Remises et exemptions au point de vente accordées aux Premières Nations de l'Ontario

Le 17 octobre 2018, la vente de cannabis récréatif a été légalisée en Ontario. Tandis que la taxe de vente harmonisée (TVH) s'applique généralement aux produits de cannabis, l'achat de la majorité des formes de cannabis récréatif n'est pas admissible à l'exemption de la TVH au point de vente à l'intention des Premières Nations. Le cannabis thérapeutique demeure admissible à la remise de la composante provinciale de la TVH (8 %), pourvu que tous les critères relatifs à la remise soient respectés. Veuillez consulter le site Web de Santé Canada pour en savoir plus sur les exigences pour obtenir du cannabis thérapeutique. Apprenez-en davantage sur ce qui est taxable et ce qui ne l'est pas et sur la façon de traiter une remise au point de vente de la TVH.


Le ministère des Finances connaît une augmentation du nombre et du volume de demandes de remise de la TVH de l'Ontario aux Premières Nations. Le traitement de ces demandes de remise prend plus de temps que la norme de service du ministère, qui est de 40 jours ouvrables. Nous vous remercions de votre patience alors que nous continuons de traiter ces demandes rapidement. Pour de plus amples renseignements, consultez la FAQ à la fin de cette page.

Le contenu du présent guide ne modifiera en aucune façon l'application de l'exemption aux termes de l'article 87 de la Loi sur les Indiens ni son incidence sur la taxe sur les produits et services et la taxe de vente harmonisée (TPS et TVH).

Le présent guide contient des renseignements sur l'exemption au point de vente pour la composante provinciale de huit pour cent de la taxe de vente harmonisée (TVH) ainsi que sur les exemptions de la taxe de vente au détail de l'Ontario (TVD) accordées aux peuples des Premières Nations de l'Ontario.


Remise au point de vente de la TVH

À compter du 1er septembre 2010

Le 17 juin 2010, le gouvernement de l'Ontario a annoncé que la remise de la taxe de vente au détail actuellement accordée aux membres des Premières Nations ayant une carte de statut, aux bandes et aux conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations continuera d'être offerte pour les biens et services admissibles achetés hors réserve (y compris les ventes et les locations à bail) pendant que l'Ontario passe à la TVH.

À compter du 1er septembre 2010, les membres des Premières Nations ayant une carte de statut, les bandes et les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations sont admissibles au point de vente à une remise de la composante ontarienne de huit pour cent de la TVH sur les produits et services admissibles.

La remise au point de vente accordée aux membres des Premières Nations ayant une carte de statut, aux bandes et aux conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations s'appliquera uniquement aux achats ou aux importations de biens ou services admissibles effectués en dehors de la réserve et qui sont destinés à la consommation personnelle du membre des Premières Nations ayant une carte de statut ou à la consommation ou à l'utilisation exclusives de la bande ou du conseil de bande.

La remise au point de vente accordée aux Premières Nations ne s'appliquera pas lorsqu'un autre allégement de taxe est offert, comme dans les cas suivants :

  • Lorsque l'acheteur est admissible aux crédits de taxe sur les intrants pour la TVH exigible (p. ex., pour l'achat de fournitures servant aux activités commerciales de l'acheteur)
  • Lorsque les fournitures donnent déjà droit à un allégement de la TVH parce qu'elles sont détaxées (p. ex., produits d'épicerie de base) ou exemptes de taxe (p. ex., certains services de soins de santé)
  • Si le bien est un article désigné donnant droit à une remise au point de vente pour la composante provinciale de la TVH (p. ex., vêtements pour enfants, livres imprimés).

À compter du 1er septembre 2010, les vendeurs accorderont un crédit (une remise) au moment de la vente, lequel équivaudra à la composante provinciale de huit pour cent de la TVH s'appliquant aux produits ou services admissibles achetés hors réserve.

Aussi à compter du 1er septembre 2010, l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) créditera la composante provinciale de huit pour cent de la TVH sur les biens admissibles importés par des membres des Premières Nations ayant une carte de statut, des bandes et des conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations.

