Les assurances et les régimes d'avantage sociaux

Cette page décrit comment la taxe de vente au détail (TVD) s'applique aux contrats d'assurance et aux régimes d'avantages sociaux. Veuillez prendre note que cette page remplace la version précédente intitulée Assurance – renseignements généraux, publiée en septembre 2006.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer sans frais avec le ministère des Finances au 1‑866‑ONT‑TAXS (1‑866‑668‑8297) ou visitez ontario.ca/finances.

Pour des renseignements sur l'obligation de payer le volet fédéral et le volet provincial de la taxe de vente harmonisée (TVH), veuillez communiquer avec l'Agence du revenu du Canada au 1‑800‑959‑5525 ou visitez www.arc.gc.ca/tpstvh.

Les renseignements contenus sur cette page sont fournis à titre indicatif seulement et ne remplacent aucunement la (les) loi(s) pertinente(s).

Primes taxables

La taxe de vente au détail (TVD) établie au taux de 8 % s'applique aux primes versées en vertu de contrats taxables d'assurance personnelle et d'assurance collective, à certaines cotisations versées dans des régimes capitalisés d'avantages sociaux, à des prestations et à certains paiements effectués en vertu de régimes non capitalisés et de fiducies admissibles, ainsi qu'à des montants devant être versés à des régimes d'assurance ou des fonds d'indemnisation établis par la loi. Les cotisations des souscripteurs à des bourses d'assurance réciproque sont également assujetties à la TVD.

Exemples

  • contrats d'assurance d'un bien situé en Ontario
  • véhicules tout‑terrain assurés sous un contrat d'assurance immobilière
  • contrats d'assurance s'appliquant aux motoneiges
  • assurance–annulation de voyage lorsque la personne assurée peut annuler un voyage avant de quitter l'Ontario
  • assurance des risques des entrepreneurs en construction pour un ouvrage en construction. Ce type d'assurance diffère du cautionnement d'exécution ou du cautionnement garantissant les paiements, non assujettis à la TVD
  • assurance‑vie collective couvrant une personne qui a obtenu une hypothèque
  • paiements versés à un régime d'avantages sociaux couvrant les médicaments, les soins dentaires et les soins de la vue d'employés.

La prime comprend les droits, les cotisations et les frais d'administration (p. ex., pour la gestion des réclamations, le traitement des dossiers, le courtage) versés pour la prestation de services ou l'administration en vertu d'un contrat, et d'autres contreparties (à l'exclusion des frais assujettis à la TVH).

L'assurance signifie l'engagement par une personne envers une autre de l'indemniser de tout sinistre ou de la dégager de toute responsabilité du fait d'un sinistre relativement à un risque ou à un péril déterminé auquel l'objet assuré peut être exposé, ou de verser une somme d'argent ou toute autre chose de valeur lorsqu'un certain événement se produit. Le terme s'entend, en outre, de l'assurance‑vie. Les contrats peuvent comprendre une police, un certificat, une note de couverture, une quittance de renouvellement, un contrat écrit, scellé ou non, et une convention orale exécutoire.

La TVD est acquittée en même temps que la prime. Lorsque la prime annuelle est acquittée par versements, la TVD s'applique à chaque mensualité, mais ne s'applique pas à des frais raisonnables pour le droit d'effectuer des versements mensuels, s'ils sont indiqués séparément.

Droits non assujettis à la TVD

Toute partie d'une prime qui est assujettie à la TVH (p. ex., certains frais d'administration) est exemptée de la TVD. Pour plus de renseignements sur la TVH, veuillez‑vous adresser à l'Agence du revenu du Canada au 1‑800‑959‑5525 ou visitez www.arc.gc.ca/tpstvh.

Les frais de consultation, pour retard de paiement, pour provision insuffisante ou les frais similaires ainsi que les frais de financement raisonnables ne sont pas assujettis à la TVD. Les droits d'adhésion et les droits de souscription relatifs à l'assurance hypothécaire ne sont pas assujettis à la taxe.

Les frais de financement s'appliquent au droit de payer la prime par versements plutôt que de la payer dès la conclusion du contrat. Il est estimé que les intérêts constituent des frais de financement.

Responsabilité relative à la TVD

Le percepteur de la prime est ordinairement la personne responsable de la perception et de la remise de la TVD. Lorsqu'il existe une entente avec un courtier ou un agent, il se peut que la responsabilité de la perception et de la remise soit celle de l'agent ou du courtier, selon les termes de l'entente entre les parties et selon que l'assureur est inscrit auprès du ministère des Finances de l'Ontario et qu'il est titulaire d'un permis de vendeur. Le cas échéant, l'assureur pourrait aussi être tenu responsable de l'exactitude de la perception et de la remise des montants par ses agents ou ses courtiers. Il revient à l'assureur de vérifier que les agents et les courtiers perçoivent et remettent la TVD avec exactitude.

