient 29,1 % de l'ensemble de la population, soit plus que dans toutes les autres provinces. La Colombie-Britannique arrivait au deuxième rang avec 28,3 %.
  • La proportion de personnes nées à l’étranger est en augmentation en Ontario depuis le début des années 1950, alors qu’elle était de 18,5 %.
  • Entre 2011 et 2016, le nombre de personnes vivant en Ontario et nées à l’étranger s’est accru de 6,7 %, par rapport à 3,2 % pour les personnes nées au Canada.
  • L’Ontario a attiré 39,0 % des 1,2 million nouveaux immigrants arrivés au Canada entre 2011 et 2016, une proportion similaire à la part Ontarienne de la population nationale (38,5 %).
  • D’après le recensement, 472 170 immigrants sont arrivés en Ontario entre 2011 et 2016. Ces nouveaux arrivants représentaient 12,3 % des personnes nées à l’étranger et 3,6 % de l'ensemble de la population en 2016.

Immigrants récents distribués plus également

  • Bien que la grande majorité des immigrants arrivés au Canada avant 2011 résident en Ontario (53,4 %) et en Colombie-Britannique (17,7 %), la répartition géographique des immigrants récents est plus juste au niveau national.
  • Parmi les immigrants arrivés au Canada entre 2011 et 2016, 39,0 % se sont installés en Ontario, 17,8 % au Québec, 17,1 % en Alberta, 14,5 % en Colombie-Britannique et 11,7 % dans le reste du pays.

Immigrants récents principalement originaires d’Asie

  • L’Asie (y compris le Moyen-Orient) est restée la source la plus importante d’immigrants pour l’Ontario. Entre 2011 et 2016, 68,8 % des nouveaux arrivants étaient originaires de cette région, contre 63,1 % entre 2006 et 2011.
  • Les nouveaux arrivants nés en Europe formaient le deuxième groupe le plus important d’immigrants récents avec 9,6 %, comparativement à 32,5 % des immigrants arrivés avant 2011.
  • Prise globalement, la proportion d’immigrants récents venant des Caraïbes et d’Amérique centrale et du Sud a diminué, passant de 12,2 % entre 2006 et 2011 à 9,8 % de 2011 à 2016. La part venant d’Afrique est demeurée relativement stable à 8,3 %.
  • Entre 2011 et 2016, l’Inde était le principal pays source de nouveaux arrivants qui se sont établis en Ontario (14,7 % des immigrants récents), suivie par la Chine (12,5 %), les Philippines (11,3 %) , le Pakistan (5,4 %) et l’Iran (4,5 %).

Toronto est la principale porte d’entrée des immigrants au Canada

  • Selon le recensement de 2016, il y avait 2 705 550 personnes nées à l’étranger à Toronto, soit plus que dans n’importe quelle autre région métropolitaine du pays. Ces personnes représentaient 70,2 % de la population immigrante de l’Ontario et 35,9 % de celle du Canada.
  • Entre 2011 et 2016, le nombre de personnes nées à l’étranger s’est accru de 6,6 % dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Toronto, par rapport à 4,4 % pour les personnes nées Canada.
  • En 2016, les personnes nées à l’étranger vivant à Toronto représentaient 46,1 % de l'ensemble de sa population, une faible hausse comparativement à 2011 (46,0 %), et le pourcentage le plus élevé de toutes les RMR au Canada. Vancouver était en deuxième place avec 40,8 %. La RMR de Hamilton, avec 24,4 %, était la cinquième au pays et la deuxième en Ontario.

Plus des trois quarts des nouveaux immigrants de l’Ontario se sont installés dans la RMR de Toronto

  • Parmi les 472 170 personnes nées à l’étranger qui ont immigré en Ontario entre 2011 et 2016, environ 356 930 (75,6 %) ont décidé de s’établir dans la RMR de Toronto. Ces immigrants récents représentaient 6,1 % de l'ensemble de la population de Toronto en 2016.
  • Les deux principaux pays sources d’immigrants récents étaient l’Inde et la Chine. Ensemble, ces deux pays ont représenté près de trois nouveaux arrivants sur dix dans la RMR de Toronto. 58 820 immigrants, soit 16,5 % de l'ensemble des nouveaux arrivants dans la RMR de Toronto venaient d’Inde. Un nombre supplémentaire de 49 815 nouveaux arrivants, soit 14,0 % du total, étaient originaires de Chine.