Au moment de l'achat, les membres des Premières Nations de l'Ontario devront présenter au vendeur ou, dans le cas d'une importation, à un agent des services frontaliers, un Certificat de statut d'Indien valide émis par le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien.

En règle générale, les acheteurs ayant une carte de statut ne seront pas obligés de faire de démarches supplémentaires pour profiter de cette remise au point de vente. Lorsqu'un membre des Premières Nations achète ou importe un produit ou service admissible, le vendeur lui accorde la remise au point de vente en lui créditant la composante ontarienne de la TVH et en ne percevant que la composante fédérale de cinq pour cent de la TVH.

Pour les biens importés admissibles, l'allégement de la composante provinciale de huit pour cent de la TVH sera appliqué à titre de déduction du montant que les membres des Premières Nations ayant une carte de statut, les bandes ou les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations seraient tenus de verser sur le bien importé au point d'entrée.

Si un membre des Premières Nations ayant une carte de statut, une bande ou un conseil de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations paie la composante ontarienne de la TVH sur l'achat ou l'importation d'un produit admissible (autrement dit, si le vendeur ne lui a pas crédité cette composante), il aura le droit de faire une demande de remise auprès du ministère des Finances de l'Ontario pour le montant de TVH versé.

Portée de la remise

La remise au point de vente de la TVH à l'intention des Premières Nations de l'Ontario sera généralement assujettie à la pratique en matière de remise de la TVD pour les produits ou services achetés hors réserve par des membres des Premières Nations ayant une carte de statut, des bandes et des conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations, telle qu'elle existait avant le 1er juillet 2010.

La remise au point de vente s'ajoute à l'exemption actuellement accordée aux membres des Premières Nations ayant une carte de statut aux termes de l'article 87 de la Loi sur les Indiens (Canada), lequel s'applique au régime de la TPS/TVH. Pour de plus amples renseignements sur l'application de la TPS/TVH aux achats effectués par des membres des Premières Nations ayant une carte de statut, veuillez consulter le site Web de l'Agence du revenu du Canada, à www.cra-arc.gc.ca.

Critères d'admissibilité

La remise au point de vente accordée aux Premières Nations est réservée aux entités suivantes :

  • Les personnes ayant une carte de statut et vivant en Ontario
  • Les personnes ayant une carte de statut qui sont des résidents canadiens et habitent dans la réserve d'Akwesasne
  • Les bandes ou conseil de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations (y compris la réserve d'Akwesasne).

Biens ou services donnant droit à la remise au point de vente de la  TVH

Les biens ou services suivants donnent droit à la remise au point de vente lorsqu'ils sont acquis en Ontario ou importés dans la province :

  • Biens meubles corporels (y compris les véhicules motorisés neufs ou usagés, achetés auprès d'un concessionnaire automobile, et les repas à emporter) autres que les biens meubles corporels indiqués ci-dessous, à la section Biens meubles corporels ne donnant pas droit à la remise au point de vente de la TVH
    • Le cannabis thérapeutique acheté d'un producteur autorisé par le gouvernement fédéral
    • Les produits de cannabis à faible teneur de tétrahydrocannabinol (THC)* qui ne portent pas le timbre « droits acquittés »
    • Les accessoires pour la consommation de cannabis (p.ex., papier à rouler, pipes, vaporisateurs)
  • Entente sur la garantie ou l'entretien de biens meubles corporels admissibles
  • Services d'installation, de montage, de démontage, de réglage, de réparation ou d'entretien de biens meubles corporels admissibles
  • Service de télécommunications (y compris la câblodistribution, le téléphone et Internet) au sens de la partie IX de la Loi sur la taxe d'accise (Canada).

En général, les services donnant droit à la remise au point de vente sont ceux qui sont exemptés de la TVD lorsque c'est un membre des Premières Nations ayant une carte de statut qui en fait l'achat.