Les acheteurs d'assurance taxable doivent veiller à payer la TVD. Tout souscripteur non facturé pour la TVD (p. ex., en s'assurant auprès d'un assureur situé hors de l'Ontario) doit établir lui‑même le montant de TVD à verser et remettre ce montant au ministère des Finances dans les 23 premiers jours du mois suivant celui du paiement de la prime.

Pour de plus amples renseignements sur la responsabilité relative à la perception de la TVD, veuillez consulter la section intitulée Acheteurs et vendeurs – qui paie, perçoit et remet la TVD (inscription des vendeurs).

Assurance collective

L'assurance collective couvre les participants provenant d'un groupe précisé en vertu d'un contrat‑cadre.

Contrat‑cadre

Le contrat‑cadre est une police d'assurance émise par le souscripteur à la personne qui offre les produits d'assurance à ses participants. Il décrit les risques couverts, conditions et critères d'admissibilité à ceux et celles qui souhaitent acheter l'assurance. La compagnie d'assurance n'émet pas de polices individuelles aux participants.

Exemple

Les universités peuvent offrir une assurance‑vie à leurs anciens élèves. L'université est titulaire d'un contrat‑cadre. La compagnie d'assurance n'émet pas de polices individuelles aux participants. La couverture d'assurance est considérée comme une assurance collective taxable et la TVD doit être facturée sur les primes d'assurance.

Primes de l'employeur

Les primes versées par l'employeur pour l'assurance collective sont taxables selon le lieu d'emploi et non selon le lieu de résidence. Lorsqu'un employé travaille en Ontario, ou si son salaire est versé à partir de l'Ontario, les primes de l'employeur sont taxables.

Primes de l'employé

Les primes versées par l'employé pour l'assurance collective sont taxables selon le lieu d'emploi et selon le lieu de résidence. Un employé doit travailler et résider en Ontario pour que ses primes d'employé soient taxables.

Application de la TVD aux primes d'assurance collective

Lieu de résidence de l'employé Lieu de travail de l'employé Primes de l'employeur Primes de l'employé
Ontario Ontario Taxables Taxables
Hors de l'Ontario Ontario Taxables Exemptes
Ontario Hors de l'Ontario Exemptes Exemptes

Régimes d'avantages sociaux

Protection contre les risques

Les régimes d'avantages sociaux accordent une protection personnelle contre un risque qui pourrait autrement être obtenue en souscrivant un contrat d'assurance, que les avantages soient partiellement assurés ou non. La protection personnelle contre un risque comprend toute promesse de verser une prestation à un particulier, soit à la suite d'un décès ou d'une invalidité, pour des soins de santé complémentaires (médicaments, soins dentaires, soins de la vue ou de l'ouïe), ou encore comme protection contre une perte de revenu à la suite d'une maladie ou d'un accident, ou de toute autre promesse de prestation similaire. Les régimes d'avantages sociaux comprennent les régimes par capitalisation, les régimes sans capitalisation et les fiducies admissibles.

Titulaire du régime

Le titulaire du régime est la personne qui procure un régime d'avantages sociaux; il s'agit notamment d'un employeur titulaire d'un régime d'avantages sociaux interentreprises, et le titulaire d'une fiducie admissible.

Régime d'avantages sociaux interentreprises

Les régimes d'avantages sociaux interentreprises procurent aux employés de deux employeurs non liés ou plus, une protection personnelle contre un risque aux termes d'un seul régime d'avantages sociaux par capitalisation.

Les régimes d'avantages sociaux interentreprises sont généralement offerts dans un contexte où des employés syndiqués sont à l'emploi de plus d'un employeur (p. ex., les métiers de la construction). Ces régimes sont établis conjointement par le syndicat concerné et par les employeurs dans le cadre d'une convention collective, en vue de procurer aux employés des avantages dans le cadre de régimes d'assurance‑santé ou d'aide sociale. Les divers employeurs contribuent au régime selon les revenus de chacun des employés.

Tout employeur est tenu d'appliquer la taxe de vente au détail de 8% à ses primes versées pour le régime. Les employeurs sont également tenus de percevoir et de remettre la TVD s'appliquant à toute prime versée par les employés pour le régime.

Régimes par capitalisation

Un régime d'avantages sociaux par capitalisation (à l'inclusion d'un régime d'avantages sociaux interentreprises) s'entend d'un régime où les montants versés par le titulaire du régime dans un fonds à partir duquel seront versées les prestations, sont supérieurs aux montants nécessaires au versement des prestations prévisibles et payables dans les trente jours du paiement de la prime. Les montants versés au fonds, autres que les montants compris dans la rémunération totale en Ontario assujettis à l'impôt‑santé des employeurs (ISE) lorsqu'ils sont puisés dans le régime, sont considérés comme des primes taxables. La TVD est payable au moment où le titulaire du régime verse les primes dans le régime. La TVD s'applique aussi à tout montant payé par les participants en vue de toucher des prestations prévues par le régime.