Proportion importante de personnes nées à l’étranger vivant dans les municipalités autour de la ville de Toronto

  • En 2016, la ville de Toronto abritait 1 266 000 personnes nées à l’étranger, soit plus que n’importe quelle autre municipalité de la province. Cependant, d’autres municipalités autour de Toronto comptent de plus fortes proportions de personnes nées à l’étranger.
  • En 2016, presque six habitants de Markham sur dix (58,7 %) étaient nés à l’étranger, soit plus que partout ailleurs en Ontario et la deuxième plus haute proportion au Canada après Richmond en Colombie-Britannique (60,2 %); en 2011, ce pourcentage était de 57,9 % à Markham.
  • Les autres municipalités de la RMR de Toronto abritant de fortes proportions de personnes nées à l’étranger étaient Richmond Hill (57,4 %), Mississauga (53,4 %), Brampton (52,3 %) et Toronto (47,0 %).
  • Toronto enregistre une chute de la proportion de personnes nées à l’étranger par rapport à l’ensemble de la population, en baisse par rapport à 50,0 % en 2006.

Novembre 2017

Description accessible de l’image :

Proportion de la population de l’Ontario née à l’étranger

Ce diagramme illustre la proportion de la population de l’Ontario née à l’étranger de 1911 à 2016. En 1911 la part était de 20,1 %, suivie d’une diminution jusqu’à 18,5 % en 1951 et d’une augmentation jusqu’en 2016 à 29,1 %.

Retourner au graphique

Distribution des immigrants au Canada par province

Ce diagramme illustre la distribution des immigrants au Canada par province. Parmi les immigrants qui sont arrivés avant 2011, 53,4 % sont allés en Ontario, 17,7 % en Colombie-Britannique, 13,8 % au Québec, 10,1 % en Alberta et 5,0 % dans le reste du pays. Parmi les immigrants récents, 39,0 % sont allés en Ontario, 17,8 % au Québec, 17,1 % en Alberta, 14,5 % en Colombie-Britannique et 11,7 % dans le reste du Canada.

Retourner au graphique

Proportion d’immigrants récents en Ontario par région d’origine

Ce diagramme illustre la proportion d’immigrants en Ontario par région d’origine. Parmi les immigrants d’avant 2011, 45,7 % venaient d’Asie, 32,5 % d’Europe, 6,7 % d’Amérique Centrale/du Sud, 6,4 % des Caraïbes, 5,5 % d’Afrique, 2,8 % d’Amérique du Nord et 0,3 % d’Océanie/Autre. Parmi les immigrants d’entre 2011 et 2016, 68,8 % venaient d’Asie, 9,6 % d’Europe, 5,3 % d’Amérique Centrale/du Sud, 4,5 % des Caraïbes, 8,3 % d’Afrique, 3,1 % d’Amérique du Nord et 0,4 % d’Océanie/Autre.

Retourner au graphique

Régions métropolitaines de recensement abritant les plus fortes proportions de personnes nées à l’étranger en 2016

Ce diagramme illustre les régions métropolitaines de recensement abritant les plus fortes proportions de personnes nées à l’étranger en 2016 : Toronto (46,1 %), Vancouver (40,8 %), Calgary (29,4 %), Abbotsford-Mission (24,8 %), Hamilton (24,1 %), Winnipeg (23,9 %), Edmonton (23,8 %), Montréal (23,4 %), Kitchener-Cambridge-Waterloo (23,0 %) et Windsor (22,9 %).

Retourner au graphique

Pourcentage de la population de la RMR de Toronto née à l’étranger par rapport au reste de l’Ontario

Ce diagramme illustre le pourcentage de la population de l’Ontario née à l’étranger vivant dans la RMR de Toronto et dans le reste de l’Ontario. Parmi les immigrants d’avant 2011, 69,5 % résident dans la RMR de Toronto et 30,5 % dans le reste de la province. Parmi les immigrants d’entre 2011 et 2016, 75,6 % résident dans la RMR de Toronto et 24,4 % dans le reste de la province.

Retourner au graphique

Municipalités de la RMR de Toronto ayant le plus grand pourcentage de personnes nées à l’étranger, 2011 et 2016

Ce diagramme illustre les municipalités de la RMR de Toronto ayant le plus grand pourcentage de personnes nées à l’étranger. De 2011 à 2016, la part a changé à Markham de 57,9 % à 58,7 %, à Richmond Hill de 54,9 % à 57,4 %, à Mississauga de 52,9 % à 53,4 %, à Brampton de 50,6 % à 52,3 %, à Toronto de 48,6 % à 47,0 %, à Vaughan de 46,4 % à 46,3 %, et à Ajax de 34,2 % à 38,9 %.

Retourner au graphique

Contacter Alex Munger au 416 325-0102

Bureau des politiques économiques
Direction de l’économie du travail