*Remarque - un produit du cannabis à faible teneur de THC signifie le cannabis séché, l’huile de cannabis ou le cannabis frais dont aucune partie ne compte plus que la limite maximale de rendement de 0,3 % de THC. Veuillez consulter la Loi de 2001 sur l’accise du gouvernement fédéral pour de plus amples renseignements.

Biens meubles corporels ne donnant pas droit à la remise au point de vente de la TVH

Les biens meubles corporels suivants ne donnent pas droit à la remise au point de vente et restent assujettis à la TVH :

  • Repas pris au restaurant, autres que repas à emporter
  • Biens meubles corporels fournis en vertu d'une entente de services de traiteur
  • Électricité, gaz naturel et toute autre forme d'énergie
  • Essence au sens de la Loi de la taxe sur l'essence et carburant au sens de la Loi de la taxe sur les carburants
  • Alcool, bière, vin et autres boissons alcoolisées
  • Tabac au sens de la Loi de la taxe sur le tabac
  • La majorité des formes de cannabis récréatif (à l’exception des produits du cannabis à faible teneur de THV); ces articles porteront le timbre « droits acquittés »

Autres biens et services exclus de la remise au point de vente de la  TVH

Voici des exemples de biens et services ne donnant pas droit à la remise au point de vente et qui sont donc assujettis à la TVH :

  • Biens meubles incorporels ne se trouvant pas dans une réserve
  • Biens immobiliers (p. ex., nouveaux condos, maisons et maisons mobiles), hébergement transitoire (p. ex., chambres d'hôtel) et stationnement, non situés dans une réserve
  • Services non taxables en vertu de la TVD (p. ex., lave-auto, gravure de bijoux)
  • Tous les autres services qui ne sont pas exemptés de la TPS/TVH pour le public en général demeureront généralement taxables pour les membres des Premières Nations ayant une carte de statut sous le régime de la TVH lorsqu'ils ne sont pas effectués sur une réserve (p. ex., coupes de cheveux, services de massothérapie, services de nettoyage à sec, rénovations domiciliaires et services funéraires).

Filières de distribution où la remise au point de vente de la TVH n'est pas permise

Les vendeurs n'accorderont pas la remise au point de vente pour les biens ou services admissibles qui sont achetés sur Internet ou par l'intermédiaire d'autres filières de distribution pour lesquelles il est impossible de vérifier si la personne a présenté un Certificat de statut d'Indien. De plus, la remise au point de vente ne sera pas créditée sur les biens importés et reçus par la poste ou par messagerie.

Les membres des Premières Nations ayant une carte de statut, les bandes ou les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations qui se procurent des biens ou services admissibles par l'intermédiaire de ces filières de distribution peut demander au ministère des Finances de l'Ontario une remise de la composante provinciale de huit pour cent de la TVH qui a été payée.

Responsabilités de l'acheteur

Les membres des Premières Nations ayant une carte de statut doivent présenter un Certificat de statut d'Indien valide pour demander la remise sur les biens ou services admissibles. Pour pouvoir demander la remise au point de vente, ils doivent acquérir ou importer les biens ou services admissibles pour leur utilisation ou consommation personnelle exclusivement. La remise au point de vente ne sera pas accordée aux membres des Premières Nations ayant une carte de statut dans les cas où les biens ou services qu'ils acquièrent ne sont pas destinés à leur consommation personnelle.

Les bandes et les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations doivent présenter une déclaration écrite (p. ex., une lettre portant l'en-tête officiel de la bande et signée par un représentant autorisé de la bande) attestant que les biens ou services sont destinés exclusivement à l'utilisation ou à la consommation de la bande ou du conseil de bande. La remise au point de vente ne sera pas accordée aux bandes ni aux conseils de bande dans les cas où les biens ou services acquis ne sont pas destinés à l'usage de la bande ou du conseil de bande.

Pour voir des exemples de certificats de statut d'Indien valides, consultez la section Conseil fiscal sur la TVD 2, Certificats de statut d'Indien.