Régimes sans capitalisation

Un régime d'avantages sociaux sans capitalisation s'entend d'un régime où le titulaire du régime effectue les paiements directement au participant au régime ou pour son compte, ou au vendeur, lors de la réalisation du risque. La TVD s'applique aux réclamations payées par le titulaire du régime, autres qu'un montant qui serait compris dans la rémunération totale en Ontario du titulaire du régime aux termes de la Loi sur l'impôt‑santé. La TVD s'applique également à tout montant payé par les participants en vue de toucher des prestations prévues par le régime.

Fiducies admissibles

Un régime d'avantages sociaux peut prendre la forme d'une fiducie admissible de laquelle sont versées des prestations aux participants. Une fiducie admissible s'entend d'un fiducie qui a été établie le 1er décembre 2010 ou par la suite pour accorder aux participants et à d'autres personnes une protection personnelle contre un risque qui pourrait autrement être obtenue en souscrivant un contrat d'assurance, que les avantages soient partiellement assurés ou non.

Une fiducie admissible est constituée lorsque les cotisations versées dans le régime sont supérieures aux montants nécessaires au versement des prestations prévisibles et payables dans les trois ans, sous réserve de ce qui est par ailleurs prescrit. Une fiducie est réputée être une fiducie admissible si elle répond aux critères relatifs à une fiducie de soins de santé au bénéfice d'employés de l'alinéa 144.1(2) de la Loi de l'impôt sur le revenu du Canada à quelque moment que ce soit. Aucune fiducie admissible ne peut être désignée à titre de régime d'avantages sociaux par capitalisation ni de régime d'avantages sociaux sans capitalisation

Le titulaire d'une fiducie admissible est tenu d'acquitter la TVD sur tout montant versé à titre de prestation à des participants, moins tout montant versé au titulaire par les participants en vue de bénéficier de prestations en vertu du régime. Le titulaire est également tenu de percevoir la TVD sur tout montant qui lui est versé par les participants en vue de bénéficier de prestations en vertu du régime.

Contrats de type services administratifs seulement (SAS)

Lorsqu'un contrat SAS est conclu (p. ex., entre un employeur et un administrateur indépendant), les primes peuvent comprendre les droits, les cotisations ou les frais et coûts d'administration du régime. Toute partie d'une prime assujettie à la TVH est exempte de TVD.

Désignation des régimes d'avantages sociaux

Le titulaire d'un régime ayant établi ou établissant un nouveau régime d'avantages sociaux (autre qu'une fiducie admissible) le 18 novembre 2010 et par la suite, est tenu d'indiquer par écrit si ledit régime est destiné à être un régime par capitalisation ou sans capitalisation. Cette désignation s'applique jusqu'à ce que le titulaire du régime informe la ou le Ministre du changement de statut dudit régime. De cette façon, il est possible de déterminer à quel moment acquitter la TVD relativement aux régimes d'avantages sociaux. Il n'existe pas de formule prescrite concernant la désignation de nouveaux régimes d'avantages sociaux à titre de régimes par capitalisation ou sans capitalisation.

Le ministère considérera que le contrat conclu entre le titulaire du régime et l'administrateur constitue une preuve suffisante de la désignation. Celle‑ci doit être déposée par l'administrateur (y compris dans le cas des régimes autogérés) au moment de la création du régime ou dans les 30 jours suivant le premier paiement versé par le titulaire à l'administrateur. Lorsqu'un régime d'avantages sociaux emploie plusieurs administrateurs pour différents types d'avantages sociaux prévus sous le régime, une désignation doit être déposée auprès de chaque administrateur.

Chaque catégorie d'avantages sociaux administrée séparément par un administrateur comportera une désignation spécifique. Il appartient à l'administrateur de facturer, percevoir et remettre la TVD applicable pour le(s) service(s) administrés.

Responsabilité relative à la TVD – Régimes d'avantages sociaux par capitalisation et sans capitalisation

La désignation d'un régime d'avantages sociaux à titre de régime par capitalisation ou sans capitalisation permet de déterminer de manière appropriée l'assujettissement des régimes d'avantages sociaux à la TVD.

L'administrateur peut se fonder sur le choix énoncé par le titulaire du régime, entre un régime par capitalisation ou sans capitalisation, pour déterminer comment facturer, percevoir et remettre la TVD sur les primes. Le statut du régime d'avantages sociaux ne changera pas à moins que le titulaire du régime ne présente une nouvelle désignation au ministère. Si la désignation du statut de régime par capitalisation ou sans capitalisation fournie par le titulaire du régime ne correspond pas avec ses pratiques de capitalisation effectives, ce dernier assumera l'entière responsabilité de toute insuffisance à l'égard de la production des déclarations et des versements de taxe.

Lorsque le régime est autogéré par son titulaire ou qu'un administrateur indépendant n'assume aucune responsabilité à l'égard du régime quant au paiement des prestations ou à la perception des montants servant à payer les prestations (p. ex., services d'expertise seulement), il incombe alors au titulaire du régime de remettre la TVD applicable.

Changement de désignation d'un régime d'avantages sociaux

Lorsqu'un régime par capitalisation est redésigné à titre de régime sans capitalisation, aucune TVD sur les prestations versées aux participants à partir des cotisations sur lesquelles cette taxe a déjà été payée, n'est exigible. Lorsqu'un régime sans capitalisation est redésigné à titre de régime par capitalisation, la TVD appliquée au montant total dans le régime est exigible à compter de la date du changement. Les titulaires de régime doivent informer le ministère par écrit de tout changement de désignation du régime. La confirmation écrite doit comprendre le nom du titulaire du régime ainsi que le numéro de permis de vendeur de l'Ontario (le cas échéant), le nom de l'administrateur du régime (le cas échéant) et son numéro de permis de vendeur de l'Ontario, la désignation du régime et la date d'entrée en vigueur. Ces renseignements doivent être transmis par la poste au ministère des Finances à l'adresse suivante : 33, rue King Ouest, Oshawa ON L1H 8H5, ou par télécopieur au numéro de téléphone suivant : 1‑866‑888‑3850.

Bourse d'assurance réciproque

Une bourse d'assurance réciproque (BAR) est un groupe de personnes non constitué en personne morale, appelés souscripteurs, qui échangent entre elles des contrats d'assurance de manière à partager les risques entre elles. Les BAR doivent s'inscrire auprès du ministère en vue d'obtenir un numéro de permis de vendeur, et doivent facturer, percevoir et remettre la TVD sur les cotisations de leurs souscripteurs. Elles peuvent conclure des contrats de réassurance auprès de compagnies d'assurance sans devoir verser la TVD.

Primes exemptées de la TVD

La TVD ne s'applique pas aux primes d'assurance dans les cas suivants :

Assurance‑automobile

Il est obligatoire d'être assuré aux termes d'un contrat d'assurance‑automobile pour tout véhicule automobile (notamment les véhicules tout terrain) en vertu de la Loi sur l'assurance‑automobile obligatoire.

Contrats de service, d'entretien ou une garantie sur un bien meuble corporel

Contrats de service, d'entretien ou garantie de biens meubles corporels tels que des appareils, des véhicules, etc.

Primes versées par les employeurs/employés (selon le lieu d'emploi et (ou) selon le lieu de résidence de l'employé)

Il se peut que les primes d'assurance collective versées par les employeurs soient exemptées de la TVD selon le lieu d'emploi. Il se peut que les primes des employés soient exemptées de la TVD selon le lieu d'emploi et selon le lieu de résidence de l'employé. Consulter la section intitulée Assurance collective pour les cas précis d'application de la TVD aux primes des employeurs et à celles des employés.

Assurance‑vie personnelle

Contrats d'assurance sur la vie, la santé ou le bien‑être physique des assurés, à l'exclusion des contrats d'assurance collective ou des contrats d'assurance‑annulation de voyages. Cela peut comprendre :

  • contrats d'assurance‑vie personnelle acquise par une société ou un organisme, payable à la société ou à l'organisme en cas de décès de l'assuré(e)
  • contrat d'assurance‑vie qui couvre une personne assurée ainsi que les membres de sa famille ou toute autre personne ayant un lien de parenté (apparentés par le sang ou l'adoption) en vertu d'une police individuelle (un certificat d'exemption de taxe devrait accompagner cette demande d'exemption).

Assurance de biens

Assurance de biens relative aux risques ou éventualités survenant entièrement à l'extérieur de l'Ontario.

Réassurance

Régimes et fonds établis par la loi

Primes ou cotisations versées en vertu des lois et régimes suivants :

  • Régime de pensions du Canada
  • Loi sur les caisses populaires et les crédits d'unions, 1994
  • Loi de 1996 sur l'assurance‑récolte (Ontario), 1996
  • Loi sur l'assurance‑emploi (Canada)
  • Loi de 1997 sur la sécurité professionnelle et l'assurance contre les accidents du travail.