Responsabilités des vendeurs

Les vendeurs doivent :

  • s'assurer que l'article acheté est admissible à la remise
  • confirmez visuellement qu'il y a sur la carte de certificat de statut d'Indien une photo de l'acheteur (remarque : la carte doit être présentée à chaque achat)
  • enregistrez la date d'achat, le nom de l'acheteur, le numéro de carte, le numéro d'enregistrement de la bande et une brève description des biens vendus. Ces registres doivent être conservés à des fins de vérification.

Si l'acheteur présente un document de confirmation d'inscription temporaire émis par le gouvernement fédéral plutôt qu'une carte de certificat de statut d'Indien, le détaillant doit le valider en :

  • examinant une pièce d'identité gouvernementale avec une photo de la personne (p. ex., permis de conduire) qui confirme que le nom de la personne correspond à celui sur le document temporaire
  • confirmant que le document temporaire porte le sceau du registraire des Indiens en relief dans le coin inférieur droit du document.

Une photocopie du document de confirmation d'inscription temporaire n'est pas acceptable. Le document de confirmation d'inscription temporaire sera considéré comme non valide s'il a été modifié d'une façon quelconque.

Les autres cartes (p. ex., carte de bande, carte de Métis) ne sont pas permises pour la remise au point de vente de la TVH à l'intention des Premières Nations.

Remises de la TVH

Lorsque la remise au point de vente à l'intention des Premières Nations n'est pas accordée par le vendeur

Les membres des Premières Nations ayant une carte de statut, les bandes et les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations qui ont payé la composante ontarienne de huit pour cent de la TVH sur des biens ou services admissibles acquis ou importés par la poste ou par messagerie le 1er septembre 2010 ou après cette date peuvent demander la remise de cette taxe en envoyant une Demande de remise de la TVH de l'Ontario aux Premières Nations pour le 1er septembre 2010 ou après ce jour au ministère des Finances de l'Ontario.

On invite les membres des Premières Nations, les particuliers et les familles, ainsi que les bandes et les conseils de bande à accumuler les reçus avant de remplir une demande plutôt que de présenter plusieurs demandes de remise de petits montants.

Aux demandes de remise, il est nécessaire de joindre les reçus originaux des biens ou services admissibles, ainsi qu'une photocopie des deux côtés du Certificat de statut d'Indien ou, s'il s'agit d'une bandeou d'un conseil de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations, une lettre de la bande ou du conseil attestant que les biens ou services sont destinés exclusivement à la consommation ou à l'utilisation de la bande ou du conseil de bande.

Les demandes de remise de la TVH payée en Ontario ou pour des biens admissibles importés au Canada doivent être faites dans un délai de quatre ans. Les demandes de remise de la TVH payée dans une autre province participante, mais dont les biens ont été importés en Ontario dans les 30 jours suivant la date d'achat, doivent être envoyées dans un délai d'un an suivant la date des biens importés en Ontario. Toutes les demandes de remise doivent être transmises au :

Ministère des Finances
33, rue King Ouest
CP 625
Oshawa ON L1H 8E9

Remises de toute autre TVH payée par erreur

Dans tous les autres cas où la composante ontarienne de la TVH est payée par erreur (y compris lorsque le fournisseur omet d'accorder une remise au point de vente de la TVH ontarienne sur les articles désignés, tels que journaux imprimés, aliments préparés et boissons admissibles, livres imprimés, articles pour enfants et produits d'hygiène féminine), les membres des Premières Nations ayant une carte de statut, les bandes et les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations doivent faire une demande auprès de l'Agence revenu du Canada (ARC) pour obtenir une remise. Pour savoir comment demander une remise de la TVH payée par erreur, communiquez avec l'ARC en composant le 1-800-959-5525.