Cautions

La caution est un contrat selon lequel l'une des parties consent :

  • à être liée à l'autre partie par les mêmes obligations que pourrait avoir engagées ledit débiteur ou débiteur principal de l'autre partie
  • payer un montant à l'autre partie dans le cas où une situation surviendrait où un paiement ne serait pas remis à l'autre partie par ledit débiteur ou débiteur principal, et
  • comprend une lettre de crédit.

Interruption de voyage

L'assurance‑interruption de voyage couvre les indemnités et les risques encourus entièrement à l'extérieur de l'Ontario, et est exemptée de la taxe si elle est calculée et indiquée séparément sur la facture du client.

Primes conditionnellement exemptées

La TVD ne s'applique pas aux primes relatives à certains types d'assurance, pourvu que le souscripteur soit admissible à une exemption et présente un Certificat d'exemption de taxe dûment valide ou une carte d'identité valide en vue de se prévaloir de l'exemption. Pour de plus amples renseignements, consulter la section intitulée Certificats d'exemption de taxe et cartes d'identité.

Les primes conditionnellement exemptées comprennent les primes versées pour un contrat d'assurance :

Relatif à des biens agricoles

Un contrat d'assurance sur un bien agricole, y compris des bâtiments ou structures agricoles, de l'équipement ou du bétail normalement situés sur la terre agricole. Pour être exempté de la TVD, le bien doit appartenir à une personne travaillant activement à l'exploitation agricole, ou être loué par cette dernière, et doit aussi être situé sur la terre, à titre de bien agricole.

Un contrat d'assurance relatif à un véhicule tout terrain utilisé par un exploitant agricole à des fins d'exploitation agricole. En savoir plus sur les Cartes d'identité.

Relatif à du bétail

Un contrat d'assurance de bêtes de race pure ou de bétail acquis par une personne qui se livre à des activités d'exploitation agricole afin de couvrir la perte de bétail survenue à la suite de la mort, d'une maladie, d'un accident ou d'un vol d'un animal.

Relatif à un aéronef

Un contrat d'assurance relatif à un aéronef d'État au service exclusif de Sa Majesté du chef du Canada ou d'une province, ou à un aéronef commercial destiné à l'usage du grand public et non réservé principalement à l'usage d'une même personne en particulier, et est piloté, ou prêt à être piloté, en location ou dans le cadre d'un programme de récompenses.

Sur marchandises

Un contrat d'assurance sur marchandises est conçu pour couvrir des marchandises en transit, généralement pendant que ces dernières sont sous la tutelle d'une compagnie de transport. La TVD s'applique uniquement à la partie de la prime qui porte sur un risque en Ontario. En tant qu'assurance de biens, l'assurance sur marchandises est assujettie aux règles du calcul au prorata, où le risque survient à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de l'Ontario.

Maritime

Un contrat d'assurance maritime obtenue pour :

  • les bateaux de plus de 1 400 mètres cubes, ou
  • les bateaux de 1 400 mètres cubes ou moins qui sont exploités à des fins commerciales, notamment ceux exploités par une personne faisant le commerce de la pêche. L'exemption ne s'applique pas aux bateaux servant à des activités touristiques, à des services d'affrètement ou d'excursion, à des services de navette de pilotes ou de travailleurs, à des activités sportives, au divertissement ou à des fins récréatives.

Un contrat d'assurance maritime comprend l'assurance des marchandises pendant le transport en mer et peut comprendre l'assurance pour le transport terrestre connexe (p. ex., transport des marchandises du bateau à un premier entrepôt temporaire en Ontario) par la compagnie de transport. Toutefois, la partie de la prime versée au regard de la couverture des risques suivants est taxable :

  • le transport de marchandises effectué en Ontario après l'entreposage initial (proportionnellement au kilométrage parcouru à l'intérieur de l'Ontario), et
  • l'entreposage dans des entrepôts ou établissements de détail en Ontario jusqu'à ce que les marchandises soient expédiées à l'extérieur de l'Ontario ou vendues à des consommateurs en Ontario.

Relatif aux frais pour valeur déclarée

Les frais pour valeur déclarée sont des montants que les transporteurs réclament à leur clientèle qui souhaite obtenir une couverture pour les dommages supérieurs à la limite réglementaire établie en vertu de la Loi sur le camionnage, et qui déclarent cette valeur supérieure. Les paiements versés aux transporteurs pour couvrir ces frais constituent de l'assurance, mais ces primes sont spécifiquement exemptées de la TVD. Lorsque le transporteur a acquis une assurance‑responsabilité civile auprès d'un assureur titulaire de permis aux termes de la Loi sur les assurances pour s'assurer contre la perte ou l'endommagement des biens de ses clients, la TVD doit être acquittée par le transporteur pour ces primes d'assurance.