Autres renseignements

Pour obtenir des renseignements sur la façon dont un vendeur inscrit aux fins de la TPS/TVH doit déclarer la remise au point de vente accordée aux Premières Nations de l'Ontario, veuillez consulter le document Info TPS/TVH GI-106, Exigences de déclaration à l'intention des fournisseurs inscrits aux fins de la TPS/TVH visant l'allégement de taxe accordé au point de vente aux Premières Nations de l'Ontario. Il est à noter que ces exigences de déclaration concernent uniquement la remise au point de vente accordée aux Premières Nations de l'Ontario et excluent toute autre exemption au régime de la TPS/TVH aux termes de l'article 87 de la Loi sur les Indiens (Canada) ou toute situation où une remise au point de vente de la TVH ontarienne est accordé sur certains articles désignés.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer directement avec l'ARC en composant le 1-800-959-5525.

Exemption au point de vente de la TVD

Portée de l'exemption

Après le 30 juin 2010, la taxe de vente au détail (TVD) continue de s'appliquer sur un nombre très limité d'articles.

Achat de véhicules désignés auprès d'un vendeur privé

À compter du 1er juillet 2010, la TVD de 13 pour 100 est exigible sur les véhicules désignés achetés auprès d'un vendeur privé (p. ex., une personne qui n'est pas inscrite aux fins de la TPS/TVH). Les véhicules désignés sont les suivants :

À compter du 1er septembre 2010, les membres des Premières Nations ayant une carte de statut, les bandes et les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations peuvent transférer les véhicules désignés qui ont été achetés auprès d'un vendeur privé en dehors de la réserve sans payer la TVD.

Les membres des Premières Nations ayant une carte de statut qui achètent un véhicule désigné auprès d'un vendeur privé peuvent demander une exemption de la TVD de 13 pour 100 en présentant leur Certificat de statut d'Indien au moment de l'enregistrement du véhicule à un Bureau d'immatriculation et de délivrance des permis de conduire ou à un Centre ServiceOntario.

Les bandes et les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations peuvent demander l'exemption en présentant une lettre attestant que le véhicule est destiné exclusivement à l'utilisation de la bande ou du conseil de bande.

Régimes d'assurance et d'avantages sociaux

L'Ontario continuera de prélever la taxe au taux de huit pour cent sur les mêmes types de primes d'assurance qui étaient assujettis à la TVD avant le 1er juillet 2010. Les assurances exemptes de TVD avant le 1er juillet 2010, telles que les primes d'assurance-automobile, continueront de l'être après le 30 juin 2010. Certains coûts et frais, notamment les frais d'administration de régimes d'avantages sociaux qui sont assujettis à la TVH, seront exemptés de la TVD.

La TVD de huit pour cent ne s'applique pas aux contrats d'assurance conclus par les membres des Premières Nations ayant une carte de statut, les bandes ou les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premièers Nations à l'égard de biens meubles ou immeubles situés dans une réserve. Elle s'appliquera par contre aux primes d'assurance relatives aux biens situés hors des réserves, comme c'était le cas avant le 1er juillet 2010.

Si un membre des Premières Nations ayant une carte de statut réside sur une réserve et travaille pour un employeur situé en dehors de la réserve, les primes d'assurance versées par le membre des Premières Nations ayant une carte de statut et par l'employeur pour l'assurance collective sont exemptées de la TVD de huit pour cent, comme c'était le cas avant le 1er juillet 2010. Si le membre des Premières Nations ayant une carte de statut ne réside pas sur la réserve, la TVD s'applique aux portions des primes versées par l'employeur et par l'employé dans un régime d'avantages sociaux, le cas échéant.

Responsabilités de l'acheteur et du vendeur

Les membres des Premières Nations ayant une carte de statut doivent présenter un Certificat de statut d'Indien valide pour demander l'exemption de la taxe sur un véhicule désigné ou sur un contrat d'assurance taxable acheté auprès d'un vendeur. Le véhicule qu'ils acquièrent ou importent doit être réservé exclusivement à leur usage personnel. Le contrat d'assurance doit être admissible à une exemption de la TVD.

Les bandes et les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations doivent présenter une déclaration écrite (p. ex., une lettre portant l'en-tête officiel de la bande et signée par un représentant autorisé de la bande) attestant que le véhicule désigné est destiné exclusivement à l'utilisation de la bande ou du conseil de bande et que le contrat d'assurance est admissible à une exemption de la TVD.