Relatif aux chemins de fer et transporteurs routiers

Les compagnies de chemin de fer, les transporteurs interprovinciaux et les transporteurs internationaux peuvent établir la TVD sur les primes d'assurance en fonction de la distance parcourue en Ontario, en pourcentage du total de la distance parcourue.

Relatif aux entités, représentants et fonctionnaires étrangers

Un contrat d'assurance conclu par certaines entités et certains représentants et fonctionnaires étrangers qui sont autorisés par le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international. Pour de plus amples renseignements, consulter l'Exemption de la taxe de vente au détail accordée aux entités, représentants et fonctionnaires étrangers.

Conclu à partir de primes précédemment versées en vertu d'une loi

Un contrat d'assurance acheté à partir des primes précédemment versées à un régime d'avantages sociaux, ou encore, un régime d'assurance ou un fonds d'indemnisation établi par une loi canadienne ou ontarienne et pour lequel la TVD a été acquittée.

Relatif aux Indiens inscrits

Un contrat d'assurance conclu par un Indien inscrit, une bande indienne ou un conseil de bande indienne sur les biens meubles ou les biens immobiliers situés sur une réserve ou relatif à des Indiens inscrits résidant ordinairement dans une réserve. En savoir plus sur les Cartes d'identité.

Afin de couvrir les réclamations relatives à une garantie

Un contrat d'assurance obtenu afin de couvrir les réclamations soumises aux termes d'une garantie qui est comprise dans le prix du produit d'un fabricant, mais sans compter un contrat d'assurance destiné à indemniser les pertes subies par un garant au‑delà d'une limite en dollars précisée.

Risques à l'intérieur ou à l'extérieur de l'Ontario

Lorsqu'un contrat d'assurance (autre qu'une assurance collective) porte sur un risque, un péril ou un événement se produisant à l'intérieur et à l'extérieur de l'Ontario, les primes doivent être réparties de manière à déterminer la partie de la prime correspondant audit risque, péril ou événement en Ontario.

Lorsqu'un contrat d'assurance portant sur des biens immobiliers et (ou) des biens meubles corporels ne précise pas quelle est la partie de la prime pour l'Ontario, la partie taxable en Ontario de la prime peut être établie en multipliant la prime totale par la proportion de la valeur assurée des biens situés en Ontario en relation avec la valeur assurée du total des biens couverts par le contrat.

Lorsqu'un contrat d'assurance ne couvre pas des biens immobiliers ou des biens meubles corporels, la partie de la prime pour l'Ontario peut être établie sur une base raisonnable en tenant compte de la nature du produit d'assurance et, compte tenu des renseignements ou d'évaluations tirées des résultats de l'assuré(e) pour le plus récent exercice financier, du revenu brut de l'assuré(e) à l'intérieur et à l'extérieur de l'Ontario, des salaires et des traitements versés à l'intérieur et à l'extérieur de l'Ontario ainsi que de tout autre renseignement susceptible de contribuer à l'établissement d'une base raisonnable de répartition.

Certificats d'exemption de taxe et cartes d'identité

Certificats d'exemption de taxe exigences relatives aux certificats d'exemption de taxe

Les certificats d'exemption de taxe (CET) doivent être complétés par des personnes admissibles à une exemption conditionnelle. Les certificats d'exemption de taxe valides doivent contenir tous les renseignements exigés en vertu de la Loi sur la taxe de vente au détail. Ils peuvent être utilisés comme suit :

  • Certificat pour achat unique : sert à réclamer une exemption valide pour un seul contrat d'assurance ou un seul régime d'avantages sociaux.
  • Certificat pour plusieurs achats (général) : sert à réclamer une exemption lorsqu'on souscrit à plus d'un contrat d'assurance ou plus d'un régime d'avantages sociaux. Marquer le mot Général sur le formulaire. Un certificat général demeure valide jusqu'à sa révocation par le vendeur ou son annulation par le ministre des Finances.

Les certificats d'exemption valides doivent faire état des renseignements suivants :

  • la date où la personne a fourni le CET
  • le nom de la personne réclamant l'exemption ou celui de l'entreprise sous lequel la personne est en affaires
  • l'adresse de la personne réclamant l'exemption ou l'adresse utilisée par la personne pour faire des affaires
  • le nom de la personne autorisée à conclure le contrat d'assurance ou de participation à un régime d'avantages sociaux
  • le numéro de permis de vendeur (s'il y a lieu), et
  • le motif de la demande d'exemption.

Un échantillon du certificat d'exemption de taxe.

Information important

Quiconque fait une fausse déclaration sur un Certificat d'exemption de taxe ou qui en fait un usage frauduleux est passible, sur déclaration de culpabilité, d'une amende (d'un minimum de 1 000 $ et d'un maximum du double du montant de la taxe qui aurait dû être versée) ou d'une peine d'emprisonnement (d'un maximum de deux ans), ou les deux.