On ne peut demander l'exemption au point de vente si le véhicule désigné ou le contrat d'assurance taxable est acquis à d'autres fins.

Les vendeurs d'assurance doivent voir la photographie apparaissant sur le Certificat de statut d'Indien et confirmer que c'est bien celle de l'acheteur. Il doit ensuite transcrire les renseignements indiqués sur la carte, soit la date, le nom de la personne, le numéro de la carte, le numéro de registre ou de bande et une courte description du contrat d'assurance vendu. Lorsque la vente est faite à une bande ou à un conseil de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations, le vendeur doit conserver la déclaration fournie pour obtenir l'exemption. Ces éléments seront conservés à des fins de vérification.

Remises de la TVD

Les membres des Premières Nations ayant une carte de statut, les bandes et les conseils de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nationsqui ont payé la TVD par erreur peuvent demander une remise auprès du ministère des Finances de l'Ontario en remplissant la Demande de remise de la taxe de vente au détail sur les primes d'assurance ou de régimes d'avantage sociaux.

Aux demandes de remise, il est nécessaire de joindre les reçus originaux des achats admissibles, ainsi qu'une photocopie des deux côtés du Certificat de statut d'Indien ou, s'il s'agit d'une bande ou d'un conseil de bande d'une réserve ontarienne des Premières Nations, une lettre de la bande ou du conseil attestant que le véhicule désigné ou la prime d'assurance est destiné exclusivement à l'utilisation de la bande ou du conseil de bande. Toutes les demandes de remise doivent être envoyées dans un délai de quatre ans à compter de la date de paiement de la taxe au :

Ministère des Finances
33, rue King Ouest
CP 625
Oshawa ON L1H 8E9

Autres renseignements

Téléphone

Communiquez avec le ministère des Finances de l'Ontario en composant le :

  • 1-866-ONT-TAXS (1-866-668-8297)
  • 1-800-263-7776 pour la appareil de télécommunications pour sourds (ATS)

Interprétation écrite

Pour obtenir une interprétation écrite d'une situation qui n'est pas abordée dans la présente publication, veuillez envoyer votre demande par écrit à l'adresse suivante :

Ministère des Finances
Services consultatifs
33, rue King Ouest, 3e étage
Oshawa ON L1H 8H5


FAQ - Programme de remise de la composante ontarienne de la TVH aux Premières Nations

Pourquoi le ministère a‑t‑il fait des changements au programme de remise de la composante ontarienne de la TVH aux Premières Nations?

Les changements étaient uniquement de nature administrative et n'ont aucun effet sur le droit des membres des Premières Nations admissibles à l'un ou l'autre des éléments suivants :

  • d'obtenir une remise au point de vente de la composante ontarienne de 8 % de la TVH sur les biens et services admissibles
  • de soumettre une demande de remise au ministère lorsque l'entreprise ne peut pas ou ne veut pas fournir une remise au point de vente.

Ces changements administratifs ont été apportés pour aider le ministère à traiter les remises plus rapidement pour les personnes qui ont soumis une demande.

Quels changements administratifs apportés au programme de remise me touchent personnellement?

Des changements ont été apportés pour éclaircir le formulaire de demande et les instructions. Une limite de 100 reçus par demande a aussi été imposée afin d'améliorer le temps de traitement, ce qui pourrait faire en sorte que vous receviez votre remise plus rapidement.

Qu'arrive‑t‑il si je soumets plus de 100 reçus à la fois?

Il y a une limite de 100 reçus « par demande ». Vous pouvez produire plus d'une demande de remise à la fois. Les demandes qui comprennent plus de 100 reçus seront quand même traitées, mais leur traitement pourrait être plus long.

Qu'arrive‑t‑il si j'utilise l'ancien formulaire pour produire ma demande?

Les demandes reçues sur l'ancien formulaire seront quand même traitées.

Pourquoi le ministère exige‑t‑il les reçus originaux? Une photocopie ne devrait‑elle pas suffire?

Le ministère exige les reçus originaux pour vérifier leur authenticité.

Comment puis‑je ravoir mes reçus du ministère?

Le ministère retournera tous les reçus soumis avec chaque demande. Si un reçu est requis à des fins de garantie, veuillez en conserver une copie pour vos dossiers.

Les entreprises sont‑elles requises par la loi de fournir une remise au point de vente?

Non, les entreprises ne sont pas obligées de fournir une remise au point de vente.

Les entreprises peuvent‑elles exiger qu'un acheteur admissible fournisse des renseignements personnels (par exemple, son nom, son adresse électronique, son numéro de téléphone et son adresse domiciliaire) avant de fournir la remise?

La loi n'exige pas que les entreprises obtiennent le code postal d'un acheteur ou d'autres renseignements comme la signature, le numéro de téléphone, l'adresse électronique ou domiciliaire pour valider la remise. Toutefois, la loi relative à la remise n'interdit pas non plus la collecte de renseignements additionnels pour soutenir un processus opérationnel.

Une entreprise qui choisit de fournir une remise doit confirmer visuellement que la photo sur le certificat de statut correspond à l'acheteur et doit, au moins, enregistrer la date, le nom, le numéro de certificat et le numéro d'enregistrement de la bande et une brève description du bien ou du service vendu.

Qu'arrive‑t‑il si je ne veux pas fournir les renseignements additionnels demandés par l'entreprise?

Demandez d'abord à l'entreprise si elle vous fournira tout de même la remise si vous ne fournissez pas les renseignements additionnels.

Si l'entreprise ne peut pas ou ne veut pas fournir la remise au point de vente, les acheteurs admissibles peuvent demander la remise directement du ministère des Finances.

Le ministère communiquera‑t‑il avec moi par téléphone pour discuter la remise?

Nous pourrions, à l'occasion, communiquer avec les demandeurs de remise par téléphone pour obtenir des précisions au sujet des reçus soumis ou de l'information fournie sur la demande de remise. Ainsi, nous pourrons traiter la demande plus rapidement.

Nous reconnaissons qu'il y a des préoccupations par rapport aux arnaques téléphoniques. Le personnel du ministère énoncera clairement qui est à l'appareil et fournira un numéro à rappeler au besoin. Le personnel du ministère ne demandera pas au téléphone les renseignements de votre carte de crédit, vos renseignements bancaires ou toute autre information sans rapport avec la demande de remise.

Les demandeurs qui ne veulent pas discuter de leur demande au téléphone peuvent demander à l'appelant de leur transmettre une lettre de suivi.

Les entreprises à l'extérieur de l'Ontario peuvent‑elles offrir une remise au point de vente de la TVH de l'Ontario aux Premières Nations?

Non. Les remises au point de vente peuvent seulement être offertes par les entreprises situées en Ontario.

Toutefois, vous pourriez être admissible au remise directement du ministère des Finances si la TVH a été payée sur des biens admissibles importés en Ontario. Veuillez prendre note que cela s'applique uniquement à la TVH qui a été payée et non aux autres taxes provinciales. Veuillez communiquer avec le ministère au 1‑866‑ONT‑TAXS (1‑866‑668‑8297) pour des précisions.

Combien de temps m'est‑il accordé pour produire une demande de remise?

Les demandes de remise de la TVH payée en Ontario doivent en principe être soumises dans les quatre ans de la date à laquelle la taxe a été payée.

Toutefois, cette période peut être considérablement plus courte (par exemple, un an) pour certaines importations en Ontario. Veuillez communiquer avec le ministère au 1‑866‑ONT‑TAXS (1‑866‑668‑8297) pour des précisions.

Que dois‑je faire si j'ai d'autres questions sur la remise de la TVH au point de vente à l'intention des Premières Nations ou sur l'état de ma demande de remise?

Communiquez avec le ministère au 1‑866‑ONT‑TAXS (1‑866‑668‑8297) Vous trouverez aussi des renseignements additionnels en ligne aux liens suivants :

Page : 3048  |