Usage d'une carte d'identité au lieu d'un CET

Les acheteurs admissibles peuvent conclure certains contrats d'assurance ou de participation à un régime d'avantages sociaux sans s'acquitter de la TVD en présentant au vendeur une carte d'identité valide au moment de l'achat.

Pour plus de renseignements sur ces cartes d'identité, consulter :

Responsabilités des vendeurs

Les vendeurs sont tenus de facturer la TVD sur les contrats d'assurance taxables ou les régimes d'avantages sociaux si les clients ne leur présentent pas un CET ou une carte d'identité valide.

Les vendeurs doivent tenir un registre de tous les certificats d'exemption de taxe fournis par des acheteurs, et inscrire le nom et le numéro ou autre élément d'identification de chaque carte d'identité présentée à l'appui de ventes exemptées de TVD. Voir Conservation/destruction des livres et dossiers pour déterminer la durée de conservation de ces dossiers.

Remboursements

Généralités

On peut demander un remboursement si la TVD a été facturée erronément à des primes exonérées de TVD. Pour toucher ce remboursement, le formulaire de Demande de remboursement de la taxe de vente au détail sur les primes d'assurance ou de régimes d'avantages sociaux doit être rempli et soumis au ministère des Finances.

Prime réduite ou annulée

Lorsque la TVD a été perçue sur des primes qui ont été subséquemment réduites ou annulées, le vendeur peut rembourser la personne qui avait versé la prime réduite ou annulée.

Participation aux excédents ou bonification

Si une participation aux excédents ou une bonification est versée au titulaire d'une police, le vendeur peut rembourser la TVD au titulaire si les primes versées par ce dernier étaient assujetties à la TVD. Le remboursement peut être accordé au titulaire ou le montant être détenu par le vendeur dans un compte courant sans lien avec le contrat d'assurance. Aucun remboursement n'est admissible avant que le montant ne soit effectivement versé au titulaire de la police ou appliqué à la réduction de la prime taxable au moment du renouvellement du contrat du titulaire.

Si le remboursement au titre d'une participation aux excédents ou d'une bonification est appliqué à la réduction de la prime taxable au moment du renouvellement, il n'est pas nécessaire de faire paraître un crédit de TVD sur la facture du titulaire de la police. La TVD versée au moment du renouvellement sera exigée sur le montant net, soit après l'application de l'excédent ou de la bonification.

Si une participation aux excédents ou à une bonification est versée au titulaire d'une assurance collective, la même règle s'applique. Si le remboursement est subséquemment réparti entre les participants, l'employeur soit remboursera directement une partie de la prime aux participants (plus la TVD) ou déduira le remboursement des futures primes et calculera la TVD sur le montant net après la déduction.

Dates limites de remboursement

Tout remboursement de la TVD doit être effectué dans les quatre ans suivant la date de paiement de la TVD appliquée à la prime. Certains contrats d'assurance procurent une couverture d'une durée supérieure à quatre ans. Aucun remboursement ne sera possible pour cette assurance si le remboursement est effectué après les quatre ans suivant la date de paiement de la TVD appliquée à la prime.

Les titulaires d'assurance peuvent déposer une demande de remboursement de la TVD auprès du ministère lorsque la TVD a été payée par erreur sur des primes qui en étaient exemptées. On doit remplir le formulaire de Demande de remboursement de la taxe de vente au détail sur les primes d'assurance ou de régimes d'avantages sociaux. Toutes les demandes de remboursement doivent parvenir au ministère dans les quatre années suivant le paiement de la TVD.

Acheteurs et vendeurs – qui paie, perçoit et remet la TVD (inscription des vendeurs)

Qui paie la TVD

Résidents

Une personne qui réside en Ontario ou qui y exploite une entreprise, et qui, selon le cas :

  • conclut un contrat d'assurance avec un assureur
  • est une personne dont les risques sont couverts par une assurance collective
  • est le titulaire d'un régime d'avantages sociaux ou un participant à un tel régime, ou
  • est tenue de cotiser à un régime d'assurance ou à un fonds d'indemnisation constitué par une loi du Parlement du Canada ou de la Législature de l'Ontario, ou en vertu d'une telle loi.

Non‑résidents

Une personne qui ne réside pas en Ontario ou qui n'y exploite pas une entreprise, et qui, selon le cas :

  • conclut un contrat d'assurance avec un assureur à l'égard de particuliers qui résident ordinairement en Ontario
  • conclut un contrat d'assurance avec un assureur à l'égard de biens immobiliers en Ontario ou de biens meubles ordinairement situés en Ontario
  • est le titulaire d'un régime dont des participants résident ordinairement en Ontario (s'ils ne sont pas des employés du titulaire du régime), ou
  • est le titulaire d'une assurance collective qui couvre les risques de personnes qui résident ordinairement en Ontario et qui ne sont pas des employés du titulaire.

Auto‑évaluation de la TVD

Lorsque la personne (p. ex., un assureur ou un courtier) qui perçoit des primes n'est pas titulaire d'un numéro de permis de vendeur et (ou) n'a pas facturé la TVD, il est du devoir de l'acheteur d'auto‑évaluer la TVD sur les primes taxables et de la remettre au ministère.

Exemple

Une entreprise conclut un contrat d'assurance avec une compagnie d'assurance qui n'exerce pas d'activités en Ontario, et une partie de la prime s'applique à un risque encouru en Ontario. L'entreprise doit auto‑évaluer et remettre la TVD sur la partie de la prime qui porte sur le risque encouru en Ontario.

Pour effectuer un paiement de TVD, veuillez communiquer avec le ministère afin d'obtenir les instructions requises en composant le 1‑866‑ONT‑TAXS (1‑866‑668‑8297) ou en faisant parvenir une lettre (y adjoindre copie de la police) et un chèque pour couvrir la TVD de 8 % à acquitter à l'adresse suivante :

Ministère des Finances
33, rue King Ouest
C.P. 627
Oshawa ON L1H 8H5

Exigences relatives à l'inscription en vue d'obtenir un permis de vendeur

Les personnes tenues de s'inscrire pour obtenir un permis de vendeur en vue de facturer, percevoir et remettre la TVD comprennent :

  • les titulaires d'une assurance collective à qui sont versées des primes payées par des personnes dont les risques sont couverts par la police d'assurance (p. ex., un détaillant qui est titulaire d'une police d'assurance collective et qui vend ensuite une police d'assurance à un particulier sur un achat)
  • les participants titulaires de régimes par capitalisation ou sans capitalisation autogérés, sans administrateur de tierce partie (p. ex., les employeurs qui paient des primes et/ou perçoivent des primes auprès de leurs employés dans le cadre de régimes d'assurance‑santé ou d'aide sociale)
  • le fiduciaire d'une fiducie admissible
  • les administrateurs ou fiduciaires de régimes d'avantages sociaux par capitalisation ou sans capitalisation
  • les compagnies ou agents d'assurance titulaires d'un permis en vertu de la Loi sur les assurances ou les courtiers inscrits, tels que définis par la Loi sur les courtiers d'assurances inscrits
  • les personnes à qui sont versées des cotisations à l'égard de dispositions d'assurance ou de fonds d'indemnisation établis par une loi fédérale ou provinciale, ou en vertu d'une telle loi, ou
  • toute autre personne qui vend des contrats d'assurance taxables (p. ex., les banques et autres institutions financières, et les concessionnaires automobiles).

Si vous êtes tenu de vous inscrire, ou pour vérifier si vous y êtes tenu, en vue de facturer et de percevoir la TVD sur les primes taxables, vous pouvez vous adresser au ministère comme suit :

  • composer le 1‑866‑ONT‑TAXS (1‑866‑668‑8297)
  • remplir le formulaire intitulé Demande de permis de vendeur. On peut imprimer ce formulaire et le poster à l'adresse suivante : Ministère des Finances, C.P.623, Oshawa ON L1H 8H7.

Toutes les entreprises tenues de s'inscrire auprès du ministère et de percevoir la TVD sur les primes d'assurance doivent consigner et remettre la TVD perçue avec leur Déclaration de taxe de vente au détail. La TVD sur les primes d'assurance établie par auto‑évaluation peut être déclarée à la ligne 3 de la Déclaration.

Indemnisation des vendeurs

L'indemnisation est destinée à compenser les vendeurs pour le coût de la perception et de la remise de la TVD au nom de la province.

Les vendeurs ont le droit de réclamer un montant établi en fonction du montant de TVD appliquée à leurs ventes.

Les vendeurs qui perçoivent la TVD sur les primes d'assurance peuvent réclamer une indemnisation se chiffrant à 1 500 $ au maximum pour chaque exercice financier commençant le 1er avril.

Aucune indemnisation n'est accordée en cas d'auto‑évaluation de la TVD.

Interprétation écrite

Pour obtenir une interprétation écrite d'une situation particulière, veuillez en faire la demande par écrit au :

Ministère des Finances
Section consultatifs
33, rue King Ouest, 3e étage
Oshawa ON L1H 8H5

Pour plus de renseignements

Visitez ontario.ca/finances ou communiquez avec le ministère des Finances au 1‑866‑ONT‑TAXS (1‑866‑668‑8297) ou 1‑800‑263‑7776 pour l'appareil de télécommunications pour sourds (ATS).

Page : 682  |